France urbaine a souhaité disposer d’un panorama de la situation pour proposer aux territoires urbains volontaires des démarches expérimentales,  respectueuses de la diversité politique des élus, susceptibles d’être mises en œuvre avec l’État et les collectivités concernées, et surtout s’inscrivant dans une logique de démonstration par la preuve.

Ainsi, l’association présidée par Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, a missionné Mathieu Klein, Maire de Nancy, président de la Métropole du Grand Nancy et co-président de la commission « Solidarités, lutte contre les inégalités et la pauvreté » de France urbaine. Un cadre et des objectifs de travail ont été définis, une douzaine d’auditions ont été menées auprès de membres de gouvernement, associations d’élus, têtes de réseaux des opérateurs et acteurs sociaux, organisations syndicales et des associations œuvrant au quotidien.

A l’issue de ce travail d’enquête et d’auditions, France urbaine propose 4 scénarii d’expérimentation au gouvernement pour lutter contre la précarité des jeunes âgés de 18 à 25 ans :

  • Privilégier l’accès aux biens et services essentiels contre la précarité
  • Ouvrir un droit universel à l’accompagnement vers l’emploi
  • Accompagner l’universalisation de la Garantie jeunes
  • Créer un revenu de solidarité jeunesse

https://www.e-agora.news/voir/Communique/8RZK