Cette circulaire détaille le rôle des acteurs de l’action pour l’inclusion le sport, qui doit dépasser l’activité sportive « de droit commun » pour servir d’autres enjeux liés à la politique de la ville : insertion, mobilisation des savoir-faire de certains jeunes, diffusion de valeurs citoyennes, « projet de territoire »… Elle revient également sur la question des équipements et rappelle que chaque contrat de ville comprendra désormais un volet « action sportive à vocation d’inclusion sociale et territoriale ».

Source : La circulaire sur l’intégration du sport dans les contrats de ville publiée