Recherche

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Un site de l'Ireps Nouvelle-Aquitaine

La place des femmes dans les espaces publics des QPV : l’avis du CNV

Le Conseil national des villes (CNV) a rendu un avis documenté sur « la place des femmes et des jeunes filles dans les espaces publics dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ».  Quelques constats sur la situation des quartiers prioritaires de la politique de la ville :

Source : La place des femmes dans les espaces publics des QPV : l’avis du CNV | Fabrique Territoire Santé

22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » 

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, a annoncé le 27 mars à l’occasion d’un déplacement à Châtellerault (86) le nom des 222 villes pré-sélectionnées pour bénéficier du plan national “Action cœur de ville”Ce plan a une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.Chaque ville signera une convention qui fixera au cas par cas les modalités de soutien des partenaires au projet de revitalisation de centre-ville.

Source : 22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » – Pays et Quartiers d’Aquitaine

Bibliographie du module : projets territoriaux de santé : de la stratégie à la mise en œuvre. Université de Besançon du 1er juillet au 06 juillet 2018

Depuis près de 20 ans, face aux inégalités sociales de santé croissantes et pour répondre à des problématiques de santé complexes, de nombreuses démarches locales volontaristes, basées sur le partenariat, se sont développées en France, à l’image des Ateliers santé ville. Si ces diverses dynamiques peuvent paraître hétérogènes, il est possible de dégager un certain nombre de caractéristiques en termes d’engagements stratégiques, de planification, d’ingénierie et de coordination. Ce module a pour objectif de conforter l’implication des acteurs locaux (collectivités, institutions, associations…) aux côtés des pouvoirs publics, via la co – construction formelle de projets territoriaux de santé et, plus largement, en favorisant l’émergence à l’échelle de territoires vécus de collaborations et cultures communes en matière de Promotion de la santé.

Biblio Module PTS Université d’été Besançon 2018

Nouvelles perspectives pour la santé territoriale au regard de la construction des politiques de santé ?

Cette journée a été consacrée aux nouvelles perspectives pour la santé territoriale, au regard de la construction des politiques de santé. Le CNFPT élabore actuellement son projet 2016/2021 et sa
feuille de route à 5 ans. Dans le cadre de ce projet, il a choisi de travailler en priorité sur les grandes mutations qui «traversent » l’ensemble des politiques publiques territoriales.

Source : Microsoft Word – actes CNFPT_30 Nov 2017.docx – actes_cnfpt_30_nov_2017.pdf

Évaluation d’impact de l’expérimentation PAERPA : premiers résultats

Les expérimentations Paerpa (Parcours santé des aînés), lancées en 2014 dans neuf territoires pilotes, ont pour objectif d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des personnes âgées de 75 ans et plus et de leurs aidants. Les projets visent à faire progresser la coordination des différents intervenants des secteurs sanitaire, social et médico-social pour améliorer la qualité de la prise en charge globale, prévenir la perte d’autonomie et éviter le recours inapproprié à l’hospitalisation.

L’évaluation conçue par l’Irdes vise à porter un jugement global sur les résultats des projets, en tenant compte de leurs spécificités territoriales, au regard des objectifs de Paerpa et au moyen de critères communs. Ce rapport intermédiaire présente les principales étapes et méthodes de l’évaluation d’impact, et dévoile les premiers résultats sur les données 2015-2016.

https://www.fabrique-territoires-sante.org/ressources/actualites/evaluation-dimpact-de-lexperimentation-paerpa-premiers-resultats

INSTRUCTION N° DGOS/R4/DGCS/3B/DGS/P4/2018/137 du 5 juin 2018 relative aux projets territoriaux de santé mentale

La présente instruction vise à accompagner les acteurs et les ARS dans l’élaboration des projets territoriaux de santé mentale. En application du décret relatif au projet territorial de santé mentale, elle précise les modalités d’association des acteurs, le rôle des ARS, les modalités de mise en œuvre, de contractualisation, de suivi et d’évaluation des projets. Elle renvoie par ailleurs à une « boîte à outils » en ligne sur le site internet du Ministère des solidarités et de la santé pour décliner et illustrer les priorités du décret.
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/06/cir_43485.pdf

 

Un décret et un arrêté mettent en place le service sanitaire dès la rentrée 2018

Le service sanitaire s’adresse à tous les étudiants en santé. Il doit contribuer à la prévention et à la réduction des inégalités sociales et territoriales en matière de santé. Il pourra entre autres s’effectuer dans les établissements médicosociaux, centres PMI, associations… et prioritairement auprès de publics fragiles.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281273226

Jardiner en ville pour faire face à la précarité

aquitaine-santeenvironnement.org

Comment des citadins en situation de précarité s’adaptent à la crise en se réappropriant des espaces libres pour tenter d’améliorer leurs conditions de vie.

Source : Jardiner en ville pour faire face à la précarité

View original post

Contribution à la transformation du système de santé

Le monde de la santé traverse aujourd’hui une crise qui affecte toutes ses composantes : établissements de santé, professionnels de ville et des établissements, structures publiques et privées, secteur sanitaire et médicosocial.

Partant d’un diagnostic commun de la gravité de la situation, le HCAAM s’est attaché à proposer un projet de transformation susceptible de fédérer l’ensemble des acteurs.

Force est de constater que, malgré des efforts constants, notre système a peu bougé dans ses grandes caractéristiques héritées des réformes des années 1960-1970. Ce modèle, orienté vers une approche curative et individuelle de la santé, ne parvient pas à se transformer pour répondre aux nouveaux besoins de la population qui résultent de la transition démographique et épidémiologique.

Selon le HCAAM, soixante ans après, il nous faut oser changer de paradigme et répondre par une réforme d’ensemble aux difficultés que l’on voit s’amplifier chaque jour. Seule une telle approche permet l’indispensable synchronisation d’un ensemble d’actions à conduire dans les différents compartiments du système de santé, à différentes échelles, en mobilisant les outils du long terme et particulièrement celui de la formation.

Plusieurs scénarios d’évolution sont possibles parmi lesquels le HCAAM réitère son choix, affirmé en 2016, en faveur d’un scénario de rupture qui d’une part, structure une offre d’acteurs en réseau permettant d’apporter avec des moyens renforcés en proximité une réponse de qualité aux besoins de la santé globale et, d’autre part, consolide les moyens les plus spécialisés et lourds pour en maintenir l’excellence. Ce scénario offre ainsi à chacune des composantes de notre système des perspectives de développement propres, au service d’objectifs communs d’amélioration de la qualité des services rendus et des résultats de santé.

Il est ainsi mis fin au cloisonnement institué au milieu des années 1970 entre prévention, soins et remédiation médicosociale. Le territoire d’organisation de la réponse aux besoins de santé de la population n’est plus le territoire hospitalier, mais le bassin de vie.

Un tel scénario, guidé par une logique de demande fondée sur les services à rendre à la population (et non la logique habituelle de gestion de l’offre), nécessite une action volontariste en rupture avec les tendances d’évolution spontanée du système vers toujours plus de spécialisation et de concentration. Il est le mieux à même de répondre à l’exigence de réduction des inégalités et de prise en compte de la diversité des territoires.

http://www.strategie.gouv.fr/publications/contribution-transformation-systeme-de-sante

Le CGET propose les «incontournables» pour retracer l’histoire de la politique de la ville

Depuis son origine, la politique de la ville fait l’objet de travaux de recherche, d’évaluations, de diagnostics ou d’analyses parfois divergentes… Le CGET publie une bibliographie sélective et analytique, à l’occasion de ses 40 ans. Incontournable.

http://www.cget.gouv.fr/node/5426

 

 

Rapport « Assurer le premier accès aux soins » – Organiser les soins non programmés dans les territoires 

La question de l’accès aux soins dits « non programmés » est un des enjeux du plan national pour renforcer l’accès territorial aux soins, présenté le 13 octobre 2017 à Châlus (Haute-Vienne) par le Premier ministre et la ministre des Solidarités et de la Santé, avec 4 priorités :
- « Le renforcement de l’offre de soins dans les territoires au service des patients : une présence médicale et soignante accrue » ;
- « La mise en œuvre de la révolution numérique en santé pour abolir les distances » ;
- « Une meilleure organisation des professions de santé pour assurer une présence soignante pérenne et continue » ;
- « Une nouvelle méthode : faire confiance aux acteurs des territoires pour construire des projets et innover dans le cadre d’une responsabilité territoriale. »

Source : Rapport « Assurer le premier accès aux soins » – Organiser les soins non programmés dans les territoires – Ministère des Solidarités et de la Santé

Pour une ville qui marche

aquitaine-santeenvironnement.org

La démarche d’urbanisme participatif, Quartiers verts, actifs et en santé, a permis à des milliers de citoyens d’exprimer leur vision
d’un milieu de vie adapté à leurs besoins. Cette expérience a mené à la rédaction du guide Pour une ville qui marche. Il est le résultat de plus d’une centaine de rencontres, d’ateliers, de marches exploratoires, d’activités citoyennes, de consultations. Le guide suggère 11 principes et les illustre à l’aide d’exemples inspirants photographiés au Québec, en Ontario et en Alberta. Pour
connaitre les meilleures solutions à implanter et savoir par où commencer, des pistes d’action sont proposées… pour que la ville marche.

Source : rqv_ville_qui_marche_guide-fr-ang_light.pdf

View original post

Evaluation d’impact sur la santé de la construction d’un équipement scolaire et de loisirs à Bressuire

Cette EIS a porté sur  la construction d’un nouvel équipement scolaire qui doit remplacer l’école maternelle (Guédeau) et l’école élémentaire (Jules Ferry) sur le quartier de la gare. Le projet relève d’une co-maîtrise d’ouvrage entre la Ville pour sa compétence scolaire et la Communauté d’agglomération pour sa compétence pour sa compétence périscolaire et accueil de
loisirs.

L’étude a pris en compte une liste de 10 items à considérer dans le cadre de cette étude :

  • L’environnement intérieur (qualité de l’air intérieur, radon, odeurs)
  • La performance énergétique du bâtiment
  • Le bruit et les nuisances sonores
  •  L’environnement visuel
  • Le déplacement et l’accessibilité aux services
  • L’accès au bâtiment et la sécurité
  •  Les conditions de travail et le confort
  • L’éducation et la formation
  • L’estime de soi et la fierté
  • La mixité sociale

Pour consulter le rapport de l’étude 

 

Inégalités sociales et territoriales de santé 

Pour prendre en compte les inégalités sociales de santé dans l’ensemble de ses programmes et en particulier dans la surveillance sanitaire, Santé publique France a lancé un programme transversal « inégalités sociales de santé », qui a eu pour objectif de fournir des outils pour mieux prendre en compte les déterminants sociaux de la santé dans les systèmes de surveillance. Les informations récoltées, à partir d’un indice de désavantage social, pourront servir à aider l’Agence à adapter ses moyens et ses actions de prévention et de promotion de la santé au niveau socio-économique des populations concernées.

Source : Inégalités sociales et territoriales de santé / Populations et santé / Dossiers thématiques / Accueil

Vieillissement et territoires : défis démographiques, enjeux démocratiques 

La CNAV publie un numéro de Retraite et société consacré au vieillissement et territoires et consacre le premier volet de son dossier à la définition des territoires et leur adaptation au vieillissement.

Source : Vieillissement et territoires : défis démographiques, enjeux démocratiques | Fabrique Territoire Santé

Avant de s’adresser aux élus de banlieue, Jean-Louis Borloo a remis son rapport au Premier ministre

Très attendu dans les banlieues, le rapport remis ce 26 avril par Jean-Louis Borloo à Edouard Philippe appelle à une mobilisation sur tous les fronts, de la rénovation urbaine à l’école et l’emploi. Il doit contribuer à nourrir le « plan de mobilisation » en faveur des quartiers prioritaires qu’Emmanuel Macron devrait annoncer « dans le courant du mois de mai », selon Matignon.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281007284

« La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés  » : Pour un plan d’action à la hauteur des inégalités sociales de santé

La CNS, réunie en assemblée plénière, a adopté, suite à une autosaisine l’avis du 06.07.17 « La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés ! » Pour un plan d’action à la hauteur des inégalités sociales de santé ».

Pour la présente mandature, « la CNS a choisi d’orienter son programme de travail sur la lutte contre les inégalités de santé. A cet égard, le concept de « littératie en santé » constitue une opportunité pour aborder la question des inégalités sociales de santé tant du point de vue des usagers que du point de vue des professionnels de santé.

La littératie en santé représente la capacité d’accéder à l’information, de la comprendre, de l’évaluer et de la communiquer ; ceci afin de promouvoir, maintenir et améliorer sa santé dans divers milieux et tout au long de sa vie. Les liens entre la littératie et la santé ne sont plus à démontrer. Les actions de renforcement de la littératie en santé sont ainsi associées à des résultats sanitaires améliorés.

L’étude de la littératie en santé souligne que nous ne sommes pas égaux dans notre capacité à agir face à un système de santé complexe. Renforcer la littératie en santé constitue un levier en faveur de l’émancipation de la personne.

La littératie en santé devient alors un levier de réforme du système de santé visant l’amélioration de la qualité de la prise en charge, de l’accompagnement et de la sécurité des usagers et des patients.

Dans cet avis, la CNS présente les concepts et les enjeux liés à la littératie en santé. Elle recommande la mise en œuvre d’un programme d’action ambitieux.Les principales recommandations s’articulent autour de 3 axes : créer un environnement favorable au développement de la littératie en santé, mobiliser les ressources et les dispositifs pertinents pour développer la littératie en santé des populations vulnérables, développer l’évaluation et la recherche et diffuser les pratiques exemplaires. »

Ce document s’appuie sur un travail réalisé en collaboration avec la Fédération Nationale d’Education et de Promotion de la Santé (Fnes) et l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). La synthèse bibliographique initiale est disponible sur le site de la Fnes.

Source : Avis de la CNS du 06.07.17 : « La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés ! » – Ministère des Solidarités et de la Santé

Contribution de Question de Ville dans le cadre de la démarche « Une grande mobilisation nationale pour les Quartiers » 

Depuis 40 ans, la politique de la ville agit en faveur des habitants des quartiers populaires, pour faire plus et mieux, là où il y en a le plus besoin, de manière innovante, participative et globale. À l’occasion de la « grande mobilisation en faveur des habitants des quartiers », les directrices et directeurs des dix-neuf centres de ressources « politique de la ville » (http://www.reseaucrpv.fr/) partagent quelques enjeux et préconisations tout en témoignant de leur engagement.

Source : Contribution de Question de Ville dans le cadre de la démarche « Une grande mobilisation nationale pour les Quartiers » – Pays et Quartiers d’Aquitaine

22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » 

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, a annoncé le 27 mars à l’occasion d’un déplacement à Châtellerault (86) le nom des 222 villes pré-sélectionnées pour bénéficier du plan national « Action cœur de ville »

Ce plan a une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.
Chaque ville signera une convention qui fixera au cas par cas les modalités de soutien des partenaires au projet de revitalisation de centre-ville.

Source : 22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » – Pays et Quartiers d’Aquitaine

Veille & Territoires

Le service de veille du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) propose tous les 15 jours, une sélection d’analyses d’experts et de travaux de référence qui nourrissent le débat et éclairent les enjeux de la cohésion des territoires. Des hors-séries thématiques complètent cette veille.

http://www.cget.gouv.fr/ressources/ressources-documentaires/bulletin-veille-territoires-en-quelques-clics

 

177 communes éligibles à la dotation politique de la ville (DPV) en 2018

La dotation politique de la ville pourra potentiellement bénéficier à 177 communes en 2018. Une instruction adressée le 6 avril aux préfets en dresse la liste et les invitent à signer au plus vite avec les collectivités les conventions d’attribution des subventions. Le préfet de Seine-Saint-Denis a la plus grosse enveloppe : 25,3 millions d’euros, à répartir sur 21 communes.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250280978207

Être un centre social dans un quartier prioritaire : quelle place, quelles pratiques, quelles questions ?

Plus de 600 centres sociaux sont implantés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). En novembre dernier, leur fédération, accompagnée par le CGET, organisait la 1rerencontre nationale. Elle édite le compte-rendu des interventions.

Le compte rendu de cette 1rerencontre nationale, tenue le 8 novembre 2017, propose un retour sur les interventions de Claudie Miller, présidente de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF), et de Sébastien Jallet, commissaire général délégué et directeur de la Ville et de la Cohésion urbaine au CGET. Il retrace également les échanges qui en ont suivi, ainsi que sur les ateliers thématiques – réussite scolaire, développement économique, participation des habitants, culture et modèles économiques des centres sociaux – et reprend la conclusion d’Alain Cantarutti, délégué général de la FCSF.

Source : Etre-CS-dans-les-QPV-1.pdf

« Plan climat » : réunion publique d’information le 5 avril 2018 18 h au VOX de St Christoly (Communauté de Communes de Blaye)

Après le diagnostic et la définition d’une stratégie territoriale, place maintenant à la 4e phase du « Plan climat » de la CCB : la concertation. Une réunion publique d’information ouverte à toute la population est programmée le 5 avril 2018 à 18 h au Vox de St Christoly de Blaye. Cette nouvelle étape sera suivie au 2e trimestre 2018 de 5 ateliers thématiques.Pour mémoire, près de 100 personnes étaient venues en novembre 2017 au Zoétrope assister au film d’Al Gore « Une suite qui dérange » à l’occasion du lancement de la démarche.

La mise en place d’un PCAET (Plan Climat Air Énergie Territorial) est une obligation réglementaire résultant de la loi de transition énergétique. Débutée fin 2017, la démarche doit déboucher d’ici la fin de l’année 2018 sur un programme d’actions stratégique visant à lutter contre le changement climatique.

Source : « Plan climat » : réunion publique d’information le 5 avril 2018 18 h au VOX de St Christoly | Site officiel de la Communauté de Communes de Blaye

40 ans de politique de la ville

En mars 1977 étaient lancées les premières opérations « Habitat et vie sociale ». C’est la date repère choisie par le Commissariat à l’égalité des territoires (CGET) pour lancer, le 6 octobre 2017, la démarche « Les 40 ans de la politique de la ville, inventons les territoires de demain ». Cette démarche a été suivie par un discours programme du président de la République, le 14 novembre 2017, qui augure d’une nouvelle étape de la politique de la ville. Une série d’événements, locaux et nationaux, organisés ou labellisés vont se dérouler dans les prochains mois. Le CGET a choisi de s’associer à la revue Urbanisme pour publier un numéro réflexif qui accompagne ces manifestations. Il s’ouvre sur un dialogue autour de la question de « l’alliance des territoires » entre le Commissaire à l’égalité des territoires, Jean-Benoît Albertini et Marie-Christine Jaillet, directrice de recherche au CNRS, spécialiste de la politique de la ville et des dynamiques métropolitaines.

https://www.urbanisme.fr/40-ans-de-politique-de-la-ville/special-62/123#article660

Amorce de l’évaluation de la démarche CLSM 

Le CCOMS a sollicité l’École des hautes études en santé publique (EHESP) pour évaluer la démarche CLSM. Au regard de l’hétérogénéité constatée entre les CLSM d’une part, et de l’évolution de la dynamique du dispositif (d’une quinzaine de CLSM en 2005 à plus de 200 créés début 2018) d’autre part, le CCOMS s’interroge sur cette évolution.

Source : Amorce de l’évaluation de la démarche CLSM | Fabrique Territoire Santé

La recomposition de la politique de la ville à l’heure de la montée en responsabilité de l’intercommunalité : une enquête de l’IRDSU

Chaque année, l’IRDSU réalise une enquête nationale auprès des professionnels de la politique de la ville et du développement social urbain. L’enquête 2017 a porté sur l’intercommunalité et son rôle grandissant dans le pilotage de la politique de la ville.

http://www.irdsu.net/wp-content/uploads/2018/03/Synthese-ENQUETE-2017-VF2.pdf

Repenser l’avenir des villes | FAO Stories | Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

Par quels moyens les villes pourraient-elles tirer profit des arbres qui ornent les rues et lutter contre la pollution urbaine ? À travers 7 exemples de métropoles, l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation explique que les villes ne constituent pas nécessairement un problème pour l’environnement. De nouvelles stratégies voient le jour chaque jour en vue de rendre les villes plus propres.

aquitaine-santeenvironnement.org

Les villes ne constituent pas nécessairement un problème pour l’environnement. De nouvelles stratégies et technologies voient le jour chaque jour en vue de rendre les villes plus propres, plus sûres, plus agréables à vivre, tant au profit de l’environnement que de celui des hommes et des femmes qui y vivent.

A travers 7 exemples, l’Organisation des Nation Unies pour l’alimentation et l’agriculture illustre comment les villes tirent parti des atouts des arbres urbains.

Source : Repenser l’avenir des villes | FAO Stories | Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

View original post

CLS de Tulle

 

  • Coordination : Magalie MAS, Coordonnatrice
    Tel : 05 55 21 77 09
  • Elus référents :Michel JAULIN, Maire de Sainte Fortunade, Vice-Président Tulle Agglo
    Jean-Louis SOULIER, Adjoint au Maire de Tulle, délégué au sport et à la santé
  • Date de création : novembre 2017
  • Durée : 2018-2022
  • Phase actuelle : construction

Les axes stratégiques et objectifs retenus :

Au regard des éléments de diagnostic et des résultats de la consultation des différents acteurs locaux, 4 axes prioritaires ont été retenus lors de l’Assemblée plénière du 17 novembre 2017.

Amplifier et améliorer l’accès à l’offre de soins

  • Favoriser le maillage territorial de l’offre de santé
  • Faciliter l’accès aux soins des personnes vulnérables
  • Améliorer le parcours de soins des patients atteints d’une maladie chronique (y compris cancers)

Améliorer les parcours de vie de personnes en perte d’autonomie : personnes âgées et/ ou en situation de handicap

  • Préserver le lien social, favoriser le maintien à domicile
  • Favoriser l’aide aux aidants

Promouvoir la santé mentale et prévenir le suicide

  • Création d’un Conseil Local de Santé Mentale
  • Prévention du suicide et promotion des compétences psychosociales

Renforcer la prévention et la promotion de la santé

  • Pérenniser, développer, communiquer sur les actions de prévention et promotion de la santé
  • Sensibiliser la population à la santé environnementale (perturbateurs endocriniens, pesticides, maladie de Lyme, radon)

Une semaine pour parler des violences faites aux femmes : le temps du bilan.

Dans le cadre du Contrat Local de Santé de l’Agglomération Côte basque – Adour, les professionnels des secteurs de la santé, du social, de la culture, de l’éducation, des forces de l’ordre ou encore du judiciaire, ainsi que les communes du territoire, ont conjugué leurs efforts pour lutter contre les violences faites aux femmes lors d’une première semaine de prévention « Stop violences contre les femmes ».

Au bilan, c’est plus de 2360 personnes, tout public, qui ont été touchées par cette première édition de la semaine de prévention sur les violences faites aux femmes sur le Pays Basque. Plus de 1500 personnes ont participé aux stands et animations menées dans les rues de Bayonne, au CHCB, au centre commercial BAB2 et dans les épiceries solidaires ; les colloques et ciné-débats ont fait salles combles avec plus de 400 personnes ; 280 jeunes ont été concernés dans les collèges et lycées ; et la grande marche finale a rassemblé 150 personnes.

Retrouvez le bilan de toutes les actions menées sur le territoire dans le rapport d’évaluation

Le point des villes-santé OMS sur la participation des habitants en santé 

Le réseau français des villes-santé de l’OMS diffuse une note synthétique sur la participation des habitants en santé, suite à son colloque du 15 septembre 2017. Après un rappel des caractéristiques d’une action participative, une dizaine d’expériences municipales sont présentées.  Consulter le point Villes-Santé sur la participation des habitants

Source : Le point des villes-santé OMS sur la participation des habitants en santé | Fabrique Territoire Santé

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :