Entre mesures d’atténuation et d’adaptation au réchauffement climatique, comment agir sur les territoires pour protéger la population ? Par le centre national de la fonction publique

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

télécharger le programme

Le changement climatique est désormais reconnu comme un risque majeur pour la santé humaine. Des mesures d’adaptation sont nécessaires pour protéger la santé des populations des impacts tels la canicule et les maladies vectorielles. En parallèle, les mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre sont susceptibles d’avoir des co-bénéfices sanitaires majeurs (ex amélioration de la qualité de l’air, promotion de l’activité physique, alimentation…). La majorité des mesures d’adaptation et d’atténuation favorables à la santé sont portées par d’autres secteurs que la santé, en particulier au niveau de l’aménagement des territoires. La dimension globale tend à masquer les possibilités d’actions locales. Or,les acteurs locaux (professionnels de santé, de l’environnement, de l’aménagement, de la voirie, des espaces verts, des bâtiments…) ont un rôle majeur à jouer pour initier, accompagner ou coordonner les actions d’adaptation et d’atténuation favorables à la santé.

Mardi 21 janvier 2020 /…

Voir l’article original 48 mots de plus