Recherche

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Un site de l'Ireps Nouvelle-Aquitaine

Tag

territoires

Les trois quarts des personnes les plus éloignées des professionnels de premier recours vivent dans des territoires ruraux | Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques

Entre 2016 et 2019, l’accessibilité géographique aux infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et sages-femmes s’améliore (respectivement +9 %, +9 % et +16 %), alors que celle des médecins se dégrade (-6 %). Toutefois, la répartition des médecins généralistes sur le territoire est plus homogène que celle des trois autres professions.

Les inégalités régionales d’accessibilité sont particulièrement importantes en ce qui concerne les infirmiers. Elles existent également pour les masseurs-kinésithérapeutes et les médecins généralistes, mais elles se conjuguent à une concentration forte autour des pôles urbains. Les sages-femmes sont, quant à elles, réparties de manière très hétérogène sur le territoire. La répartition régionale des jeunes professionnels est globalement proche de celle des professionnels plus âgés.

Environ 3 % de la population, soit 1,7 million de personnes, font partie des moins bien lotis en termes d’accessibilité à la fois aux médecins généralistes, aux infirmiers et aux masseurskinésithérapeutes. Les trois quarts de ces personnes vivent dans des territoires ruraux.

 

Source : Les trois quarts des personnes les plus éloignées des professionnels de premier recours vivent dans des territoires ruraux | Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques

Le diagnostic de territoire

Cette vidéo vous aidera dans la réalisation d’un diagnostic de territoire. Elle s’adresse prioritairement aux professionnels en MSP qui souhaitent réaliser des actions de santé publique.

La France et ses territoires – édition 2021

Cet ouvrage offre un panorama des questions économiques, sociales et environnementales au niveau territorial. En utilisant les zonages d’études actualisés en 2020, l’ouvrage fait le point sur les disparités géographiques en France, sur les forces et faiblesses des divers territoires ainsi que sur les conditions de vie de la population.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/5040030

Séminaire Santé et Urbanisme : La santé, un état de bien-être physique, mental et social

20210611_flyer_santeurbanisme_Page_1La santé est une préoccupation majeure pour la population : en France, un tiers des personnes souffrent d´une maladie chronique. En cette période de pandémie, ce sujet acquiert en outre une dimension particulière.

Les communes, leurs groupements ou encore les acteurs de la ville et des territoires, comme peuvent l’être les bailleurs sociaux, sont en mesure de jouer un rôle essentiel et moteur dans l’amélioration de l’état de santé des habitants.

  • Pourquoi et comment prendre en compte la santé dans les projets d’aménagement et/ou d’urbanisme d’une collectivité locale ?
  • Comment cheminer vers une prise en compte réussie des questions de santé dans les politiques publiques locales ?
  • Quels sont les outils sur lesquels les élu.e.s locaux et leurs services peuvent s’appuyer ?

A partir de témoignages et de retours d’expérience, cette matinée organisée par l’Audap et collaboration avec l’ARS Nouvelle-Aquitaine et l’Ireps Nouvelle-Aquitaine, permettra :

  • d’identifier les enjeux de la santé sur les territoires,
  • d’apporter un éclairage pédagogique pour mieux comprendre le rôle des collectivités locales en matière de santé
  • d’identifier différents outils et démarches pour agir durablement sur la santé et le bien-être des habitants.

Cette rencontre est à destination d’un public spécialisé : élus et techniciens des collectivités et professionnels concernés par la thématique santé.

Vendredi 11 juin 2021 à partir de 9h30
Brit Hôtel Le Lodge – 6, Chemin de Labarthe – 64270 Salies-de-Béarn

➡️ Télécharger le programme
➡️ Inscription obligatoire en ligne : www.audap.org

Des territoires face à l’épidémie de Covid-19 : entre affaiblissement et renforcement des coopérations en soins primaires

Les séminaires « Mardis de l’Irdes » présentent des travaux de recherche finalisés ou en cours.

Ils répondent à deux objectifs :

– présenter et discuter les travaux effectués par les chercheurs de l’Irdes,

– valoriser et échanger sur les travaux réalisés par des équipes de recherche extérieures à l’Irdes.

Les « Mardis de l’Irdes » se déroulent deux fois par mois, le mardi à 11h00 à l’Irdes et sont ouverts aux personnes extérieures (chercheurs, administrations, professionnels de santé, etc.). La durée d’un séminaire est au maximum d’une heure et demi, soit jusqu’à 45 minutes d’exposé et 45 minutes de discussion.

Pour participer aux séminaires veuillez cliquer sur l’onglet « Inscription ». Vous recevrez un message de confirmation de votre inscription.

https://www.irdes.fr/recherche/seminaires-les-mardis-de-l-irdes-en-economie-de-la-sante.html

Guide sur la mobilisation des élus sur l’agriculture et l’alimentation à travers une démarche territoriale

Découvrez ce guide à destination de l’ingénierie en charge du déploiement des démarches alimentaires territoriales. Comment mieux mobiliser les élus locaux sur les enjeux d’une transition alimentaire à l’échelle du territoire ? Comment accompagner la prise de conscience avec des actions concrètes ?

Webinaire « Evolution et impact de la territorialisation des politiques publiques sur les politiques de santé »

Fabrique Territoires Santé a organisé le 20 janvier 2021 un webinaire « Evolution et impact de la territorialisation des politiques publiques sur les politiques de santé ».

Renaud Epstein, maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Carole Bégou, coordonnatrice CLS et CLSM d’Echirolles et Khalid Ida-Ali, président de l’IRDSU & directeur du développement social et urbain de Vitry-le-François s ont apporté leurs témoignages et éclairages. Le replay est disponible ci-dessous ou sur Youtube

Colloque – Du quartier à la ville apprenante : résiliences et alliances territoriales face aux crises

En 2017, Clermont-Ferrand a été la première cité française à rejoindre le réseau UNESCO, avant que Mantes-la-Jolie, Montpellier et Évry-Courcouronnes ne soient retenues à leur tour. Les divers acteurs de ce processus souhaitent aujourd’hui croiser leurs regards avec d’autres expériences nationales et internationales, permettant d’apporter un éclairage extérieur sur leur action y compris face à la crise du coronavirus. Comprendre ce qui se passe aujourd’hui est peut-être le meilleur moyen de penser « l’après ».

Environnement et santé : un webinaire et un séminaire apprenant pour se former

Le CNFPT propose le 15 janvier de 9h à 12h un webinaire ouvert à tous et les 22 et 29 janvier matin un séminaire apprenant sur le thème « Environnement et santé : les leviers pour conduire le changement » pour favoriser la démultiplication des actions concrètes menées par les collectivités

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Le CNFPT propose le 15 janvier de 9h à 12h un webinaire ouvert à tous et les 22 et 29 janvier matin un séminaire apprenant sur le thème « Environnement et santé : les leviers pour conduire le changement ».

Le 4ème plan national santé environnement (PNSE4), actuellement en cours de finalisation, vise à travers 4 objectifs, à prévenir les risques sanitaires liés à la dégradation de l’environnement (qualité de l’air intérieur, exposition aux produits chimiques, aux ondes, au bruit etc.). Ainsi, il s’agit de réduire les expositions environnementales pouvant affecter la santé et de favoriser la démultiplication des actions concrètes menées par les collectivités afin de réduire les inégalités territoriales et environnementales de santé.

Les trois demi-journées proposées l’une sous forme de webinaire ouvert à tous et les 2 autres sous forme de stage / séminaire apprenant sur inscription (25 places disponibles, autres sessions possibles à partir de mars…

Voir l’article original 116 mots de plus

Collaborer pour la santé sur un territoire : Quelle organisation locale ? Ce que la crise sanitaire et sociale met en lumière

Journée d’étude 2020 : 3 webinaires – décembre 2020 – Mars 2021

ateliers-sante-villeLa crise sanitaire et les mesures de confinement qui l’ont accompagnée ont exacerbé les inégalités sociales de santé préexistantes et ainsi révélé au grand jour ce que les acteur·trices de la prévention et de la promotion de la santé disent depuis des années sans être suffisamment entendus : les inégalités sociales de santé s’ancrent dans les conditions de vie ; elles s’accentuent quand les problèmes de logement, d’emploi, d’éducation… s’aggravent.

Face à la crise de la Covid-19, la difficulté à réagir dans l’urgence a été criante et a montré la faible capacité d’anticipation des pouvoirs publics, tant du point de vue sanitaire que social et économique. Elle a également montré les insuffisances et difficultés en matière de coordinations et de partenariats institutionnels : préfectures, ARS, CPAM, collectivités, … ont peiné à penser collectivement et coordonner leurs interventions.

Et pourtant, ces risques étaient pressentis. Politiques et décideurs étaient alertés de longue date : médecins et professionnel.les hospitalier.ères tirent le signal d’alarme depuis longtemps déjà, notamment pour dénoncer la logique libérale qui imprime l’évolution des politiques publiques de santé.

Mais ce sont aussi les associations, syndicats, collectifs d’habitant·es, Gilets jaunes … qui interpellent les pouvoirs publics et dénoncent la dégradation des conditions de vie et de travail des milieux populaires, urbains et ruraux. L’insuffisante (voire l’absence) de participation réelle de la population au débat et à la décision publics est aussi dénoncée depuis des années.

Mais alors que cette crise interpelle tout particulièrement le secteur de la prévention et met au défi notre système de santé dans sa globalité, les réponses du récent Ségur de la santé se sont exclusivement portées sur le système hospitalier, réduisant là encore la santé au soin et à l’hôpital.
Elles ne prennent toujours pas en compte l’ensemble des déterminants de la santé quand bien même l’amélioration du niveau de santé de la population passe inexorablement par l’amélioration des conditions de vie et de travail, l’accès aux biens et services essentiels (aide sociale, soins, etc.), le développement du pouvoir d’agir des personnes et des groupes, et le renforcement de la coordination locale et de la solidarité.

C’est pourquoi Fabrique Territoires Santé souhaite poursuivre la réflexion et réunir toutes celles et tous ceux qui contribuent ou s’interrogent sur le bien-être des populations. Nous nous concentrerons pour cette journée d’étude sur les enjeux de coordination et de gouvernance territoriale, dont la crise a révélé les manquements structurels persistants.

En raison du contexte sanitaire, la journée d’études est scindée en trois webinaires qui se tiendront en ligne entre décembre 2020 et février 2021.

  • Comment collaborer sur un territoire, entre services municipaux, services de l’État, travailleur·ses sociaux, associations, habitant·es, etc. ?
  • Comment partager le pouvoir stratégique de décision et se coordonner ?
  • Que nous apprend l’expérience des dynamiques territoriales de santé sur la coordination à locale ?

Webinaire #1 le 16 décembre (14h-16h) : Face à la crise sanitaire, la Santé publique se fait-elle en équipe sur les territoires ?, en présence de Laurent Chambaud, directeur de l’EHESP

  • Ouverture par Arnaud WIEHN, vice-président de Fabrique Territoires Santé /IREPS Nouvelle Aquitaine
  • Pour une santé publique incarnée dans les territoires, Laurent CHAMBAUD, directeur de l’École des hautes études en santé publique (EHESP)
    Discutant·es : Pascale ECHARD-BEZAULT (directrice service santé Évry Courcouronnes) et un·e élu·e local·e
  • Synthèse et conclusion par Didier FEBVREL, président de Fabrique Territoires Santé

Inscrivez-vous pour le 1er webinaire du 16 décembre

Webinaire #2 en janvier 2021 : Evolution et impact de la territorialisation des politiques publiques sur les politiques de santé

Webinaire #3 en février 2021 Quelle organisation locale pour porter des politiques territoriales de santé ?

Programme complet prochainement disponible sur : la Fabrique Territoires Sante
Télécharger la présentation des webinaires au format pdf

PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture) : Veille covid 19

Le Plan Urbanisme Construction Architecture -PUCA– initie une veille analytique et revue de presse des impacts de la COVID-19 dans les champs du logement, de l’habitat, de la ville, de l’aménagement du territoire, de l’environnement santé biodiversité, des mobilités,…

  • une sélection d’articles et d’initiatives de recherche autour de thématiques incontournables
  • des notes d’analyse mensuelles pour des clés de lecture.

Source : PUCA_veillecovid19 Profile and Collections – Wakelet

Crise du Covid19, confinement et fractures numériques, les recommandations de Jean-François Lucas – Sciences Po Chaire digital, gouvernance et souveraineté

La crise du Covid-19, tout en affirmant de manière radicale l’importance des services numériques dans notre société, a révélé les importantes inégalités d’accès à ces services dans la population.

Si 88% des foyers français avaient accès à Internet en 2019 (CREDOC), cette large majorité recouvre des réalités d’accès et d’usages variées.

Outre les problèmes liés à des équipements défaillants ou insuffisants pour faire face aux besoins cumulés du télétravail, de l’éducation à distance, des usages sociaux et récréatifs, différents niveaux d’illectronisme, c’est-à-dire les inhabiletés à utiliser les outils numériques et à manipuler des contenus digitaux, ont aggravé l’impact négatif de la crise pour près de 14 millions de personnes (rapport Vall, 2020).

Dans cette note proposé par la Chaire Digital, Gouvernance et Souveraineté, intitulé « La Covid-19, accélératrice et amplificatrice des fractures numériques » , Jean-François Lucas, docteur en sociologie, passe en revue les différentes inégalités d’accès aux services digitaux que couvre l’expression de « fracture numérique », qu’elles soient d’ordre matérielles, sociales ou économiques, mises en exergue par le confinement.

Une série de recommandations est proposée afin d’assurer un accès universel aux services numériques de base.

La Covid-19, accélératrice et amplificatrice des fractures numériques, Jean-François Lucas, Octobre 2020 (24 pages, 1,49 Mo)

Source : Crise du Covid19, confinement et fractures numériques, les recommandations de Jean-François Lucas – Sciences Po Chaire digital, gouvernance et souveraineté

Conférence des territoires : préparer « l’après »

A l’invitation de la présidente Sophie Borderie, les représentants du Conseil départemental, des communautés d’agglomération et communautés de communes du département, des associations des maires et des maires ruraux de Lot-et-Garonne ont tenu cet après-midi à l’Hôtel du Département une importante réunion à laquelle le président du Conseil régional Alain Rousset a exceptionnellement participé, en visioconférence, depuis l’Hôtel de Région de Bordeaux.

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :