Recherche

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Un site de l'Ireps Nouvelle-Aquitaine

Tag

politique publique

Les chiffres clés 2022 des Régions

Publiée à l’occasion du 18ième Congrès de Régions de France, la publication est organisée en deux parties : les données financières générales et les grandes politiques régionales.

Source : RDF-Chiffres-Cles-2022-220901.pdf

Ateliers santé ville – Fabrique Territoires Santé

Présentation des ASV, Historique des ASV, Le réseau des ASV aujourd’hui, Organisation et fonctionnement de l’ASV ,Textes officiels Ouvrages sur les ASV

Source : Ateliers santé ville – Fabrique Territoires Santé

Les quartiers politique de la ville de la métropole bordelaise – a’urba, agence d’urbanisme Bordeaux Aquitaine

Les quartiers politique de la ville de la métropole bordelaise

Source : Les quartiers politique de la ville de la métropole bordelaise – a’urba, agence d’urbanisme Bordeaux Aquitaine

Une boussole de la résilience pour l’adaptation des territoires : un mode d’emploi du Cerema pour les collectivités

Depuis 2020, le Cerema développe une méthodologie pour accompagner les réflexions autour de la résilience, qui s’appuie notamment sur la boussole de la résilience et fournit un cadre d’action destiné à renforcer l’adaptation des territoires aux différents événements qui peuvent survenir.
Comment les territoires, mais aussi les organisations, peuvent-ils se préparer, s’adapter, se transformer, pour mieux faire face aux perturbations ponctuelles et aux évolutions de long terme comme le changement climatique ou l’effondrement de la biodiversité ? L’approche globale et transversale de l’adaptation que porte le Cerema dessine des réponses à ces questions et des pistes d’action à saisir.

https://www.cerema.fr/fr/actualites/boussole-resilience-adaptation-territoires-mode-emploi-du

Le PETR du Grand Libournais recherche un(e) Chef.fe de Projet Alimentaire Territorial (PAT)

Le Projet Alimentaire Territorial (PAT) a été initié en 2020 et associe de nombreux partenaires publics (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) de Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Gironde, EPCI, chambres consulaires) et privés (Agrobio Gironde, Interbio Nouvelle-Aquitaine, les associations locales : Biotope Festival, Castillonnais en transition, les Râteleurs, …) constituant un Comité de pilotage.
Son portage politique est assuré par le Vice-Président à l’Alimentation locale du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR).
Un Groupe PAT, composé des élus référents au PAT des EPCI et des élus intéressés par les questions de l’alimentation locale, assure le suivi de la mise en œuvre des actions et joue un rôle de prospective.

Le programme d’actions du PAT du Grand Libournais s’articule autour de 5 axes stratégiques :

  1. Foncier ;
  2. Emploi et économie locale ;
  3. Agroécologie et environnement ;
  4. Santé et social ;
  5. Restauration collective.

Missions du/de la Chef.fe de Projet Alimentaire Territorial (PAT)

  • Coordonner la mise en œuvre et le suivi des actions du PAT.
  • Animer un groupe de travail (public, privé) dédié à l’hébergement des saisonniers agricoles, à travers le pilotage technique de travaux d’élaboration d’un schéma d’accueil.
  • Animer un groupe de travail (éleveurs, vétérinaires) autour de l’enjeu de la désertification vétérinaire rurale, en vue de l’élaboration d’un plan d’actions en faveur de la pérennisation et de la coordination de l’offre de soins.
  • Animer une réflexion autour de la structuration d’une filière  » maraîchage « , à travers des enjeux clés que sont :
    • l’accès au foncier (en lien avec le déploiement de l’observatoire du foncier administré par le chargé de projet) ;
    • l’accès à la ressource en eau.
  • Communiquer, en lien avec le conseiller en affaires européennes, sur les projets alimentaires territoriaux éligibles dans le cadre des programmes FEDER/OS-5 et LEADER auprès des porteurs de projet publics et privés.
  • Animer les instances du PAT et les groupes de travail thématiques.
  • Assurer la communication des actions mises en œuvre, en lien avec la chargée de communication (publication d’un bulletin d’information, site internet et réseaux sociaux).
  • Faciliter les synergies et les mises en relation sur le territoire entre les partenaires
  • Appuyer le développement et/ou le déploiement de projets annexes qui répondent à des besoins non couverts.
  • Assurer un rôle de veille et d’observation et être relai d’information.
  • Participer aux instances et dynamiques départementales, régionales dans lesquelles la coordination PAT est impliquée et identifiée.

📅 Les candidatures sont attendues d’ici le 31/08/2022 pour une prise de poste au plus tôt le 01/09/2022.

➡️ Consultez l’offre complète et candidatez en ligne sur le site https://www.emploi-territorial.fr

Source : RECRUTEMENT – GRAND LIBOURNAIS

Développer le vélo dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV)

Les quartiers prioritaire de la politique de la ville (QPV) correspondent à des territoires urbains sur lesquels les pouvoirs publics concentrent localement des moyens en raison des difficultés socio-économiques qu’ils concentrent : « 1 514 quartiers situés dans 859 communes bénéficient de la politique de la ville. » – Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Chaque QPV appartient à un des 435 contrats de ville signés en 2015 à l’échelle intercommunale. Ces quartiers sont identifiés par un critère unique : le revenu par habitant (inférieur à 11 250€ par an)

Source : developper-le-velo-dans-les-quartiers-prioritaires-de-la-politique-de-la-ville-(qpv).pdf

L’articulation entre les dynamiques territoriales de santé (CLS, CLSM et ASV) et les CPTS : enjeux et questionnements. Enquête exploratoire.

Cette note s’appuie sur les témoignages de coordonnateur·rices de dynamiques territoriales de santé (DTS) Ateliers santé ville (ASV), Contrats locaux de santé (CLS) et Conseils locaux en santé mentale
(CLSM) et de Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS). Plus de 50 personnes ont partagé leurs expériences, questionnements et réflexions dans le cadre de l’enquête exploratoire
menée entre novembre 2021 et mars 2022.

Source : Dynamiques territoriales de sante et CPTS 160622 – Dynamiques-territoriales-de-sante-et-CPTS-160622.pdf

Podcasts de la 6ème Rencontre nationale de Fabrique Territoires Santé

Retrouvez les podcasts de la 6ème Rencontre nationale de Fabrique Territoires Santé: « Dynamiques territoriales de santé : work in progress ! »

> « La création des ateliers santé ville : et si c’était à refaire ? »

Introduction de Didier Febvrel, président de Fabrique Territoires Santé

Intervenant·es:

Chantal Mannoni, Catherine Richard, administratrices et Arnaud Wiehn, vice-président de Fabrique Territoires Santé

> retrouvez le podcast

> « Des ateliers santé ville aux dynamiques territoriales de santé : qu’est ce qui reste à fabriquer ? »

Table ronde animée par Didier Febvrel, président de FTS

Intervenant·es:

Carole Begou, responsable santé du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), Echirolles
Mara Brun, animatrice du Contrat Local de Santé, Communauté de commune du Haut Allier
Hélène Chapet, directrice du programme Lien social et image des quartiers, ANCT
Sonia Charapoff, coordonnatrice ASV et CLSM, Dignes-les-bains
Cécile Lambert, cheffe de service et directrice générale adjointe, DGOS
Pierre-André Juven, sociologue et adjoint Urbanisme et Santé, Ville de Grenoble

> retrouvez le podcast

Le maire face aux addictions

Le Guide du maire face aux conduites addictives, auquel l’AMF a été associée, est à ce titre un outil précieux qui a pour objet de permettre aux maires d’identifier les leviers à leur disposition.
Au-delà de son contenu opérationnel pour les maires – juridique, financier, exemples de bonnes
pratiques – ce guide est également un appel à renforcer notre mobilisation au niveau local et à
l’échelle nationale face à l’addiction.

Santé : faire le pari des territoires

Le présent rapport Santé : faire le pari des territoires, propose un ensemble d’évolutions ambitieuses et réalistes pour le nouveau quinquennat qui s’ouvre. Ambitieuses, car elles conduisent à changer en profondeur la culture du système sanitaire, en plaçant la liberté,
la subsidiarité et la responsabilité comme des valeurs cardinales.
Ambitieuses aussi car elles visent à préparer l’avenir du système de santé par une véritable vision stratégique d’ensemble et à refonder le pilotage opérationnel de la santé, en faisant des territoires l’échelle privilégiée pour construire l’offre de soins, tout en conservant un cadre réglementaire national, notamment en matière de numérique et de données de santé.

Cliquer pour accéder à sante-faire-le-pari-des-territoires-rapport.pdf

 

Alimentation, Villes et santé

L’alimentation est un déterminant majeur de la santé aux effets protecteurs ou délétères. Elle est influencée par de nombreux facteurs individuels, sociaux, économiques et environnementaux. En effet, l’environnement, le milieu de vie, les revenus, le prix, la disponibilité des aliments, les goûts, les croyances et les traditions influencent les
habitudes de consommation

Cliquer pour accéder à PVS-alimentation-villes-et-sante-VF.pdf

Loi 3DS Guide à l’usage des collectivités territoriales

La loi n° 2022-217 du 21 février 2022 relative à la différenciation, la décentralisation, la déconcentration et portant diverses mesures de simplification de l’action publique locale, a été publiée au Journal officiel sous le n°0044, le 22 février 2022.
La loi 3 DS s’articule autour de quatre grands axes :


la différenciation : ce principe, acté par la loi 3DS, a vocation à donner aux collectivités de la souplesse et davantage de marge de manœuvre dans leurs actions pour prendre en compte les spécificités et les attentes de leur territoire

la décentralisation : près de trente ans après le premier acte de décentralisation, le législateur a souhaité conforter les compétences des collectivités locales, notamment dans les domaines des transports, du logement, de l’insertion et de la transition écologique

la déconcentration : à travers ces dispositions, il s’agit de rapprocher l’État du terrain

la simplification : le but poursuivi dans ce cadre est de rendre l’action publique locale plus proche de ces administrés, notamment en facilitant leurs démarches.

 

Source : guide-loi3ds.pdf

Les villes, ces nouvelles fabriques de la santé

Entre pandémie et explosion des maladies chroniques, les villes s’emparent de l’urbanisme comme levier pour améliorer le bien-être et la santé de leurs habitants.

https://www.lemonde.fr/smart-cities/article/2022/04/05/les-villes-ces-nouvelles-fabriques-de-la-sante_6120674_4811534.html

Les maires acteurs de santé. Les propositions de l’AMF

 

https://www.amf.asso.fr/m/document/fichier.php?FTP=f4f1ab2d652984596ca3fd55d4deca7b.pdf&id=41146

 

Présidentielle – Six associations d’élus unies pour défendre la politique de la ville

« Stop aux appels à projets », des orientations nationales concertées avec les élus locaux et des moyens accordés avec davantage de confiance et d’équité aux territoires : en matière de politique de la ville, le partenariat État/local doit évoluer, ont rappelé avec force six associations d’élus le 28 mars. Sur le fond, les élus appellent à pérenniser, amplifier ou généraliser tout ce qui marche : quartiers de reconquête républicaine, classes dédoublées en REP, cités éducatives ou encore vacances apprenantes. ils demandent d’accompagner chaque opération Anru d’une stratégie de peuplement partagée par tous les acteurs. Et si l’on veut accélérer la transition écologique de ces territoires, il convient de partir de la réalité sociale des habitants.

Une nouvelle convention consacre le rôle des pharmaciens comme acteurs clés de santé dans les territoires

La nouvelle convention entre l’assurance maladie et les représentants des pharmaciens élargit le rôle des officines. Au-delà du sillage de la crise sanitaire, cela concerne plusieurs champs de la prévention, de l’accès aux soins et de l’accompagnement des patients. Et s’accompagne de nouvelles rémunérations.

Elus locaux, la santé environnementale vous concerne !

ESPT a édité une brochure contenant les informations de base relatives à la santé environnementale dans les communes.

Vous y trouverez des éléments introductifs (qu’est-ce que la santé environnementale, quelles institutions elle concerne, etc.) ainsi que des pistes d’action et des partenaires mobilisables pour une meilleure prise en compte de cet aspect de la santé publique.

Brochure « Elus locaux, la santé environnementale vous concerne ! » disponible au téléchargement

Adoption de l’avis sur les inégalités sociales de santé par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH)

Aujourd’hui en France, l’espérance de vie des hommes les plus riches est supérieure de près de 13 ans à celle des hommes les plus pauvres. Cet écart inquiétant est représentatif d’un problème sous-estimé par les pouvoirs publics, celui des inégalités sociales de santé (ISS).

Alors que la santé est bien souvent pensée en terme de qualité des soins, la CNCDH rappelle l’importance de respecter la définition du droit à la santé et des engagements internationaux qui y sont rattachés en plaçant la lutte contre les ISS au cœur des politiques publiques.

Réunie en assemblée plénière le 17 février, la CNCDH a adopté à l’unanimité un avis dans lequel elle appelle les pouvoirs publics à faire de la lutte contre les inégalités sociales de santé une priorité des politiques publiques.

  •  La CNCDH invite à mieux documenter le sujet en créant notamment un observatoire national indépendant sur les ISS.
  • Les déterminants sociaux de santé, tels que l’environnement, le travail ou encore le logement, restent défavorables aux personnes les plus vulnérables. Afin d’y remédier, la CNCDH recommande aussi la création d’une Délégation interministérielle de santé publique permettant des approches croisées à différentes échelles.
  • Enfin, elle invite à replacer les patients et la variété de leurs besoins au cœur d’une démocratie sanitaire effective et à améliorer la diffusion d’informations sur la santé.

Source : Adoption de l’avis sur les inégalités sociales de santé (A – 2022 – 1) | CNCDH

Synthèse du rapport ONPV 202 : vulnérabilités et ressources des quartiers prioritaires de la politique de la ville

Pour son 6= rapport, l’Observatoire national de la
politique de la ville (ONPV) s’intéresse au thème
des vulnérabilités et ressources des quartiers
prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Cliquer pour accéder à synth%C3%A8se-du-rapport-onpv-2020.original.pdf

Publication de deux guides de recommandations pour favoriser l’engagement des élus locaux et des usagers au sein des CLSM !

Les conseils locaux de santé mentale (CLSM) sont des instances de concertation et de coordination autour de la santé mentale à l’échelle locale. Si tous les acteurs de chaque territoire couvert par un CLSM sont invités à y participer, l’engagement des élus locaux, des représentants de la psychiatrie publique, des usagers et des aidants constitue une condition sine qua none pour pouvoir se définir comme CLSM.

Pour poser cette condition, le Centre collaborateur de l’OMS de Lille (CCOMS), qui a contribué à la définition des CLSM, s’est appuyé sur les recommandations internationales en matière de santé mentale. Ces dernières invitent à penser que la collaboration de ces différents acteurs – élus locaux, représentants de la psychiatrie publique, usagers et aidants – augmente les chances que les actions et politiques locales mises en œuvre dans le champ de la santé mentale soient efficaces.

La place centrale accordée aux élus locaux et aux usagers dans un dispositif local déployé sur le territoire national est l’un des principaux aspects conférant aux CLSM leur force et leur originalité.

Le Centre national de ressources et d’appui aux CLSM porté par le CCOMS de Lille a décidé d’interroger une dizaine de territoires où l’engagement des élus et/ou des usagers est effectif, inspirant, et contribue au bon fonctionnement du CLSM. L’objectif était d’identifier des facteurs clés de réussite pour favoriser celui-ci. En plus de ces entretiens, les recommandations résultent des remontées de terrain et constats opérés du fait de nos missions d’accompagnement à la création et au développement des CLSM.

Publication de deux guides de recommandations pour favoriser l’engagement des élus locaux et des usagers au sein des CLSM !

L’atlas des CPTS

De par les réseaux de professionnels qu’elles fédèrent, les CPTS jouent un rôle essentiel dans le maillage du territoire pour répondre au mieux aux besoins de santé des usagers, patients comme résidents. Pour visualiser cette couverture régionale et nationale de la population, le ministère met à disposition un atlas des CPTS afin de suivre au plus près l’évolution du dispositif.

Un panorama national, des cartographies régionales

La carte nationale permet de visualiser :

  • les zones couvertes par une CPTS en fonctionnement, dont l’accord conventionnel interprofessionnel (ACI) est signé
  • les zones couvertes par une CPTS prochainement en fonctionnement, dont l’ACI est en cours de signature mais la lettre d’intention et le projet de santé, validés
  • les zones couvertes par une CPTS en cours de construction, dont seule la lettre d’intention est validée par la CPAM et par l’ARS.

https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/structures-de-soins/les-communautes-professionnelles-territoriales-de-sante-cpts/article/l-atlas-des-cpts

Ouvrage “Offre et Accès aux Soins Primaires : quels rôles des villes et intercommunalités ?” | Réseau français des Villes-Santé de l’OMS

Interpellées par les habitants, les professionnels de santé, et soucieuses de l’équité en santé, les Villes et Intercommunalités agissent et s’engagent en faveur de l’amélioration de l’offre et de l’accès aux soins primaires. Réalisé avec le soutien de la Banque des Territoires cet ouvrage a pour objectif de rassembler les pratiques des Villes-Santé en la matière. Celles-ci y témoignent de leurs retours d’expériences via des exemples d’actions et des conseils pratiques.

Source : Ouvrage “Offre et Accès aux Soins Primaires : quels rôles des villes et intercommunalités ?” | Réseau français des Villes-Santé de l’OMS

Les enjeux de santé dans les quartiers prioritaires : quelles réponses de l’urbanisme?

Comment mobiliser les élus sur les questions de santé ? Bibliographie

Cette bibliographie vient en appui à l’accompagnement des territoires dans le cadre de la démarche
Pass’Santé Jeunes.
Elle présente des documents accessibles en ligne et/ou consultables au Centre de documentation de
l’Instance régionale en éducation et promotion de la santé Bourgogne-Franche-Comté.
La première partie de la bibliographie propose des définitions sourcées de concepts importants dans
notre problématique (p. 3) : santé, promotion de la santé, action de santé, plaidoyer.
Le deuxième chapitre est consacré la mobilisation des élus selon trois étapes : partager ses
connaissances (p. 7), produire un argumentaire (p. 8), passer à l’action (p. 9).
Dans un troisième temps, des expériences inspirantes sont indiquées, à la fois dans l’optique de
convaincre les élus (p. 12), et une fois qu’ils sont convaincus (p. 13)

Développer la pensée critique avec les professionnels de la jeunesse et les jeunes adultes des quartiers populaires

La politique de la ville a soutenu durant trois ans une recherche-intervention animée par Joëlle Bordet, psycho-sociologue et auteure de nombreuses publications sur les jeunes et les politiques locales de la jeunesse. Déployée dans cinq quartiers populaires autour de la question du renforcement de l’esprit critique, cette recherche-intervention s’appuie notamment sur 350 entretiens avec des jeunes. Elle renouvelle profondément nos connaissances sur ces derniers et sur leurs représentations, en particulier leur rapport au monde et à leur environnement immédiat, l’importance des réseaux sociaux, ou la place de la religion dans leur vie.

https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr/developper-la-pensee-critique-avec-les-professionnels-de-la-jeunesse-et-les-jeunes-adultes-des-723

Comment collaborer avec les municipalités ? / enregistrement du 20 octobre 2021

 

  • Les municipalités disposent de nombreux leviers pour agir sur la protection et la promotion de la santé, ce qui en fait des alliées naturelles des acteurs de la santé publique.
  • Depuis un an et demi, de telles collaborations s’avèrent nécessaires pour faire face localement à la pandémie de Covid-19 et pour soutenir la sortie de crise.
  • Mais comment concrétiser des alliances avec le milieu municipal ?

Durant ce webinaire, Florence Morestin (Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé) et Denis Guérin (Espace MUNI) ont discuté des aspects concrets à considérer pour établir des collaborations entre acteurs de la santé publique et municipalités.

Ce webinaire était organisé conjointement par le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé, Espace MUNI, le Réseau francophone international pour la promotion de la santé et la Société Santé en français.

Les conseils citoyens. Un levier au service de la participation des habitants. Guide pratique

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) constituent des territoires dans lesquels émergent des dynamiques fortes en matière de participation des habitants. Ces dynamiques participatives couvrent des réalités variées qui, néanmoins, convergent toutes vers un objectif commun : permettre de faire entendre la parole des habitants des QPV et favoriser la mise en capacité de toutes les forces vives d’un territoire au service de projets communs.
 Ce guide a vocation à nourrir et accompagner les démarches locales. Il comprend une première partie consacrée au cadre général et une seconde partie composée de fiches pratiques qui présentent, par un apport méthodologique et des retours d’expérience, plusieurs ingrédients d’une démarche participative aboutie.

Webinaires de la mobilité solidaire : quelles solutions dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ?

Webinaire #6, octobre 2021. 102 mn (replay vidéo)
Les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) regroupent 5,4 millions d’habitants dont 40 % ont moins de 25 ans. Quelles sont les spécificités et les difficultés de mobilité dans ces quartiers ? Quels leviers et quelles solutions la mobilité solidaire peut-elle apporter à ses habitants ?

Améliorer la santé et le bien-être des étudiant.es : Évaluation d’Impact sur la Santé (EIS) de la Politique Jeunesse de la Ville de Chambéry

Dans le cadre de l’écriture de la nouvelle politique jeunesse de la Ville de Chambéry, l’IREPS ARA et l’ORS ARA se sont associés pour accompagner la Ville et l’Université Savoie-Mont-Blanc (USMB) afin d’analyser les futurs impacts possibles, de cette nouvelle politique, sur la santé et le bien-être des étudiant.es. Pour cela, une Evaluation d’impact sur la santé (EIS) de la dimension « étudiant.es » de la politique jeunesse a été réalisée.

Cette démarche effectuée dans le cadre du dispositif Emergence est particulièrement innovante. La plupart des EIS sont aujourd’hui réalisées sur des projets d’urbanisme et encore peu sur des politiques sociales.

Fruit d’une démarche partenariale d’une année, ce rapport décrit la méthodologie de l’EIS, les différentes étapes suivies, l’analyse des impacts potentiels de la politique sur les déterminants de la santé (à partir d’un croisement entre savoirs expérientiels et données scientifiques) ; ainsi que les recommandations formulées par le COPIL et les actions prioritaires retenues par la Ville et l’USMB.

Rapport Évaluation d’Impact sur la Santé (EIS) de la Politique Jeunesse de la Ville de Chambéry

Source : http://www.ireps-ara.org/

Quartiers populaires, politique de la ville et Covid-19 : des enseignements à tirer de la crise pour l’avenir

À partir de l’observation des expériences locales, d’échanges nourris et réguliers avec les acteur.rices.s des territoires (services de l’État, élu.e.s et technicien.ne.s des collectivités, associations, collectifs d’habitant.e.s) et de l’analyse des dynamiques territoriales, les Centres de Ressources Politique de la ville ont mis en exergue différents constats, centrés sur les acteur.rice.s en proximité et les modalités de coopération, desquels sont tirés des enseignements.

Si ces analyses ne permettent pas de porter une évaluation des impacts de la politique de la ville sur la gestion de la crise, en revanche, l’exercice permet d’identifier quelques conditions, sur lesquelles s’appuyer, ayant permis l’émergence de démarches apportant une réponse aux défis de la crise. En cela, elles donnent des clés pour renforcer la résilience des territoires et de leurs habitant.e.s.

Ce document constitue la contribution annuelle 2020 du réseau national des centres de ressources politique de la ville (RN-CRPV), réalisée conformément au cadre de référence national des CRPV.

http://www.reseau-crpv.fr/publication/quartiers-populaires-politique-de-la-ville-et-covid-19-des-enseignements-a-tirer-de-la-crise-pour-lavenir/

Les compétences des collectivités territoriales en matière sociale et de santé

Les compétences des collectivités territoriales en matière sociale et de santé

Regards croisés sur la vie dans les quartiers populaires

Quel regard les habitants des quartiers prioritaires et l’ensemble de la population vivant en France portent-ils sur leur territoire de vie ? Ont-ils les mêmes attentes en matière de politique publique ? Comment perçoivent-ils les enjeux associés à la mixité sociale ?

Évaluation d’impact sur la santé (EIS) dans le cadre de l’élaboration du PLUi de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise

La Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise (c.c.S.c.c.) a décidé de se doter d’un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) en 2015. Celui-ci est en cours de finalisation.

L’analyse montre que la contribution du PLUi en matière de santé est globalement positive. Elle peut être contrastée pour les thématiques liées au développement économique (agriculture et viticulture, situation énergétique du territoire, développement économique) qui peuvent générer des effets contrastés sur l’environnement et la santé.

➡️ Télécharger le rapport complet

➡️ Télécharger la synthèse

Source : Évaluation d’impact sur la santé (EIS) dans le cadre de l’élaboration du PLUi de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise – ORS Bourgogne Franche-Comté| Observatoire Régional de la Santé

Base de données des bâtiments Points Noirs de Bruit dans les quartiers du NPNRU

Les bâtiments points noirs de bruit (PNB) localisés dans les 480 quartiers prioritaires de la politique de la ville du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) porté par l’ANRU ont été identifiés au cours de cette étude. Une base de données a été constituée.

https://librairie.ademe.fr/air-et-bruit/4635-base-de-donnees-des-batiments-points-noirs-de-bruit-dans-les-quartiers-du-npnru.html

Les chiffres-clés des QPV

L’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) vient de publier une série de 19 fiches chiffres clés des quartiers prioritaires de la politique de la ville portant sur les trois thématiques suivantes : emploi, éducation, pauvreté.

http://www.onpv.fr/publications

Quels effets attendre sur la pauvreté des mesures de santé introduites dans la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté ? Proposition de schéma théorique et revue des expériences françaises et étrangères

Quelles sont les conséquences des politiques de santé sur la situation économique et sociale des individus ? A partir d’une revue de littérature sur des programmes et dispositifs français et étrangers, nous proposons un schéma théorique pour l’analyse des effets sur la pauvreté de plusieurs mesures de santé de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et du Ségur de la santé. Dans ce schéma, la santé joue sur la pauvreté selon deux canaux de causalité. D’une part, l’amélioration de l’accessibilité financière des soins réduit les dépenses de santé susceptibles d’entraîner une chute ou un maintien dans la pauvreté. D’autre part, l’amélioration de l’accès aux soins, et ainsi de l’état de santé, influence à terme le niveau d’éducation, l’accès à l’emploi et le revenu.

https://www.irdes.fr/recherche/2021/qes-259-quels-effets-attendre-sur-la-pauvrete-des-mesures-de-sante-introduites-dans-la-strategie-nationale-de-prevention-et-de-lutte-contre-la-pauvrete.html

Régions : le renouveau de l’action publique ?

Si la présente note se propose d’explorer les régions, c’est pour mieux les connaître, mais aussi afin de mieux comprendre notre société, et ce qui surgit lorsqu’on réunit un corps électoral, un leadership politique, une administration, des moyens financiers et une liberté d’agir, même limitée et relative. L’attention publique
portée à ces régions s’est largement concentrée sur les anciens ministres, et ceux dont on pouvait supposer qu’ils avaient pris les rênes de certains de ces ensembles imposants en songeant à d’autres destins. De fait, beaucoup des transformations qui font l’objet de ce travail naissent de cette dimension nouvelle donnée aux régions
par de fortes personnalités politiques, dans la diversité de leurs profils et de leurs projets. Mais beaucoup leur échappent aussi, et on n’en saisirait pas la véritable signification si on les limitait à la mise en œuvre d’un dessein projeté sur un objet régional qui n’en serait qu’un réceptacle. Pendant ces cinq ans et demi, ces régions
ont pu devenir des lieux où les désirs et les projets du corps social ont rencontré un instrument d’expression et d’action, pour en faire de grands projets régionaux portés en étendard, ou des chantiers plus discrets, parfois infiltrés en contrebande dans les marges des institutions et des politiques publiques. En un mot, les régions sont devenues des lieux politiques, où commencent à se croiser, au cœur de l’action publique, l’horizontalité de la vie sociale et la verticalité d’une administration dirigée par un élu. Avant de remettre à nouveau en question les limites et les périmètres, ne faut-il pas d’abord prendre connaissance de ces nouvelles réalités ?

La nouvelle carte des régions : des effets de transformation inattendus

La loi de 2015 portant sur la réforme de la carte des régions ne paraissait guère porteuse d’une logique de transformation. En effet, elle a été perçue comme un prétexte pour démontrer la capacité du président Hollande à réformer, sans que l’objet de la réforme, à savoir le fait régional et ses transformations éventuelles, ait été au cœur du débat.

Pourtant, en favorisant la création de régions de très grande taille, elle a actualisé et en partie renouvelé la promesse historique confiée à l’échelon régional depuis près de soixante-dix ans maintenant : celle d’une institution capable à la fois de « moderniser » la société par les politiques publiques qu’elle mène (développement économique et aménagement du territoire notamment) et par la façon plus stratégique de les conduire (la planification et les contrats entre l’État, les régions et les autres collectivités locales, entre autres).

https://theconversation.com/la-nouvelle-carte-des-regions-des-effets-de-transformation-inattendus-158997

Métropole de Lyon : une moindre mobilité des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville

Entre 2015 et 2016, les habitants des QPV de la Métropole de Lyon sont peu mobiles, en particulier ceux de Lyon et de Villeurbanne. Les habitants de ces QPV du centre déménagent plus souvent dans la Métropole (hors QPV), tandis que ceux des autres QPV changent de logement davantage en interne. La forte pression de la demande en logement social et la tension globale du marché du logement freinent les mobilités. Les personnes effectuant une mobilité entre QPV (le même ou un autre) sont plus pauvres que les habitants non mobiles. Les arrivants ne venant pas d’un QPV ont un niveau de pauvreté proche de celui de la population résidente. Les partants des QPV de la Métropole, au niveau de vie plus élevé, s’installent très majoritairement hors QPV et résident alors pour moitié dans le parc privé.

https://www.fabrique-territoires-sante.org/ressources/actualites/etude-metropole-de-lyon-une-moindre-mobilite-des-habitants-des-quartiers

Entretien avec François Alla

Afin d’alimenter la réflexion sur les questions de territorialisation en santé, LISA conduit des entretiens avec un certain nombre de personnalités. Neuvième de cette série : François Alla.

https://www.lisa-lab.org/francois-alla

Action publique : un guide pour identifier et mettre en œuvre ce qui fonctionne

Ce guide a pour objectif d’aider les acteurs publics à mieux identifier et mettre en œuvre ce qui fonctionne. Il vise à renforcer le déploiement d’une action publique s’appuyant sur la preuve de son efficacité.
Il s’adresse aux décideurs et aux agents d’organismes publics intervenant à différents niveaux et sur tous les secteurs de l’action publique (petite enfance, jeunesse, insertion, hébergement/logement, santé, éducation…).
Il ne nécessite aucun prérequis en matière d’évaluation de politiques publiques. Chacun pourra y trouver des éléments
adaptés à son degré de connaissances en la matière, d’une première sensibilisation à des préconisations concrètes.

Le plan de relance : le volet Politique de la ville

Le plan France Relance se fixe trois priorités : l’écologie, la compétitivité et la cohésion sociale. Pour se faire, le plan de  relance mobilise 100 milliards d’euros (M€). En matière de cohésion territoriale, les rédacteurs de ce plan insistent bien sur le fait qu’il concerne tous les territoires, à toutes les échelles. Il n’en reste pas moins que les quartiers prioritaires de la Politique de la ville apparaissent comme “une cible territoriale” de ce plan de relance. Et ceci, même s’il ne s’agit que d’une cible parmi d’autres.

Webinaire « Quelle organisation locale pour porter des politiques territoriales de santé ? »

Fabrique Territoires Santé a organisé le 3 mars 2021 un webinaire « Quelle organisation locale pour porter des politiques territoriales de santé ? ». Avec : Laurent El Ghozi, président d’honneur d’Elus, Santé Publique & Territoires ; Yves Charpak, chercheur en santé publique ; Florence Dubois, cheffe du service Santé – Handicap – Lutte contre les discriminations de Cherbourg-en-Cotentin ; et Delphine Floury, cheffe du service Santé publique de Saint-Denis. 

Analyse des protocoles de suivi et d’évaluation des « cités éducatives »

 Visant à intensifier les prises en charges éducatives des enfants et des jeunes, de 0 à 25 ans, avant, pendant, autour et après le cadre scolaire », les cités éducatives ont été mises en œuvre en 2019 au sein de quartiers prioritaires de la politique de la ville. Elles doivent prévoir leur évaluation comme indiqué dans la convention-cadre qui formalise les engagements de l’État et de la collectivité porteuse. Cette note fait état de la diversité des démarches d’évaluation envisagées par les cités éducatives à travers l’analyse de 51 protocoles de suivi et d’évaluation mis à disposition de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP).

Un système de santé pour toutes et tous, ancré dans les territoires

Alors que nous vivons depuis un an une situation de crise sanitaire doublée de terribles conséquences économiques et sociales, le Labo de l’ESS publie une nouvelle étude sur l’économie sociale et solidaire au sein de l’organisation des soins en France. Réalisé en partenariat avec la Caisse des dépôts – Banque des Territoires, ce travail est orienté sur l’accès aux soins de premier recours, en tant que première porte d’entrée dans le système de santé.

http://lelabo-ess.org/etude-un-systeme-de-sante-pour-toutes-et-tous.html

Outils et méthodes pour intégrer la santé dans les politiques et stratégies d’adaptation et d’atténuation relatives aux changements climatiques

Ce document présente les résultats d’une revue exploratoire de la littérature portant sur les outils et méthodes existants qui permettent d’intégrer des préoccupations de santé dans les politiques et les stratégies d’adaptation et d’atténuation relatives aux changements climatiques.

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Image de la page couverture du document - cliquez pour télécharger.La revue de la littérature scientifique et de la littérature grise a permis de repérer treize outils et méthodes qui ont été classés en cinq catégories :

1)  Les outils d’évaluation d’impact;
2)  Les outils pour intégrer la santé dans les politiques et les stratégies d’adaptation;
3)  Les modèles;
4)  Les cadres conceptuels;
5)  Les autres approches méthodologiques.

Ce document décrit brièvement ces outils et ces méthodes. Il s’adresse aux acteurs de la santé publique et d’autres acteurs qui souhaiteraient maximiser les avantages en termes de santé de scénarios d’atténuation ou d’adaptation relatifs aux changements climatiques. Des hyperliens menant à des exemples d’outils et de méthodes présentés dans ce document sont inclus pour ceux qui souhaiteraient en apprendre davantage.

Outils et méthodes pour intégrer la santé dans les politiques et stratégies d’adaptation et d’atténuation relatives aux changements climatiques
49 pages -fichier pdf 820 Ko

Source : http://www.ccnpps.ca/

Voir l’article original

Webinaire « Evolution et impact de la territorialisation des politiques publiques sur les politiques de santé »

Fabrique Territoires Santé a organisé le 20 janvier 2021 un webinaire « Evolution et impact de la territorialisation des politiques publiques sur les politiques de santé ».

Renaud Epstein, maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Carole Bégou, coordonnatrice CLS et CLSM d’Echirolles et Khalid Ida-Ali, président de l’IRDSU & directeur du développement social et urbain de Vitry-le-François s ont apporté leurs témoignages et éclairages. Le replay est disponible ci-dessous ou sur Youtube

L’évaluation de l’attractivité des quartiers prioritaires. Une dimension majeure de la politique de la ville

Depuis 40 ans, la politique de la ville a pour objectif de réduire les écarts entre les quartiers dits « prioritaires » et les autres, en améliorant les conditions de vie de leurs habitants. L’État y consacre environ 10 Md€ chaque année, auxquels s’ajoutent les financements de la rénovation urbaine et les dépenses, difficilement mesurables, des collectivités territoriales. En s’appuyant sur une enquête nationale et l’étude approfondie de la situation de huit quartiers prioritaires, la Cour et quatre chambres régionales des comptes ont procédé à l’évaluation d’un des objectifs clefs de cette politique publique : l’attractivité des quartiers prioritaires autour de trois dimensions de la vie quotidienne : le logement, l’éducation et l’activité économique. En dépit des moyens financiers et humains déployés, cette attractivité a peu progressé en dix ans. Pour y remédier, la Cour formule quatre orientations générales et 13 recommandations.

Comment collaborer avec les municipalités ? Un guide pratique pour les acteurs de la santé publique

Ce document présente des conseils basés sur les perspectives d’élus, de fonctionnaires municipaux et d’acteurs de la santé publique impliqués dans des collaborations. 

Mettre en commun les idées et les moyens des acteurs municipaux et des acteurs de la santé publique est bien souvent une voie prometteuse pour atteindre des objectifs communs qui favorisent la santé de la population.

Etablir un nouveau contact avec une municipalité ou à entretenir une collaboration existante, ce guide pratique fait la synthèse d’une trentaine de ressources canadiennes et propose différents parcours.

Comment collaborer avec les municipalités? Un guide pratique pour les acteurs de la santé publique (fichier pdf, 49 pages, 1,5 Mo)

Source : http://www.ccnpps.ca/

Elu.e.s, acteurs.trices de la santé des populations 

 

 

“ Soutenir des démarches positives sur les territoires ”   Les élus des collectivités territoriales sont les artisans des politiques de santé. Ils sont investis sur des territoires où les populations naissent, grandissent, apprennent, vivent, travaillent, vieillissent… Les politiques et les actions qu’ils soutiennent sont autant des leviers qui peuvent être favorables ou défavorables à… Lire la suite

Source : Elu.e.s, acteurs.trices de la santé des populations – Pôle ressources

Accès territorial aux soins, les inégalités ne sont pas définitives

La quatrième édition de l’Observatoire-Place de la Santé est consacrée à l’accès territorial aux soins. Cette étude comporte une analyse à partir de différentes sources de données permettant une mise en perspective ainsi qu’une enquête réalisée auprès du grand public (plus de 1 000 répondants) et des entretiens avec des professionnels de santé. Elle vise à démontrer que, sans mesures fortes sur l’organisation des soins, des pouvoirs publics ou par les professions de santé, l’accroissement des inégalités est inéluctable.

Cliquer pour accéder à observatoire-mutualite-francaise_2020.pdf

Le sport rythme la ville

En baskets, à vélo, en skate… le sport s’impose dans nos villes comme un besoin vital d’oxygène dans un monde de plus en plus urbain, sédentaire et digital. Parce qu’il se pratique aujourd’hui partout et tout le temps, parce qu’il est un vecteur de convivialité et d’attractivité des territoires, un outil d’inclusion sociale comme de santé publique, le sport est au cœur de la transformation des métropoles.

https://www.institutparisregion.fr/nos-travaux/publications/le-sport-rythme-la-ville.html

Les collectivités territoriales face au Covid-19

Le présent rapport, à travers l’expérience vécue par les acteurs de terrain durant cette crise, présente des pistes concrètes pour mieux faire face, à l’avenir, à de telles épidémies. Certaines d’entre elles se retrouvent déjà dans les propositions formulées par le Président du Sénat sur la nouvelle étape de décentralisation « 50 propositions pour le plein exercice des libertés locales ».

http://www.senat.fr/notice-rapport/2019/r19-625-notice.html

Un guide pour construire ou rénover des crèches en évitant les « substances indésirables » | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

Un guide à destination des maires et des élus afin de mettre en place des mesures pour limiter l’exposition des enfants aux polluants chimiques

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Télécharger le guide pdf

Dans le cadre de sa stratégie santé environnement petite enfance, l’ARS Nouvelle-Aquitaine présente l’édition d’un second guide de recommandations dédié, cette fois, aux crèches à bâtir ou à rénover.

Ce guide réalisé par l’association EKOLONDOI est le fruit de 3 ans de collaboration avec différents partenaires

𝗤𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂’𝗼𝗻 𝘆 𝘁𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲 ?

  • Un diagnostic terrain illustré
  • 12 fiches métier ou profil : Maire ou élu, directeur de structure, architecte, artisan, acheteur public…
  • 14 fiches pratiques par thématique : l’implantation du bâtiment, les matériaux, la rénovation, l’aménagement…
  • De bonnes idées à piocher, des points de vigilance, des conseils, des rappels de réglementations…

Source : Un guide pour construire ou rénover des crèches…

Voir l’article original 13 mots de plus

Création d’environnements favorables à la santé et à la qualité de vie en milieux municipaux : analyse des pratiques et facteurs de succès 

Télécharger le rapport

Depuis plusieurs années au Québec, de nombreuses municipalités collaborent avec des partenaires nationaux, régionaux et locaux pour créer des environnements favorables à la santé et à la qualité de vie. Dans le cadre de la stratégie d’évaluation de la démarche « Prendre soin de notre monde », trois études de cas ont été réalisées. L’analyse intégrée de ces études permet de faire ressortir des constats sur les pratiques et les conditions qui favorisent les collaborations réussies et leurs retombées positives

Lire la présentation et le résumé : Création d’environnements favorables à la santé et à la qualité de vie en milieux municipaux : analyse des pratiques et facteurs de succès | INSPQ

Tribune « Épidémie, crise sanitaire et COVID-19 : le pouvoir d’agir de la promotion de la santé » – FNES

« La crise sanitaire liée au Covid-19 met au défi notre système de soin et interpelle tout autant le secteur de la prévention, à différents niveaux. La prévention universelle : comment protéger l’ensemble des individus, quel que soit leur niveau de risque ? La prévention sélective : comment assurer la protection des groupes de population présentant des risques spécifiques ? La prévention indiquée : comment assurer la continuité de la prise en charge des personnes atteintes de maladies chroniques ? Ces questions ne sont pas nouvelles, elles se posent à chaque fois qu’une épidémie frappe une population. Notre propos n’est pas ici de revenir sur les mesures importantes, urgentes et nécessaires mises en place au cours des dernières semaines, mais de rappeler qu’il existe un domaine d’intervention de la santé publique qui dispose d’atouts considérables pour guider les décideurs, les opérateurs et la population dans leur pouvoir d’agir face à une situation épidémique. Ce domaine, c’est la promotion de la santé. »

Une tribune écrite par Christine Ferron, Déléguée générale et François Baudier, Président de la Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (Fnes)

Télécharger la tribune de la Fnes au format pdf

Source : Tribune « Épidémie, crise sanitaire et COVID-19 : le pouvoir d’agir de la promotion de la santé » – FNES

Les inégalités sociales de santé au temps du coronavirus : constats et pistes d’actions en promotion de la santé

Ireps ARA- 6p., pdf (442 ko)

En quoi et comment la crise sanitaire du COVID-19 accentue les inégalités sociales de santé dans notre société ?

C’est à cette question que cherche à répondre l’Ireps Auvergne Rhône Alpes dans ce numéro spécial du 2 avril 2020

« La crise sanitaire que nous traversons révèle les inégalités sociales qui traversent notre société ainsi que les difficultés croissantes rencontrées et dénoncées par les professionnels de plusieurs champs : hôpitaux, aide sociale à l’enfance, lutte contre la pauvreté, prisons… Au-delà du constat, il s’agit de mener une réflexion sur des pistes d’actions collectives à soutenir ou engager en promotion de la santé. »

 

Source : Les inégalités sociales de santé au temps du coronavirus – IREPS ARA

Dynamiques territoriales de santé : argumentaire pour les élus locaux.

vign_une-argumentaire.jpg_imgSi vous êtes un-e élu-e local-e et que vous souhaitez mettre en œuvre une politique de santé efficace, ce document devrait faciliter votre démarche.

Si la santé n’est pas une compétence obligatoire des collectivités locales, elle n’en reste pas moins une responsabilité collective et partagée.

Lire l’argumentaire

Source : [RESSOURCES] Dynamiques territoriales de santé : argumentaire pour les élus locaux / CRES PACA | Fabrique Territoire Santé

« Les villes : fabriques de santé ? » – 21e journée d’études ESPT 

Elus, Santé Publique & Territoires a organisé sa 21e journée d’études en septembre 2019. Deux tables-rondes au programme : « L’éclosion d’un plaidoyer reconnaissant le rôle des villes dans la fabrique de la santé » et « Quels savoirs pour quelles décisions locales ? ».  Les actes sont disponibles.

Source : [ACTES] « Les villes : fabriques de santé ? » – 21e journée d’études ESPT | Fabrique Territoire Santé

L’intégration des enjeux de santé dans les projets de renouvellement urbain

Matinée organisée par Profession Banlieue, en partenariat avec l’Agence régionale de santé Île-de-France et la délégation territoriale de Seine-Saint-Denis et l’Agence nationale de la rénovation urbaine le 9 novembre 2018 afin de faire un point d’étape sur la mise en œuvre du protocole de collaboration entre l’ARS Île-de-France et l’Anru.

Source : L’intégration des enjeux de santé dans les projets de renouvellement urbain

Les villes face aux défis de la précarité alimentaire

France urbaine et l’association Resolis publient une étude sur « Les villes face aux défis de la précarité alimentaire », qui s’appuie sur les initiatives de 21 grandes villes françaises et identifie une série de leviers.

Source : assemblage_preucariteu_alimentaire_fr.pdf

Que retenir de la rencontre PQN-A sur les filières alimentaires et l’économie du territoire, le 17 octobre à St Jean d’Angély ? ? 

« Manger c’est incorporer un territoire »

C’est en invoquant Jean Brunhes, géographe du début du XXème siècle, que Nathalie CORADE a résumé l’esprit de la rencontre du 17 octobre dernier à Saint Jean d’Angély. Durant toute la journée, pas moins de 12 intervenants ont servi un copieux menu illustrant le thème de la journée « Filières alimentaires et économie du territoire »devant une centaine de participants.

 

Source : Que retenir de la rencontre PQN-A sur les filières alimentaires et l’économie du territoire, le 17 octobre à St Jean d’Angély ? ? – Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine

Pour des territoires engagés dans des politiques favorables au vieillissement

De ce travail collectif est issu un certain nombre d’enseignements qui permet de mieux accompagner l’action des territoires périurbains et des quartiers prioritaires en matière d’adaptation au vieillissement. Cet ouvrage les regroupe autour de quatre entrées : les idées reçues sur le vieillissement dans les territoires périurbains et les quartiers prioritaires ; les enjeux, les attentes et les points de crispation ; les repères méthodologiques ; des exemples inspirants.

https://www.cget.gouv.fr/ressources/publications/pour-des-territoires-engages-dans-des-politiques-favorables-au-vieillissement

Doublement des centres et maisons de santé dans les quartiers prioritaires

En 2019, 563 centres de santé et 127 maisons de santé pluri-professionnelles ont été recensées dans et à proximité des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le CGET, associé au suivi territorial de l’offre de santé, propose des outils d’information et de méthodologie pour un soutien aux porteurs de projets dans les territoires. Il édite, par ailleurs, des fiches méthodologiques sur la médiation en santé, pour un développement de projets en proximité dans les quartiers.

https://www.cget.gouv.fr/actualites/doublement-des-centres-et-maisons-de-sante-dans-les-quartiers-prioritaires

Prise en compte de la Santé environnementale dans les Contrats Locaux de Santé (CLS)

Le Réseau Français des Villes-Santé de l’OMS a enquêté auprès de ses membres afin d’identifier la fréquence avec laquelle la thématique santé-environnement était prise en compte dans les contrats locaux de santé (CLS) actuels à venir. Aborder la santé environnementale y apparaît comme un enjeu fort pour les collectivités locales et leurs habitants, dont les Villes-Santé s’emparent.

Source : Synthèse-Sante-environnement-CLS-VF.pdf

Les centres de ressources de la politique de la ville à l’heure de la revoyure des contrats de ville

Le CGET publie le bilan annuel 2018 de l’action des 19 centres de ressources de la politique de la ville (CRPV) dont il assure l’animation nationale. Il dresse un portrait de ces « tiers facilitateurs » incontournables alors que les « rénovations » des 435 contrats de ville devraient se boucler cet été.

Source : Les centres de ressources de la politique de la ville à l’heure de la revoyure des contrats de ville

La création de l’Agence nationale de la cohésion des territoires adoptée par le Parlement

Le Parlement a adopté, le 9 juillet 2019, la loi portant création de l’Agence nationale de la cohésion des territoires. Cette agence intègre trois entités : le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), l’Établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux (Epareca) et l’Agence du numérique (pour ses volets déploiement du très haut débit via le plan France Très Haut Débit, couverture mobile et usages du numérique via la Société numérique). Quelles seront ses missions, modes de fonctionnement et son organisation ? Ce qu’il faut retenir…

https://www.cget.gouv.fr/node/6288

Retour sur les séminaires Politique de ville organisés par PQN-A

PQN-A a organisé 2 séminaires infra-régionaux sur la politique de la ville dédié à l’évaluation à mi-parcours et à la rénovation des contrats à Bordeaux le 24 mai et à Poitiers le 28 mai 2019. Ces 2 rencontres ont permis des échanges riches entre copilotes et partenaires de la politique de la ville sur la révision des contrats de ville. De nombreux témoignages institutionnels et de terrain ont permis de rappeler les grands enjeux de cette période et de partager les démarches en cours. Plus de 80 personnes ont participé à ces échanges : élu.es, professionnels de collectivités et de l’Etat en charge de la politique de la ville, quelques habitant.e.s et partenaires.

Source : Retour sur les séminaires Politique de ville organisés par PQN-A – Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine

La santé dans la ville : une cartographie illustrant les déterminants de santé

Le Réseau français des Villes-Santé OMS a réalisé une cartographie illustrant les déterminants de santé dans une ville. Qu’il s’agisse d’urbanisme, d’environnement, de transport, d’habitat, de cohésion sociale, de petite enfance, de jeunesse, d’éducation ou d’emploi, toutes les orientations conditionnent l’état de santé de la population.

Ce document présente des exemples d’actions pour chaque déterminant.

Cliquer pour accéder à Affiche-outil-plan_de_ville-vf.pdf

 

La liste des 200 communes éligibles à la dotation politique de la ville est publiée

Les communes qui pourront prétendre cette année à la dotation politique de la ville sont désormais connues. Une note d’information, co-signée par la DGCL et le CGET, en a détaillé la liste -ainsi que les enveloppes départementales- aux préfets, tout en leur rappelant les nouveaux critères d’éligibilité.

Source : La liste des 200 communes éligibles à la dotation politique de la ville est publiée

CAPLA-Santé – Cadre d’analyse des politiques locales Activité Physique-Santé

A l’heure où le Comité interministériel pour la santé vient de définir l’activité physique pour la santé comme priorité pour 2019 et où une Stratégie nationale sport santé vient de paraître, le Cadre d’analyse des politiques locales Activité Physique – Santé (CAPLA-Santé) est proposé à toutes les collectivité territoriales et leurs partenaires.

Source : Rapports – SFSP – CAPLA-Santé – Cadre d’analyse des politiques locales Activité Physique-Santé

Avancées de l’étude CLoterreS

Compte-tenu de l’évolution de nos modes de vie et du vieillissement de la population, la promotion de la santé à tout âge et la prévention des maladies chroniques est plus que jamais un enjeu de société. Au niveau local, la contribution que peuvent avoir les collectivités pour créer des environnements plus favorables à la santé est indéniable. En France, cette contribution s’organise de plus en plus par le biais des Contrats Locaux de Santé (CLS), dispositif fédérateur associant les collectivités locales, les Agences Régionales de Santé (ARS) et de nombreux acteurs interpellés par les questions de santé environnementale, de prévention et de promotion de la santé mais aussi d’offre de soins et d’action médico-sociale.

Source : Bulletin_CLoterreS_mars2019_VF.pdf

Atlas de la santé en Nouvelle-Aquitaine

Un vaste territoire, des situations contrastées, découvrez en plus de 150 cartes une photographie de la santé en Nouvelle-Aquitaine : sa population et les conditions de vie, l’état de santé et ses déterminants mais aussi les établissements ou professionnels de santé et l’offre et le recours aux soins.

L’Atlas de la santé de Nouvelle-Aquitaine a été élaboré en étroite collaboration avec l’Agence régionale de santé pour permettre à tous, acteurs et usagers, de disposer d’une information actualisée et fiable sur la santé des Néo-Aquitains et ses déterminants. Il apporte un éclairage sur la diversité de ce vaste territoire et les inégalités de santé qui peuvent s’y rencontrer. Il permet aussi de comparer la situation de la région Nouvelle-Aquitaine par rapport à celle des autres régions métropolitaines.

https://www.ors-na.org/publications/atlas-de-la-sante-en-nouvelle-aquitaine/

 

la territorialisation des politiques de santé

Fabrique Territoires Santé a organisé, le 6 avril 2018, une journée d’études sur la territorialisation des politiques de santé.

Aujourd’hui, les dynamiques territoriales de santé interrogent les politiques publiques à deux niveaux :

• Assiste-t-on a une redistribution des rôles et des prérogatives entre les représentants de l’État « garant des politiques de santé » et les partenaires locaux agrégés autour des collectivités ?

• Ces dynamiques territoriales de santé contribuent-elles à l’émergence de politiques, voire de gouvernances locales partagées en santé ?

C’est à partir de ces questions que se sont structurées les réflexions de la journée.

Télécharger les actes de la journée d’études 2018

Séminaire Priorité prévention, passons à l’acte !

La Conférence nationale de santé (CNS), le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) et le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) ont mené en 2018 des réflexions complémentaires sur la prévention : la CNS avec son avis « Renforcer et mobiliser les acteurs de la promotion de la santé et de la prévention », du 28 septembre 2018, le HCAAM par son avis « Refonder les politiques de prévention et de promotion de la santé », le HCSP par le biais de l’avis et du rapport relatifs à la place des offreurs de soins dans la prévention.

Source : Séminaire Priorité prévention, passons à l’acte !

L’organisation territoriale de l’action sociale : une « anarchie organisée »

Un rapport sur l’organisation territoriale de la République en matière sociale a été réalisé et publié par des étudiante de l’Institut national des études territoriales. Il a été commandé par l’Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des départements et des métropoles (Andass) et l’Association des cadres territoriaux de l’action sociale (Actas, ex-Anccas), et s’est déroulé aux côtés de France Urbaine et de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Ce rapport s’appuie sur une enquête de terrains avec des entretiens au sein de 5 métropoles et l’envoi de questionnaires aux métropoles et départements, concernés par ces transferts de compétences.

Cliquer pour accéder à rapport_-_etude_sur_lorganisation_territoriale_de_la_republique_en_matiere_daction_sociale_a_lheure_des_metropoles.pdf

Déploiement des communautés professionnelles territoriales de santé Appui à la DGOS

L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) publie un rapport sur « Le déploiement des communautés professionnelles territoriales de santé ». Celles-ci sont l’un des outils clés de la restructuration des soins de proximité, qui est au cœur de la « Stratégie de transformation du système de santé », présentée par Emmanuel Macron il y a quelques jours (voir notre article ci-dessous du 18 septembre 2018). Les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) doivent notamment contribuer à faire disparaître l’exercice isolé que le chef de l’Etat a qualifié d' »aberration ».

Source : rapport_cpts.pdf

Accueil largement positif pour la stratégie Santé, notamment sur l’exercice partagé ville-hôpital

Présentée le 18 septembre par Emmanuel Macron (voir notre article ci-dessous du même jour), la « Stratégie de transformation du système de santé » suscite des réactions largement positives, tout particulièrement chez les représentants des professionnels de santé. Si les orientations sont presque unanimement saluées, les interrogations persistent sur les moyens qui doivent accompagner cette restructuration en profondeur de l’offre de soins.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281657014

Les plateformes territoriales d’appui

La loi de modernisation de du système de santé  du 26 janvier 2016 prévoit la mise en place de « fonctions d’appui » aux professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux pour la coordination des parcours de santé complexes. Ces fonctions d’appui, peuvent être organisées sous forme de « plateformes territoriales d’appui (PTA) ».

Les PTA ont vocation à concerner tous les patients en situation complexe, sans critère d’âge, de pathologie ou de handicap, pour lesquels les professionnels de soins de premier recours, et notamment les médecins traitant, ont besoin d’un appui.

Les PTA ont trois missions principales :

  • l’Information et l’orientation vers les ressources sanitaires, sociales et médico-sociales du territoire,
  • l’appui à l’organisation du parcours complexes,
  • l’appui aux pratiques et initiatives professionnelles.

Voir la vidéo de l’ARS Nouvelle Aquitaine sur les PTA sur Vimeo

Afin de favoriser l’émergence et le déploiement des PTA en Nouvelle-Aquitaine, un document régional d’orientation et d’appui a été élaboré : Document d’orientation et d’appui des PTA (pdf, 972.39 Ko)

Source : Dispositifs d’appui à la coordination | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

 Cohésion des territoires – rapport CGET 

Le CGET publie son premier rapport sur la cohésion des territoires. Il établit un état des lieux de la France partagé avec les associations d’élus. Ce rapport décrit les dynamiques territoriales à l’oeuvre depuis une dizaine d’années : métropolisation, croissance des couronnes périurbaines, couverture numérique inégale, fragilisation des petites et moyennes villes, transformation de la base productive.

Source : [RAPPORT] Cohésion des territoires – CGET | Fabrique Territoire Santé

Nouvelles perspectives pour la santé territoriale au regard de la construction des politiques de santé ?

Cette journée a été consacrée aux nouvelles perspectives pour la santé territoriale, au regard de la construction des politiques de santé. Le CNFPT élabore actuellement son projet 2016/2021 et sa
feuille de route à 5 ans. Dans le cadre de ce projet, il a choisi de travailler en priorité sur les grandes mutations qui «traversent » l’ensemble des politiques publiques territoriales.

Source : Microsoft Word – actes CNFPT_30 Nov 2017.docx – actes_cnfpt_30_nov_2017.pdf

Un décret et un arrêté mettent en place le service sanitaire dès la rentrée 2018

Le service sanitaire s’adresse à tous les étudiants en santé. Il doit contribuer à la prévention et à la réduction des inégalités sociales et territoriales en matière de santé. Il pourra entre autres s’effectuer dans les établissements médicosociaux, centres PMI, associations… et prioritairement auprès de publics fragiles.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281273226

Rapport « Assurer le premier accès aux soins » – Organiser les soins non programmés dans les territoires 

La question de l’accès aux soins dits « non programmés » est un des enjeux du plan national pour renforcer l’accès territorial aux soins, présenté le 13 octobre 2017 à Châlus (Haute-Vienne) par le Premier ministre et la ministre des Solidarités et de la Santé, avec 4 priorités :
- « Le renforcement de l’offre de soins dans les territoires au service des patients : une présence médicale et soignante accrue » ;
- « La mise en œuvre de la révolution numérique en santé pour abolir les distances » ;
- « Une meilleure organisation des professions de santé pour assurer une présence soignante pérenne et continue » ;
- « Une nouvelle méthode : faire confiance aux acteurs des territoires pour construire des projets et innover dans le cadre d’une responsabilité territoriale. »

Source : Rapport « Assurer le premier accès aux soins » – Organiser les soins non programmés dans les territoires – Ministère des Solidarités et de la Santé

« La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés  » : Pour un plan d’action à la hauteur des inégalités sociales de santé

La CNS, réunie en assemblée plénière, a adopté, suite à une autosaisine l’avis du 06.07.17 « La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés ! » Pour un plan d’action à la hauteur des inégalités sociales de santé ».

Pour la présente mandature, « la CNS a choisi d’orienter son programme de travail sur la lutte contre les inégalités de santé. A cet égard, le concept de « littératie en santé » constitue une opportunité pour aborder la question des inégalités sociales de santé tant du point de vue des usagers que du point de vue des professionnels de santé.

La littératie en santé représente la capacité d’accéder à l’information, de la comprendre, de l’évaluer et de la communiquer ; ceci afin de promouvoir, maintenir et améliorer sa santé dans divers milieux et tout au long de sa vie. Les liens entre la littératie et la santé ne sont plus à démontrer. Les actions de renforcement de la littératie en santé sont ainsi associées à des résultats sanitaires améliorés.

L’étude de la littératie en santé souligne que nous ne sommes pas égaux dans notre capacité à agir face à un système de santé complexe. Renforcer la littératie en santé constitue un levier en faveur de l’émancipation de la personne.

La littératie en santé devient alors un levier de réforme du système de santé visant l’amélioration de la qualité de la prise en charge, de l’accompagnement et de la sécurité des usagers et des patients.

Dans cet avis, la CNS présente les concepts et les enjeux liés à la littératie en santé. Elle recommande la mise en œuvre d’un programme d’action ambitieux.Les principales recommandations s’articulent autour de 3 axes : créer un environnement favorable au développement de la littératie en santé, mobiliser les ressources et les dispositifs pertinents pour développer la littératie en santé des populations vulnérables, développer l’évaluation et la recherche et diffuser les pratiques exemplaires. »

Ce document s’appuie sur un travail réalisé en collaboration avec la Fédération Nationale d’Education et de Promotion de la Santé (Fnes) et l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). La synthèse bibliographique initiale est disponible sur le site de la Fnes.

Source : Avis de la CNS du 06.07.17 : « La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés ! » – Ministère des Solidarités et de la Santé

Le point des villes-santé OMS sur la participation des habitants en santé 

Le réseau français des villes-santé de l’OMS diffuse une note synthétique sur la participation des habitants en santé, suite à son colloque du 15 septembre 2017. Après un rappel des caractéristiques d’une action participative, une dizaine d’expériences municipales sont présentées.  Consulter le point Villes-Santé sur la participation des habitants

Source : Le point des villes-santé OMS sur la participation des habitants en santé | Fabrique Territoire Santé

Pour une Politique nutritionnelle de santé publique en France. PNNS 2017-2021 – Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique

L’analyse des processus et résultats des trois précédents Programmes nationaux nutrition santé (PNNS) a conduit à appréhender les limites des stratégies de santé publique fondées exclusivement sur les déterminants individuels des comportements alimentaires et d’activité physique. Ces stratégies s’appuyaient principalement sur la communication nutritionnelle, et des approches purement incitatives.

Les PNNS n’ayant atteint que partiellement les objectifs fixés et les inégalités sociales de santé s’étant aggravées dans le domaine de la nutrition, le HCSP propose, pour 2017-2021, une politique nutritionnelle de santé publique s’appuyant sur des mesures visant la population générale avec une intensité graduée selon le degré de désavantage.

Il recommande, tout en poursuivant les stratégies précédentes, d’intervenir sur l’environnement social, économique et sociétal afin de faciliter les choix individuels favorables à la santé concernant l’alimentation et l’activité physique. Il préconise de recourir à des mesures réglementaires pour réduire la pression du marketing commercial, améliorer l’offre alimentaire et l’accessibilité physique et économique aux aliments de meilleure qualité nutritionnelle. Il recommande enfin de développer des actions spécifiques et prioritaires orientées vers les enfants et les populations défavorisées.

Communiqué de presse  // Rapport

via avis et rapports du HCSP

Tirez votre plan ! Une analyse de «Plans» pour promouvoir la santé en Flandre, en France, au Québec et en Suisse

Guidé par les questionnements suscités lors des travaux de construction des Plans wallon et bruxellois, le service universitaire de promotion de la santé RESO/UC a réalisé ce dossier à destination des politiques, experts et professionnels belges et d’ailleurs qui, dans le cadre de l’élaboration d’une politique de promotion de la santé (qu’elle soit locale, régionale ou nationale), seraient susceptibles de participer ou d’être directement impliqués dans celle-ci. A travers des Plans nationaux et régionaux flamand, français, québécois et suisse, ils mettent en avant des faits saillants en matières de conception, de contenu, de mise en oeuvre et d’évaluation.

Téléchargez la revue de littérature.

Source : Nouvelle publication : Tirez votre plan ! Une analyse de « Plans » pour promouvoir la santé en Flandre, en France, au Québec et en Suisse | UCLouvain

Un réseau mobilisé et un appui pour le ministre de la Cohésion des territoires

Réunis lors d’un séminaire, le 7 juin dernier, les préfets délégués à l’égalité des chances et les sous-préfets ville ont  échangé avec les équipes du CGET sur l’actualité de la politique de la ville au moment où se met en place un nouveau ministère de la Cohésion des territoires. Temps fort de cette journée, la rencontre avec le ministre Richard Ferrand.

Source : Un réseau mobilisé et un appui pour le ministre de la Cohésion des territoires | CGET

Pratiques novatrices pour la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie et à la santé dans la MRC d’Argenteuil : étude de cas | INSPQ – Institut national de santé publique du Québec

Cette étude évaluative permet d’examiner, dans le contexte d’une municipalité régionale de comté (MRC), les conditions et les pratiques de mise en œuvre de l’action municipale pour des environnements favorables aux saines habitudes de vie et à la santé. Elle s’adresse aux différents acteurs engagés dans la démarche Prendre soin de notre monde de même qu’à tout professionnel, gestionnaire et décideur intéressé par les pratiques novatrices et la collaboration entre le milieu municipal et ses partenaires.

Le cas de la MRC d’Argenteuil est exemplaire à plus d’un titre. En plus de son engagement sur plus d’une décennie, cette entité supramunicipale se caractérise par son leadership et son esprit d’initiative, par son équipe pluridisciplinaire en soutien auprès des municipalités du territoire, par la complémentarité des stratégies utilisées, par la centralité et la diversité des partenariats ainsi que par la diversité des réalisations aux niveaux régional et local. En agissant non seulement sur l’environnement socioculturel, mais aussi sur les environnements politique, physique et même économique, les instances municipales se sont donné les moyens d’une action plus structurante pour des effets à plus long terme.

Lire la suite de l’article : Pratiques novatrices pour la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie et à la santé dans la MRC d’Argenteuil : étude de cas | INSPQ – Institut national de santé publique du Québec

Approches politiques de réduction des inégalités de santé : Déterminants sociaux de la santé et déterminants sociaux des inégalités de santé

Mars 2017 –  988 Ko – 5 pages
Ce document explore la différence entre les déterminants sociaux de la santé et les déterminants sociaux des inégalités de santé.

Il fait partie d’une série de courts documents de synthèse basés sur la note documentaire plus longue intitulée : « Les approches politiques de réduction des inégalités de santé« . La série a pour objectif de fournir une brève présentation de chacune des huit approches politiques abordées dans le document plus long et de fournir un contexte conceptuel pour ce travail. Cette série permettra aux acteurs de la santé publique de distinguer les approches politiques qui visent à réduire les inégalités de santé, en les familiarisant avec la différence entre agir sur les déterminants sociaux de la santé et agir sur les déterminants sociaux des inégalités de santé.

Source : www.ccnpps.ca

Les conseillers des décideurs politiques : qui sont-ils, comment manient-ils les connaissances scientifiques, et quelles leçons en tirer quand on veut partager de telles connaissances ?

Série Partage de connaissances et politiques publiques. Mars 2017 – 68 pages – fichier pdf ( 964 Ko)

Quand on souhaite partager des connaissances de santé publique dans l’espoir d’influencer l’élaboration des politiques publiques, les décideurs politiques sont-ils les acteurs les plus pertinents à cibler ? Bien que souvent négligés, les conseillers des décideurs jouent un rôle important dans l’élaboration des politiques publiques. De plus, lorsque des connaissances scientifiques sont utilisées lors de ce processus, ce sont ces conseillers qui les traitent.
Cette revue de littérature analyse 70 documents qui mettent de l’avant les propos des conseillers eux-mêmes ou des acteurs qui les côtoient. Elle dresse un profil de ces conseillers parmi lesquels on trouve des fonctionnaires de ministères, des fonctionnaires de gouvernements locaux, des conseillers politiques-partisans dans les cabinets ministériels ou dans la branche législative. Notre document décrit ensuite le travail que réalisent ces conseillers, plus particulièrement en ce qui concerne l’utilisation des connaissances scientifiques. Enfin, il cherche à cerner l’influence dont disposent ces conseillers dans les milieux politiques.
Au fil du texte, en nous appuyant sur les constats qui ressortent de la littérature, nous proposons des pistes de réflexion au lecteur afin de l’aider à analyser son propre contexte et à en déduire l’approche de partage de connaissances qui serait la plus appropriée.

Source – www.ccnpps.ca/

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :