Recherche

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Un site de l'Ireps Nouvelle-Aquitaine

Tag

covid

Les collectivités locales face à la crise de la Covid, entre révélation de fragilités et capacité d’agilité organisationnelle et d’innovation territoriale

La crise sanitaire que nous vivons depuis plus d’un an comme sa gestion ont fait apparaître des formes de ruptures (Borraz, 2020) amplifiant des évolutions déjà existantes ou parfois inédites ; et surtout de multiples différences territoriales, comme l’ont souligné de nombreuses publications académiques (Payet, 2020 ; Bouvart et al., 2021 ; Normandin, 2020 ; Lluansi et Voy Gillis, 2020) ou professionnelles (European Committee of the Regions, 2020 ; OCDE, 2020 ; Cazeneuve, 2021 ; AATF, 2020 ; Loisel et Rio, 2020) ; que celles-ci portent sur le nombre de cas infectés, d’hospitalisations et de morts ; les moyens et réponses des dispositifs sanitaires mobilisés ; l’intensité des vulnérabilités économiques et sociales ; le vécu des confinements et de leurs modalités ; les impacts à court et moyen termes sur les finances locales ; ou encore les réponses infra-locales pour gérer l’urgence, les répercussions socio-économiques et financières, les mécanismes de coordination entre institutions comme pour initier de nouvelles dynamiques de résilience organisationnelle, de coopération avec les acteurs économiques, associatifs et citoyens, ou d’innovations territoriales.

 

Source : Les collectivités locales face à la crise de la Covid, entre révélation de fragilités et capacité d’agilité organisationnelle et d’innovation territoriale | Cairn.info

Résilience des territoires vers une approche intégrée des risques

Au moment où nous sortons – pas à pas – de la crise sanitaire et où nous devons affronter ses conséquences humaines et économiques, ce document vise à cerner la compréhension du concept de résilience, qui cristallise aujourd’hui tous les espoirs. L’exercice est particulièrement instructif. Il nous permet de comprendre ce qui permet aux territoires de mieux réagir aux crises, d’en atténuer les effets et de créer les conditions d’un rebond sur le long terme. Il
introduit l’idée d’une action coordonnée :

– en aval comme en amont de la crise

– ainsi que des évolutions souhaitables dans notre rapport au collectif.
Ces travaux bénéficient du soutien du Cabinet Transitions et de l’Institut CDC
pour la recherche

Source : resilience-des-territoires.pdf

Quartiers populaires, politique de la ville et Covid-19 : des enseignements à tirer de la crise pour l’avenir

À partir de l’observation des expériences locales, d’échanges nourris et réguliers avec les acteur.rices.s des territoires (services de l’État, élu.e.s et technicien.ne.s des collectivités, associations, collectifs d’habitant.e.s) et de l’analyse des dynamiques territoriales, les Centres de Ressources Politique de la ville ont mis en exergue différents constats, centrés sur les acteur.rice.s en proximité et les modalités de coopération, desquels sont tirés des enseignements.

Si ces analyses ne permettent pas de porter une évaluation des impacts de la politique de la ville sur la gestion de la crise, en revanche, l’exercice permet d’identifier quelques conditions, sur lesquelles s’appuyer, ayant permis l’émergence de démarches apportant une réponse aux défis de la crise. En cela, elles donnent des clés pour renforcer la résilience des territoires et de leurs habitant.e.s.

Ce document constitue la contribution annuelle 2020 du réseau national des centres de ressources politique de la ville (RN-CRPV), réalisée conformément au cadre de référence national des CRPV.

http://www.reseau-crpv.fr/publication/quartiers-populaires-politique-de-la-ville-et-covid-19-des-enseignements-a-tirer-de-la-crise-pour-lavenir/

Les collectivités territoriales : un intervenant de santé publique à part entière

Depuis un an et demi, la lutte contre la pandémie de Covid-19 constitue l’enjeu principal des politiques publiques. La mise en œuvre d’une réponse forte n’aurait pas été possible sans l’implication déterminée des collectivités territoriales. Elles ont répondu présentes à chaque fois que le besoin s’est fait sentir sur le terrain pour mettre en œuvre les décisions prises par l’État, souvent sans concertation. Elles ont également su apporter des réponses inédites aux besoins de la population, apparus ou aggravés avec l’état d’urgence sanitaire. En outre, elles apparaissent désormais comme un acteur à part entière de la politique de santé publique, qui, à l’évidence, doit prendre en compte d’autres dimensions que l’organisation du système de soins. Le temps est donc venu de tirer toutes les conséquences des mois écoulés à la fois en termes d’organisation que de répartition des compétences entre l’État et les collectivités territoriales. Forte des auditions et consultations qu’elle a menées, la mission d’information formule des recommandations destinées à jeter les bases d’un nouveau pacte de confiance territorial.

http://www.senat.fr/rap/r20-712/r20-712.html

Le coronavirus rebat les cartes de l’urbain

Certains prédisent la fn des grandes villes. La crise, sanitaire et sociale, révèle et accentue les fragilités des
métropoles qui pourraient s’aggraver avec le dérèglement climatique. D’autres appellent à leur réinvention pour en assurer la résilience. Ils prônent une vraie coopération entre les différents tissus urbains et ruraux.

Lutte contre la précarité des jeunes : les territoires urbains se mobilisent et proposent quatre scénarii d’expérimentation au gouvernement

France urbaine a souhaité disposer d’un panorama de la situation pour proposer aux territoires urbains volontaires des démarches expérimentales,  respectueuses de la diversité politique des élus, susceptibles d’être mises en œuvre avec l’État et les collectivités concernées, et surtout s’inscrivant dans une logique de démonstration par la preuve.

Ainsi, l’association présidée par Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, a missionné Mathieu Klein, Maire de Nancy, président de la Métropole du Grand Nancy et co-président de la commission « Solidarités, lutte contre les inégalités et la pauvreté » de France urbaine. Un cadre et des objectifs de travail ont été définis, une douzaine d’auditions ont été menées auprès de membres de gouvernement, associations d’élus, têtes de réseaux des opérateurs et acteurs sociaux, organisations syndicales et des associations œuvrant au quotidien.

A l’issue de ce travail d’enquête et d’auditions, France urbaine propose 4 scénarii d’expérimentation au gouvernement pour lutter contre la précarité des jeunes âgés de 18 à 25 ans :

  • Privilégier l’accès aux biens et services essentiels contre la précarité
  • Ouvrir un droit universel à l’accompagnement vers l’emploi
  • Accompagner l’universalisation de la Garantie jeunes
  • Créer un revenu de solidarité jeunesse

https://www.e-agora.news/voir/Communique/8RZK

Des territoires face à l’épidémie de Covid-19 : entre affaiblissement et renforcement des coopérations en soins primaires

Les séminaires « Mardis de l’Irdes » présentent des travaux de recherche finalisés ou en cours.

Ils répondent à deux objectifs :

– présenter et discuter les travaux effectués par les chercheurs de l’Irdes,

– valoriser et échanger sur les travaux réalisés par des équipes de recherche extérieures à l’Irdes.

Les « Mardis de l’Irdes » se déroulent deux fois par mois, le mardi à 11h00 à l’Irdes et sont ouverts aux personnes extérieures (chercheurs, administrations, professionnels de santé, etc.). La durée d’un séminaire est au maximum d’une heure et demi, soit jusqu’à 45 minutes d’exposé et 45 minutes de discussion.

Pour participer aux séminaires veuillez cliquer sur l’onglet « Inscription ». Vous recevrez un message de confirmation de votre inscription.

https://www.irdes.fr/recherche/seminaires-les-mardis-de-l-irdes-en-economie-de-la-sante.html

Vous êtes positif au Covid-19 ou cas contact ? Voici une boîte à outils pour mieux vivre la période d’isolement

Vous venez d’être testé positif à la Covid 19 ou être « cas contact », vous devez passer au minimum 7 jours chez vous pour limiter la propagation du virus. Le CCAS de Poitiers met à disposition des habitants une boîte à outils pour traverser au mieux cette période.

Lire la suite

16 propositions pour une vie associative ambitieuse dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville

Les associations doivent faire face à une augmentation des besoins sociaux et cela dans un contexte économique de plus en plus contraint, marqué par l’épidémie de Covid-19. Même si elles continuent d’agir pour la cohésion sociale, force est de constater que la crise sanitaire a eu des conséquences importantes pour elles, d’autant plus pour celles intervenant dans les QPV, avec une perte de revenus significatives ou encore une baisse des ressources des cotisations. Pour ces raisons, un collectif d’acteurs associatifs, porté par Le Mouvement associatif, en partenariat avec la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France et avec le soutien de l’ANCT, publie « 16 propositions pour une vie associative ambitieuse dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville », à destination des pouvoirs publics nationaux, des pouvoirs publics territoriaux et des acteurs associatifs.

Colloque – Du quartier à la ville apprenante : résiliences et alliances territoriales face aux crises

En 2017, Clermont-Ferrand a été la première cité française à rejoindre le réseau UNESCO, avant que Mantes-la-Jolie, Montpellier et Évry-Courcouronnes ne soient retenues à leur tour. Les divers acteurs de ce processus souhaitent aujourd’hui croiser leurs regards avec d’autres expériences nationales et internationales, permettant d’apporter un éclairage extérieur sur leur action y compris face à la crise du coronavirus. Comprendre ce qui se passe aujourd’hui est peut-être le meilleur moyen de penser « l’après ».

[Confinement vôtre] : la mini-série sur le confinement

Le Conseil local de santé mentale – CLSM – de Poitiers, en partenariat avec le CCAS et le CH Laborit, présentent une mini-série sur le confinement.« Confinement vôtre »

✔️ Six épisodes pour informer et sensibiliser sur les impacts psychologiques de la crise sanitaire.

Réalisée grâce à la mobilisation d’un réalisateur, de comédiens de théâtre et de Frédérique Gobin – Psychologue au Centre hospitalier Laborit, ces vidéos visent à informer le grand public sur les conséquences psychologiques de la crise, en privilégiant une approche divertissante.

Chaque épisode comporte une introduction à la thématique, un sketch réalisé par les comédiens et une explication par la psychologue du CH Laborit.

Au total, 6 vidéos de 5 minutes portant chacune sur une émotion :

  • Peur / Angoisse
  • Tristesse
  • Frustration / Colère
  • Honte/ Culpabilité
  • Fatigue
  • Solitude

Source : [Confinement vôtre] Le CLSM de Poitiers présente sa mini-série sur le confinement – Centre hospitalier Laborit

Les gestes de protection de la covid-19 peuvent-ils prendre en compte les enjeux de la santé environnementale ? : une conférence du CLS de Poitiers

Dans le cadre du Contrat Local de Santé de Poitiers, un groupe de travail propose annuellement une conférence thématique autour des risques émergents à destination des acteurs en santé environnement.

En 2020, le contexte sanitaire de la Covid a fortement influencé le choix du sujet de la conférence co-financée par l’Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine qui a porté sur l’articulation des gestes de protection contre la Covid 19 et les enjeux de la santé environnement.

Regarder la vidéo sur le site de l’Université

La conférence a été animée par l’équipe du CHU de Poitiers : Virginie MIGEOT, Nicolas LEVEQUE, Sarah THENEVOT – AYRAUD et Guillaume CAMBIEN.

Télécharger la selection bibliographique

Des villes productrices de santé ?

Avec la pandémie de Covid-19, la question du lien entre urbanisme et santé est d’une actualité brulante : l’urbanisation croissante peut-elle expliquer la survenue de cette nouvelle zoonose ? La densité peut-elle être tenue pour responsable de la diffusion rapide du virus ? L’adoption de nouveaux comportements peut-elle freiner la propagation ? Peut-on transformer l’espace urbain pour aider les individus à adopter les « bons gestes » ? Quitter la ville permettrait-il de protéger sa santé ?

Covid-19 : nouvelles instructions pour la prise en charge des personnes précaires

Une instruction interministérielle liste une série d’actions à mettre en oeuvre dans la prise en charge et le soutien aux populations précaires face à l’épidémie de Covid-19, notamment sur la mise à l’abri par l’accès à l’hébergement, l’accès au logement et l’aide alimentaire.

Crise du Covid19, confinement et fractures numériques, les recommandations de Jean-François Lucas – Sciences Po Chaire digital, gouvernance et souveraineté

La crise du Covid-19, tout en affirmant de manière radicale l’importance des services numériques dans notre société, a révélé les importantes inégalités d’accès à ces services dans la population.

Si 88% des foyers français avaient accès à Internet en 2019 (CREDOC), cette large majorité recouvre des réalités d’accès et d’usages variées.

Outre les problèmes liés à des équipements défaillants ou insuffisants pour faire face aux besoins cumulés du télétravail, de l’éducation à distance, des usages sociaux et récréatifs, différents niveaux d’illectronisme, c’est-à-dire les inhabiletés à utiliser les outils numériques et à manipuler des contenus digitaux, ont aggravé l’impact négatif de la crise pour près de 14 millions de personnes (rapport Vall, 2020).

Dans cette note proposé par la Chaire Digital, Gouvernance et Souveraineté, intitulé « La Covid-19, accélératrice et amplificatrice des fractures numériques » , Jean-François Lucas, docteur en sociologie, passe en revue les différentes inégalités d’accès aux services digitaux que couvre l’expression de « fracture numérique », qu’elles soient d’ordre matérielles, sociales ou économiques, mises en exergue par le confinement.

Une série de recommandations est proposée afin d’assurer un accès universel aux services numériques de base.

La Covid-19, accélératrice et amplificatrice des fractures numériques, Jean-François Lucas, Octobre 2020 (24 pages, 1,49 Mo)

Source : Crise du Covid19, confinement et fractures numériques, les recommandations de Jean-François Lucas – Sciences Po Chaire digital, gouvernance et souveraineté

Anticiper et appréhender la « fatigue de la pandémie » des populations

Ce nouveau guide (en anglais) du bureau régional Européen de l’OMS apporte des pistes d’actions à mettre en oeuvre à tous les niveaux

Le réseau des villes santé OMS en fait une synthèse en français sur son compte twitter

Recommandation #1 Améliorer nos connaissances sur les populations et individus pour mieux adapter les politiques mises en oeuvre, quels groupes sont plus à risque de « fatigue », les raisons (contexte social, culturel, professionnel, ou légal)

Recommandation #2 Faire participer les populations comme actrices de la solution, écouter et engager pour mieux répondre aux besoins; impliquer la société civile et s’appuyer sur leurs connaissances

Recommandation #3 Trouver un équilibre entre restrictions et continuité des activités de la vie quotidienne, penser approche de ‘réduction des risques’ et aider le public à comprendre ce qu’est un comportement à haut risque ou à risque limité, encourager à ‘faire différemment’

Recommandation #4 Identifier les difficultés rencontrées par les populations, reconnaître le stress, la solitude et l’ennui engendrés par les restrictions, soutenir les initiatives sociales, culturelles, financières ou de soutien emotionnel, faciliter les nouvelles habitudes

Pour finir, le guide propose des grands principes directeurs tels que la transparence, l’équité, la cohérence, la coordination entre acteurs et, le plus possible, la prédictibilité. A intégrer dès maintenant pour agir !

Le confinement : qui l’a mal vécu, et pourquoi ?

Du 17 mars au 11 mai 2020, la population française a vécu une période de confinement inédite durant laquelle les habitudes de vie en lien avec le travail, les mobilités, la consommation et le lieu de résidence ont été chamboulées. Au regard des conditions de logement si particulières en Île-de-france – forte densité urbaine, logement plus petit… – cet épisode a révélé et exacerbé les inégalités de conditions de vie des Franciliens.

Égalité femmes – hommes & Covid-19 dans les quartiers prioritaires en France – bibliographie (2020)

Cette bibliographie a été préparée par Villes au Carré et l’’Être Égale à l’’occasion du webinaire du 2 juillet 2020

http://cosoter-ressources.info/doc_num_data.php?explnum_id=6113

 

Focus Covid-19 : Dé-confinement et territoires / PromoSanté IdF

Pour ce Focus HORS SERIE, destiné aux acteurs territoriaux, nous avons fait un tri dans la profusion de ressources et d’analyses produites depuis le confinement. Nous vous proposons une sélection thématisée de liens utiles : des ressources documentaires (les plus actuelles, complètes et synthétiques possible), des outils et des initiatives locales pour nourrir votre réflexion, vous inspirer et vous soutenir dans vos projets dans le contexte particulier du « post-confinement ».

Source : Focus Covid-19 : Dé-confinement et territoires | PromoSanté IdF

Une pandémie de la pauvreté – Le Grand Continent

À partir d’une étude de la surmortalité au Covid-19 dans les municipalités françaises, les auteurs de ce texte préconisent que l’action publique devrait se concentrer sur les municipalités les plus pauvres, notamment en protégeant autant que possible les travailleurs à court terme et en améliorant les conditions de logement à moyen terme.

Source : Une pandémie de la pauvreté – Le Grand Continent

Conférence-débat SFSP : « Premières leçons de la pandémie Covid-19 » – 25 septembre 2020

La Société Française de Santé Publique profite de la tenue de son Assemblée Générale (vendredi 25 septembre 2020 de 15H30 à 17H00) pour proposer en présentiel ou en direct sur YouTube sa Conférence-débat « Premières leçons de la pandémie Covid-19 ».

Cette conférence-débat sera l’occasion d’un premier retour sur l’expérience collective que nous traversons et auxquels les acteurs de la santé publique font face dans l’exercice de leurs missions.

Cela sera un espace de débat sur des questions que la gestion de la pandémie a soulevées : préparation à la gestion de crise, gouvernance du système de santé (y compris au niveau territorial), démocratie en santé en temps de crise, vigilance quant aux inégalités sociales…

A partir de leurs places et rôles respectifs, les intervenants partageront leur vision de cette crise et les réflexions qu’elle fait naître pour l’avenir.

Avec :

  • Jean-François Delfraissy, Président du Conseil scientifique Covid-19 ;
  • Aurélien Rousseau, Directeur général de l’ARS Île-de-France ;
  • Un.e intervenant.e de France Assos Santé.

Quelques lectures pour préparer les échanges :

Source : Les événements de la SFSP – Conférence-débat SFSP : « Premières leçons de la pandémie Covid-19 »

COVID-19 : Conseils de désinfection et d’hygiène pour l’accueil du jeune enfant | ARS Nouvelle-Aquitaine

Des conseils pratiques pour des protocoles qui neutralisent le virus tout en veillant à limiter le risque d’exposition à des substances chimiques préoccupantes réunis dans deux document : une extension « spéciale #Covid-19 » du Guide Reco-crèche, dans le cadre de la stratégie petite enfance et santé environnement de l’ARS Nouvelle-Aquitaine.

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Nettoyage des sols, des surfaces, hygiène des mains pour les personnels et les enfants… quels produits utiliser avec quel protocole pour neutraliser le virus tout en veillant à limiter le risque d’exposition à des substances chimiques préoccupantes ?

Des conseils pratiques réunis dans deux document : une extension « spéciale COVID-19 » du Guide Reco-crèche.

Un premier document de 6 pages, qui a pour objet de préciser les consignes du « Guide ministériel COVID-19 – Modes d’accueil du jeune enfant du 6 mai 2020 » afin d’aider les structures à choisir des produits de désinfection limitant à la fois le risque épidémique, mais aussi le risque d’exposition involontaire des enfants et du personnel à des substances chimiques préoccupantes.

Un deuxième document de 2 pages, qui a pour objet de préciser les consignes du « Guide ministériel COVID-19…

Voir l’article original 54 mots de plus

Appui au déconfinement : profils de territoires

La Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé (Fnors) et les Observatoires régionaux de la santé (ORS) mettent à disposition des profils de territoires au niveau de chaque Établissement public de coopération intercommunale – EPCI (métropoles, communautés d’agglomération, communautés urbaines ou communautés de communes) de France.

Ces profils permettent de caractériser chaque territoire à partir d’une sélection d’indicateurs en lien avec les facteurs de risque de gravité de la Covid-19 ou avec les situations pouvant favoriser la circulation du virus. Ils ont vocation à aider les décideurs et les acteurs dans le cadre de l’épidémie de Covid-19.

En complément, une synthèse nationale permet de voir les similitudes et particularités des EPCI au regard des caractéristiques de la population sur l’ensemble du territoire national. Elle souligne les inégalités territoriales face à la propagation de la Covid-19. À partir de ces travaux, un regroupement des EPCI de France en sept groupes distincts vient en aide aux décideurs, ainsi qu’aux acteurs concernés y compris citoyens, pour décliner de manière adaptée à chaque territoire les mesures de prévention pour réduire la circulation du virus.

Source : www.scoresante.org

Les MDPH assurent le service minimum

Comment fonctionnent les MDPH pendant le confinement ?
L’accueil physique est suspendu mais l’accueil téléphonique est maintenu dans chaque MDPH.


Quelle conséquence sur vos droits ?
Si vos droits arrivent à échéance ou sont en cours de renouvellement, ils sont prolongés automatiquement pour 6 mois sans démarche.
Cette prolongation automatique est valable pour les droits arrivant à échéance entre le 12 mars 2020 et le 31 juillet 2020.

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :