Recherche

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Un site de l'Ireps Nouvelle-Aquitaine

Tag

aménagement

Le Baromètre des Villes Cyclables 2021

  • Vous sentez-vous en sécurité lorsque vous faites du vélo ?
  • Des mesures suffisantes sont-elles prises pour améliorer vos conditions de déplacement ?

Vous avez jusqu’au 30 novembre 2021 pour participer à l’enquête et compléter la carte numérique.

L’enquête est réalisée par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) qui regroupe les associations pro-vélo en France.

Les résultats du Baromètre des villes cyclables fournissent aux services techniques des collectivités et aux responsables politiques un retour d’information concret sur l’accueil de leur politique vélo par les usagers et des indications utiles pour les accompagner dans la prise de décision.

Pourquoi et comment impliquer ma collectivité dans la diffusion du Baromètre ?
Une page est dédiée plus particulièrement aux communes avec notamment des modèles pour les gazettes municipales, les panneaux, les réseaux sociaux…

La dernière édition en 2019 avait permis de récolter plus de 185 000 réponses dans plus de 5 400 communes partout en France ce qui en fait l’une des plus grandes enquêtes vélo dans le monde.

Retrouvez les résultats 2019 sur palmares.parlons-velo.fr

Source : Le Baromètre des Villes Cyclables

Résultats du baromètre des villes marchables 2021

Du 7 décembre 2020 au 15 mars 2021, le collectif Place aux Piétons, en partenariat avec l’Ademe, a proposé aux Français de remplir une enquête en ligne pour recueillir leur ressenti sur la marchabilité de leur commune et leur avis sur la manière d’améliorer le sort des piétons dans les espaces urbanisés.

Près de 70 000 français ont répondu à cette enquête.

Dans cet article, vous trouverez une infographie avec les réponses et chiffres marquants de l’enquête ainsi que le tableau d’évaluation des 200 villes ayant obtenu plus de 40 questionnaires renseignés.

Lire l’article : Résultats du baromètre des villes marchables – Fédération Française de la Randonnée Pédestre

Les pistes pour améliorer l’usage de la marche

Cinq critères ont été établis pour améliorer l’usage de la marche :

  1. Des trottoirs plus larges, bien entretenus, sécurisés et sans obstacles (41%)
  2. Réserver les trottoirs aux déplacements à pied (30%)
  3. Verbaliser davantage le stationnement des véhicules motorisés sur les passages piétons et les trottoirs (28%)
  4. Modérer la vitesse des véhicules automobiles sur les lieux fréquentés par les piétons (27%)
  5. Constituer un réseau complet de cheminement piétons dans la ville (25%)

À noter que ces demandes prioritaires évoluent en fonction de la taille des communes, mais aussi de l’âge des répondants. Par exemple, les moins de 34 ans privilégient une amélioration de l’environnement et de la végétalisation des cheminements, tandis que les plus de 65 ans demandent de réserver l’usage des trottoirs aux déplacements à pied et des aménagements tels que l’installation de bancs de repos, toilettes ou bornes d’eau potable.

Source : Résultats du Baromètre des villes marchables 2021 Rédaction MonGR – septembre 2021

Pour aller plus loin

Retour sur le séminaire Santé & Urbanisme : La santé, un état de bien-être physique, mental et social

  • Pourquoi et comment prendre en compte la santé dans les projets d’aménagement et/ou d’urbanisme d’une collectivité locale ?
  • Comment cheminer vers une prise en compte réussie de cette thématique dans les politiques publiques locales ?
  • Quels sont les outils sur lesquels les élu.e.s locaux et leurs services peuvent s’appuyer ?

Co-organisé par l’AUDAP, l’ARS (délégation des Pyrénées-Atlantiques) et l’IREPS Nouvelle-Aquitaine, le séminaire du 11 juin 2021 à Salies de Béarn a été riche en témoignages et retours d’expérience.

Filmée en intégralité, la rencontre a permis d’identifier les enjeux de la santé sur les territoires, d’apporter un éclairage pour mieux comprendre le rôle des collectivités locales et identifier différents outils et démarches pour agir durablement sur la santé et le bien-être des habitants.

Retrouvez en vidéo les interventions de :

  • Maritxu BLANZACO, Directrice départementale de l’ARS
  • Denis CANIAUX, Directeur général de l’Audap
  • Charlotte MARCHANDISE-FRANQUET, Responsable de la conception et du développement des premiers cours de l’Académie de la Santé de l’OMS, ex-Présidente du réseau français des Villes-Santé de l’OMS
  • Sébastien LODEIRO, responsable de l’antenne Charente-Maritime de l’IREPS Nouvelle-Aquitaine et coordinateur du dispositif COMODEIS
  • Joël SEGOT, Maire de Morlàas.

Les supports d’intervention

Source : AUDAP : Agence d’Urbanisme Atlantique et Pyrénées – Conférences – détails

Aménager des écoles favorables à la santé et au bien-être | INSPQ

Cette fiche s’adresse aux acteurs municipaux et ministériels, aux intervenants des centres de services scolaires qui planifient l’aménagement des écoles primaires.

Elle présente dans un premier temps l’influence que peut avoir l’aménagement des écoles primaires sur la santé et le bien-être de ses occupants. Elle expose ensuite les grands principes à privilégier pour des aménagements scolaires favorables à la santé, au bien-être et à la réussite éducative des jeunes.

À défaut de décliner les aspects techniques, la fiche liste des guides pouvant fournir davantage d’information. Elle regroupe aussi plusieurs outils et références utiles.

Dans ce numéro :

  • Des classes polyvalentes et adaptées
  • Des matériaux de construction résilients, isolants et favorisant la lumière naturelle
  • Des aménagements extérieurs sécuritaires favorisant les comportements actifs et le jeu libre

Et des réponses aux questions suivantes :

  • Quels aspects de l’aménagement scolaire affectent la santé et le bien-être de ses occupants?
  • Quelles sont les interventions qui permettent un aménagement scolaire favorable à la santé et au bien-être?
  • Par où commencer ?

➡️ Lire la fiche

Fiche réalisée dans le cadre de la collection OPUS : fiches synthèses sur l’environnement bâti

Source : Aménager des écoles favorables à la santé et au bien-être | INSPQ

Évaluation d’impact sur la santé (EIS) dans le cadre de l’élaboration du PLUi de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise

La Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise (c.c.S.c.c.) a décidé de se doter d’un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) en 2015. Celui-ci est en cours de finalisation.

L’analyse montre que la contribution du PLUi en matière de santé est globalement positive. Elle peut être contrastée pour les thématiques liées au développement économique (agriculture et viticulture, situation énergétique du territoire, développement économique) qui peuvent générer des effets contrastés sur l’environnement et la santé.

➡️ Télécharger le rapport complet

➡️ Télécharger la synthèse

Source : Évaluation d’impact sur la santé (EIS) dans le cadre de l’élaboration du PLUi de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise – ORS Bourgogne Franche-Comté| Observatoire Régional de la Santé

Effets et limites de l’EIS du PAPI de l’Île de Noirmoutier. Retour d’expérience.

Trois ans après la publication de l’Évaluation des impacts sur la santé (EIS) du Programme d’actions de prévention des inondations (PAPI) de l’Île de Noirmoutier, l’Observatoire régional de la santé (ORS) Pays de la Loire et Patrick Berry Consultant ont interrogé les acteurs ayant participé à cette EIS afin de mesurer la mise en œuvre de ses recommandations, d’estimer les changements induits en termes de prise en compte des habitants et notamment de leur santé dans les politiques locales, et de tenter de déterminer dans quelle mesure ces effets observés pouvaient être attribués à l’EIS.

Effets et limites de l’EIS du PAPI de l’Île de Noirmoutier. Retour d’expérienceORS Pays de la Loire, Patrick Berry Consultant, décembre 2020, 8 p.

Source : Effets et limites de l’EIS du PAPI de l’Île de Noirmoutier. Retour d’expérience | ORS Pays de la Loire

La santé numérique : un levier pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé au Québec

L’accessibilité aux soins de santé est une problématique importante au Québec.

Aujourd’hui, le développement des technologies dans le secteur de la santé offre des possibilités intéressantes pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé.

L’objectif de cette recherche est d’identifier les options qu’offre la santé numérique pour améliorer l’accessibilité aux services de soins de santé au Québec, plus particulièrement dans les régions éloignées.

  • Cette étude montre que la santé numérique offre des bénéfices à la fois pour les patients et pour les professionnels de la santé, et qu’elle favorise l’accessibilité aux soins de santé dans les régions rurales de la province.
  • Les barrières devant être franchies afin d’assurer un accès aux services de santé à l’ensemble de la population québécoise sont également identifiées.

François, J., & Audrain-Pontevia, A.-F. (2020). La santé numérique : un levier pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé au Québec. Revue Organisations & Territoires, 29(3), 41-55.

Source : La santé numérique : un levier pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé au Québec | Revue Organisations & territoires

PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture) : Veille covid 19

Le Plan Urbanisme Construction Architecture -PUCA– initie une veille analytique et revue de presse des impacts de la COVID-19 dans les champs du logement, de l’habitat, de la ville, de l’aménagement du territoire, de l’environnement santé biodiversité, des mobilités,…

  • une sélection d’articles et d’initiatives de recherche autour de thématiques incontournables
  • des notes d’analyse mensuelles pour des clés de lecture.

Source : PUCA_veillecovid19 Profile and Collections – Wakelet

De l’îlot de chaleur urbain à l’îlot de fraîcheur : Mécanismes en jeu et principes pour des aménagements plus résilients

Sous l’effet du dérèglement climatique, les crises environnementales, sanitaires et sociales mettent en exergue certaines vulnérabilités des milieux urbains tels qu’ils ont été développés au cours du XXe siècle. L’urbanisation des cinquante dernières années, que certains qualifient de galopante, a été stimulée par plusieurs périodes économiques fastes et des besoins en logements justifiés par une démographie nationale croissante.

Cette urbanisation marquée par une forte imperméabilisation des sols est l’une des conséquences du modèle de développement urbain guidé par l’automobile et le report de l’habitat et des activités en périphéries des centres anciens.

À l’image d’un écosystème appauvri ou d’un modèle agricole trop centré sur la mono-culture, certains espaces publics sont tellement simplifiés, rudimentaires dans leurs aménagements, qu’ils contribuent à la création d’îlots de chaleur urbains (ICU) . Ils ne comportent aucune zone refuge qui soit confortable lors de fortes chaleurs. Les choses semblent évoluer vers un regain d’intérêt pour une nature en ville plus présente.

Au-delà de ses fonctions esthétiques et environnementales, le végétal en milieu urbain est de plus en plus appréhendé comme une infrastructure vivante, support de mobilités douces, de loisirs et de santé publique. Dans cette logique, et afin de contrecarrer les effets des îlots de chaleur dans nos villes, les espaces publics tendent de plus en plus à offrir à leurs usagers des îlots de fraîcheur, prenant toutes sortes de formes, de la pergola à la forêt urbaine, en passant par le bosquet ou la place plantée.

Pourquoi, où et comment aménager au mieux ces nouvelles oasis urbaines ?

Une étude réalisée par l’A’Urba dans le cadre de sa collection : Regard sur l’espace public

Source : De l’îlot de chaleur urbain à l’îlot de fraîcheur – a’urba, agence d’urbanisme Bordeaux Aquitaine

Évaluation d’impacts sur la Santé du projet d’aménagement de la ZAC Les Vergers du Tasta, Bruges

les vergers du tasta
Source : CPAUP ZAC « Les Vergers du Tasta »

L’évaluation d’impact sur la santé (EIS) du Tasta, à Bruges en Gironde, résulte du souhait partagé par l’ARS Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole de maximiser l’intégration de la santé dans les politiques publiques locales.

L’étude, considérée comme une action-recherche, s’est portée sur la phase 3 d’une Zone d’aménagement concertée (ZAC) qui couvre 45 ha et concernera, à terme, plus de 1700 logements.

L’Ireps Aquitaine a intégré une équipe évaluatrice réunissant des expertises diverses (aux côtés de l’A’Urba, l’Observatoire Régional de la Santé Aquitaine et l’Institut de Santé Publique d’Epidémiologie et de Développement de Bordeaux), équipe évaluatrice appuyée par l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique et pilotée par l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole.

Trois aspects du projet ont été retenus : la construction de 671 logements, l’aménagement des espaces publics et la mise au point du réseau de gestion des eaux pluviales. La revue de littérature et la consultation auprès des experts, des professionnels et des habitants touchés par le projet d’aménagement ont permis de fournir des recommandations visant à maximiser ses effets positifs sur la santé.

Évaluation des impacts sur la santé du PAPI de l’Île de Noirmoutier

2017_couv_eis_noirmoutier_rapportAvec deux tiers de son territoire situés sous le niveau des plus hautes mers, l’Île de Noirmoutier est particulièrement exposée aux risques littoraux : érosion et submersion marine. Dans le contexte actuel de réchauffement climatique, développer des dynamiques de résilience territoriale pour faire face à ces risques représente un enjeu fondamental pour l’Île de Noirmoutier.

En mobilisant conjointement des données probantes et des dires d’acteurs, l’Évaluation d’impacts sur la santé (EIS) du Programme d’actions de prévention des inondations (PAPI) de l’Île de Noirmoutier montre que la mise en œuvre d’une politique de protection d’un territoire face à la mer peut impacter la santé de la population.

Télécharger la publication Évaluation des impacts sur la santé du PAPI de l’Île de Noirmoutier ORS Pays de la Loire, Patrick Berry Consultant, avril 2017, 82 p.

Source : https://www.orspaysdelaloire.com/

L’EAU, L’ARBRE, LA HAIE DANS NOS PROJETS DE TERRITOIRES – ARBA

Dans le cadre de la semaine nationales Agricultures et Paysages, les Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) en Limousin organisent une série d’événements du 15 au 20 mai 2017. Ce projet est coordonné l’Union Régionale des CAUE Nouvelle-Aquitaine (URCAUE Nouvelle-Aquitaine) et financé dans le cadre d’un appel à projet sur les continuités écologiques, aussi appelées Trame Verte et Bleue (TVB).

Cette nouvelle biennale a pour thématique « L’eau, l’arbre, la haie dans nos projets de territoires« . Table-ronde, promenades commentées, café-débat, etc. seront proposés tout au long de cette semaine et sur l’ensemble du territoire de l’ex-Limousin. Elle débutera par une table-ronde sur « La TVB, opportunité de projet? », à la salle polyvalente de Bénévent-l’Abbaye (23).

-> Pour connaître l’ensemble du programme de l’événement, télécharger la plaquette.

Source : L’EAU, L’ARBRE, LA HAIE DANS NOS PROJETS DE TERRITOIRES – ARBA

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :