Recherche

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Un site de l'Ireps Nouvelle-Aquitaine

Évaluation d’impact sur la santé du programme d’accompagnement à l’amélioration de l’habitat de la copropriété Palmer – Ville de Cenon

La lutte contre la précarité énergétique contribue à améliorer la santé des occupants. Une retombée positive que Bordeaux Métropole a cherché à évaluer plus précisément à travers une Étude d’impact sur la santé (EIS) rapide menée en amont d’un programme sur une copropriété (Opah, Popac) pour déterminer les retombées potentielles sur la santé des occupants des actions à venir.

Rapport final de l’EIS rapide du  programme d’accompagnement à l’amélioration de l’habitat de la copropriété Palmer – Ville de Cenon

Évaluation d’impacts sur la Santé du projet d’aménagement de la ZAC Les Vergers du Tasta, Bruges

les vergers du tasta
Source : CPAUP ZAC « Les Vergers du Tasta »

L’évaluation d’impact sur la santé (EIS) du Tasta, à Bruges en Gironde, résulte du souhait partagé par l’ARS Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole de maximiser l’intégration de la santé dans les politiques publiques locales.

L’étude, considérée comme une action-recherche, s’est portée sur la phase 3 d’une Zone d’aménagement concertée (ZAC) qui couvre 45 ha et concernera, à terme, plus de 1700 logements.

L’Ireps Aquitaine a intégré une équipe évaluatrice réunissant des expertises diverses (aux côtés de l’A’Urba, l’Observatoire Régional de la Santé Aquitaine et l’Institut de Santé Publique d’Epidémiologie et de Développement de Bordeaux), équipe évaluatrice appuyée par l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique et pilotée par l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole.

Trois aspects du projet ont été retenus : la construction de 671 logements, l’aménagement des espaces publics et la mise au point du réseau de gestion des eaux pluviales. La revue de littérature et la consultation auprès des experts, des professionnels et des habitants touchés par le projet d’aménagement ont permis de fournir des recommandations visant à maximiser ses effets positifs sur la santé.

Séminaire Priorité prévention, passons à l’acte !

La Conférence nationale de santé (CNS), le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) et le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) ont mené en 2018 des réflexions complémentaires sur la prévention : la CNS avec son avis « Renforcer et mobiliser les acteurs de la promotion de la santé et de la prévention », du 28 septembre 2018, le HCAAM par son avis « Refonder les politiques de prévention et de promotion de la santé », le HCSP par le biais de l’avis et du rapport relatifs à la place des offreurs de soins dans la prévention.

Source : Séminaire Priorité prévention, passons à l’acte !

Campagne contre les violences faites aux femmes 2018 – Pays Basque

Dans le cadre du contrat local de santé de l’agglomération Côte Basque Adour, les acteurs se mobilisent pour la 2ème édition d’une semaine de campagne « Stop Violences contre les Femmes » autour de la journée internationale du 25 novembre 2018 pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

 

Programme des temps forts, animations et stands grand public, jeunes et professionnels du 19 au 30 novembre 2018 sur le territoire.

L’organisation territoriale de l’action sociale : une « anarchie organisée »

Un rapport sur l’organisation territoriale de la République en matière sociale a été réalisé et publié par des étudiante de l’Institut national des études territoriales. Il a été commandé par l’Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des départements et des métropoles (Andass) et l’Association des cadres territoriaux de l’action sociale (Actas, ex-Anccas), et s’est déroulé aux côtés de France Urbaine et de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Ce rapport s’appuie sur une enquête de terrains avec des entretiens au sein de 5 métropoles et l’envoi de questionnaires aux métropoles et départements, concernés par ces transferts de compétences.

https://inet.cnfpt.fr/sites/default/files/rapport_-_etude_sur_lorganisation_territoriale_de_la_republique_en_matiere_daction_sociale_a_lheure_des_metropoles.pdf

Meilleures pratiques d’aménagement pour prévenir les effets du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie | INSPQ

Urbanisme et santé : guide de recommandation pour prévenir les effets du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie.

aquitaine-santeenvironnement.org

2450Le bruit a des effets nuisibles sur la santé et la qualité de vie de la population. Ses sources sont nombreuses, complexifiant les possibilités d’en atténuer les effets. L’aménagement et la gestion du territoire comptent parmi les mesures efficaces et primordiales de contrôle et d’atténuation du bruit.

Pour aider les municipalités régionales de comté, les municipalités et les promoteurs à planifier l’aménagement du milieu bâti, ce guide de l’INSPQ rassemble les meilleures pratiques dans le domaine. L’application des solutions présentées permet de protéger adéquatement du bruit les espaces sensibles (résidences, garderies, écoles, hôpitaux, etc.), mais aussi les activités industrielles, commerciales, de loisir et les espaces dédiés aux infrastructures de transport.

Source : Meilleures pratiques d’aménagement pour prévenir les effets du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie | INSPQ

Voir l’article original

Déploiement des communautés professionnelles territoriales de santé Appui à la DGOS

L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) publie un rapport sur « Le déploiement des communautés professionnelles territoriales de santé ». Celles-ci sont l’un des outils clés de la restructuration des soins de proximité, qui est au cœur de la « Stratégie de transformation du système de santé », présentée par Emmanuel Macron il y a quelques jours (voir notre article ci-dessous du 18 septembre 2018). Les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) doivent notamment contribuer à faire disparaître l’exercice isolé que le chef de l’Etat a qualifié d' »aberration ».

Source : rapport_cpts.pdf

Guide d’implantation de l’approche de la Santé dans Toutes les Politiques au palier local

Ce guide a été préparé à la demande du Réseau francophone international pour la promotion de la santé, Section des Amériques (RÉFIPS-SA) afin de fournir une référence accessible aux promoteurs de la santé de langue française intéressés par l’approche de la Santé dans Toutes les Politiques (SdTP) appliquée aux paliers régional, territorial ou local.
L’approche de la Santé dans Toutes les Politiques (SdTP) est une stratégie importante de promotion de la santé.Mise de l’avant par l’Union européenne et promue par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), elle est rapidement devenue une référence pour réduire des problèmes de santé publique complexes en agissant à l’échelle des politiques publiques qui conditionnent les facteurs qui les influencent.

https://www.fabrique-territoires-sante.org/sites/default/files/guide_sante_toutes_politiques_publiques_web.pdf

CPTS : un outil clé pour la stratégie Santé, mais qui peine encore à décoller

L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) publie un rapport sur « Le déploiement des communautés professionnelles territoriales de santé ». Celles-ci sont l’un des outils clés de la restructuration des soins de proximité, qui est au cœur de la « Stratégie de transformation du système de santé », présentée par Emmanuel Macron il y a quelques jours. Les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) doivent notamment contribuer à faire disparaître l’exercice isolé que le chef de l’Etat a qualifié d' »aberration ».

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281705963

Etat des lieux santé-social élaboré dans le cadre du contrat local de santé de la Communauté d’Agglomération de Grand Châtellerault

Dans le cadre de l’élaboration du CLS de la Communauté d’Agglomération du Grand Châtellerault, l’ARS de Nouvelle-Aquitaine a fait appel à l’Observatoire régional de la santé de Nouvelle-Aquitaine pour réaliser un diagnostic de cadrage sur le territoire sur l’état de santé de la population et ses déterminants (conditions de vie, environnement, travail, système de santé, cadre de vie…). Cette démarche permet de disposer d’un bilan commun entre partenaires sur la situation et les éventuelles problématiques du territoire et de lancer les discussions autour des enjeux prioritaires à traiter dans le futur CLS. Ce document s’appuie sur des données statistiques et des entretiens réalisés auprès de différentes structures et professionnels de santé.

http://www.esprit-poitou-charentes.com/fiche.php?idFiche=829

 

Budget de la politique de la ville : 85 millions d’euros de crédits supplémentaires (au moins !)

Le ministère de la Cohésion des Territoires annonce « une augmentation sans précédent » du budget consacré à la politique de la ville, avec 85 millions d’euros de crédits supplémentaires. Mais les quartiers prioritaires bénéficieront de bien plus si on tient compte des lignes budgétaires nichées dans d’autres ministères. Rien qu’à l’Education nationale, 78 millions d’euros sont mobilisés en 2019 pour revaloriser les indemnités des personnels affectés en REP+. Et c’est loin d’être tout.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281676483

Accueil largement positif pour la stratégie Santé, notamment sur l’exercice partagé ville-hôpital

Présentée le 18 septembre par Emmanuel Macron (voir notre article ci-dessous du même jour), la « Stratégie de transformation du système de santé » suscite des réactions largement positives, tout particulièrement chez les représentants des professionnels de santé. Si les orientations sont presque unanimement saluées, les interrogations persistent sur les moyens qui doivent accompagner cette restructuration en profondeur de l’offre de soins.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281657014

Dossier de presse « Allergènes, perturbateurs endocriniens, substances nocives … Comment mieux préserver la santé des jeunes enfants en Nouvelle-Aquitaine ? » du 25 septembre 2018

Allergènes, perturbateurs endocriniens, substances nocives …
Comment mieux préserver la santé des jeunes enfants en Nouvelle-Aquitaine?

 

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/system/files/2018-09/DP_strategie_petite_enfance_25_09_2018_VF.pdf

Évaluation d’Impact sur la Santé : Héritage de la candidature de Paris 2024 aux Jeux Olympiques et Paralympiques

eisparisrapport
rapport

Paris 2024 et la Ville de Paris ont initié, lors de la phase de candidature, une évaluation d’impact sur la santé (EIS) rapide sur l’héritage attendu des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Cette démarche d’aide à la décision, réalisée par l’Observatoire régional de santé (ORS) Île- de-France et par le Service parisien de santé environnementale (SPSE) de la Ville de Paris, a permis d’effectuer un état des lieux de l’impact des Jeux sur la santé et le bien-être des populations et de formuler des recommandations pour l’ensemble des parties prenantes. Un événement olympique est en effet l’une des initiatives publiques ayant potentiellement d’importants impacts sur la santé, l’économie ou la société en introduisant des changements qui peuvent agir sur des équilibres territoriaux et laisser des traces durables. L’héritage des Jeux représente la façon dont les Jeux Olympiques et  Paralympiques peuvent être vecteurs de développement pour les territoires d’accueil.

L’essentiel :

eisparissynthese
Synthèse
  • Un premier diagnostic qui anticipe les effets attendus de la stratégie héritage de Paris 2024, en phase candidature, sur la santé et le bien-être.
  • Un benchmark des villes olympiques permettant d’identifier des leviers d’action pour construire l’héritage.
  • Une revue de littérature (revues systématiques) des effets des Jeux sur la santé et le bien-être
  • Des tableaux synthétiques des effets positifs et négatifs attendus sur la santé de l’héritage de Paris 2024.
  • Des recommandations préliminaires sur la base de la revue de littérature, d’avis d’experts et du benchmark.

voir le communiqué de presse

Source : ÉVALUATION D’IMPACT SUR LA SANTÉ (EIS RAPIDE) Héritage de la candidature de Paris 2024 aux Jeux Olympiques et Paralympiques

État des lieux national des CLSM

Le Centre National de Ressources et d’Appui aux CLSM, porté par le Centre collaborateur de l’organisation mondiale de santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS) et soutenu par le Commissariat Général à l’Egalité des Territoire ainsi que par le Ministère des solidarités et de la santé, publie l’édition 2018 de l’état des lieux des Conseils Locaux de Santé Mentale (CLSM) de France.

http://clsm-ccoms.org/wp-content/uploads/2018/09/Etat-des-lieux-national-2018-des-CLSM-en-France_Centre-national-de-ressources-et-dappui-aux-CLSM-2.pdf

 

L’évaluation de l’impact d’expérimentations en matière d’accès et de recours aux soins des jeunes dans le cadre du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse | Cairn.info

La bonne performance du système de santé français dans les classements internationaux masque des inégalités sociales et territoriales. Celles-ci frappent certaines franges de la jeunesse déjà en proie à de grandes difficultés, et participent à un processus cumulatif handicapant leur insertion sociale et professionnelle.

Des études, assez rares, ont été menées sur la santé des jeunes en insertion (définis ici comme des jeunes peu ou pas diplômés, qui présentent des difficultés d’insertion sociale et professionnelle et qui constituent le public cible des Missions locales). Elles rendent compte d’un état de santé dégradé par rapport aux jeunes de leur âge (voir Moulin et al. (2009), par exemple). Les jeunes précaires déclarent plus de violences subies, de discriminations, un environnement familial plus instable que l’ensemble des 16-25 ans dans la population française. Leur souffrance psychologique est particulièrement frappante. Leur accès aux soins est également moins bon : n’ayant pas pleinement conscience de leurs besoins de santé, ils ont tendance à différer cet investissement dans leur capital santé.

Des expérimentations soutenues dans le cadre du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) ont livré des données inédites sur l’accès et le recours aux soins des jeunes précaires. Elles ont également produit des résultats utiles à l’orientation des politiques publiques. La contribution s’appuie sur une analyse comparée de onze évaluations.

Charpentier, Axelle, Laëtitia Drean, et Norbert Rugambage. « L’évaluation de l’impact d’expérimentations en matière d’accès et de recours aux soins des jeunes dans le cadre du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse », Regards, vol. 53, no. 1, 2018, pp. 91-103.

Source : L’évaluation de l’impact d’expérimentations en matière d’accès et de recours aux soins des jeunes dans le cadre du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse | Cairn.info

Retrouver une approche urbaine favorable à la santé – Le cas des études d’impact en santé

Depuis quelques années en France, des démarches inédites en santé environnementale accompagnent les collectivités dans leur manière de penser, d’aménager, de rénover et de construire la ville. Incitées par les documents cadres que sont les Plans nationaux de santé environnementaux, déclinés à l’échelle régionale (PRSE) voire à l’échelle départementale pour Paris (PPSE), de nouveaux outils d’aide à la décision coconstruits à partir d’une approche scientifique participative sont désormais expérimentés.

https://www.apur.org/fr/nos-travaux/retrouver-une-approche-urbaine-favorable-sante-cas-etudes-impact-sante

 

Accès aux soins : promouvoir l’innovation en santé dans les territoires

Rapport d’information n° 686 (2016-2017) de MM. Jean-Noël CARDOUX et Yves DAUDIGNY, fait au nom de la mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale et de la commission des affaires sociales, déposé le 26 juillet 2017

http://www.senat.fr/rap/r16-686/r16-6861.pdf

 

Cartographie interactive sur les conditions de vie des enfants

Accessibilité aux places en crèche, accès à l’éducation et aux services scolaires, résultats scolaires, pratique sportive, niveaux de vie des familles, logement, accès aux soins… la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) propose un nouvel outil de datavisualisation qui rassemble un grand nombre de données sur les conditions de vie des enfants en France métropolitaine au niveau communal

http://dataviz.drees.solidarites-sante.gouv.fr/conditions_de_vie_des_enfants/

Le fonds CMU publie son rapport d’activité 2017 sur la couverture complémentaire santé des personnes en situation de précarité

Avec 5,52 millions de bénéficiaires, la CMU-C concerne aujourd’hui 8,2 % de la population française, une proportion en augmentation de 0,4% depuis 2016. L’Aide au Paiement d’une complémentaire santé (ACS), également gérée par le fonds, concerne pour sa part 1,58 million de titulaires d’une attestation de droit, un chiffre en hausse de 7,9 %.

Ces deux dispositifs continuent l’un comme l’autre de pâtir d’un phénomène de non-recours, évalué à 30 % pour la CMU-C, et compris entre 55 et 65 % pour l’ACS. Une situation que Marianne Cornu-Pauchet, présidente du fonds, impute « en partie » à « à la complexité de l’accès au droit, dont l’ouverture et le renouvellement ne sont pas automatiques ».

http://www.cmu.fr/fichier-utilisateur/fichiers/2017_RA_VF.pdf

Qualité de l’air intérieur dans les écoles françaises

aquitaine-santeenvironnement.org

Résumé des résultats publiés par l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur – OQAI –  concernant la campagne nationale d’évaluation de la qualité de l’air, menée dans les écoles françaises.

En quelques chiffres :

  • 301 écoles maternelles et élémentaires tirées au sort parmi 52 582 écoles.
  • 4 années, l’étude a été menée de juin 2013 à juin 2017.
  • 2 campagnes de mesures par école, une fois en période estivale et une fois en période hivernale.
  • 71 polluants recherchés dans l’air intérieur, dont 13 COV – Composés Organiques Volatils, 3 aldéhydes (dont le formaldéhyde) et 46 COSV – Composés Organiques Semi Volatils.
  • 6 paramètres de confort contrôlés : la température, l’humidité, la concentration en dioxyde de carbone (indice de confinement), les niveau sonores, d’éclairement et des champs électromagnétiques.

Caractéristiques des écoles investiguées (source : OQAI)

Voir l’article original 11 mots de plus

3e salon professionnel Silver économie, La Réole — 21 septembre 2018

Le 3e salon professionnel Silver Economie Sud Gironde se tiendra le vendredi 21 septembre 2018, à la Réole, sur le thème e-santé & habitat seniors en ruralité.

Au programme : rencontres avec des professionnels de la santé, des entreprises, et des élus, des animations, des conférences…

Il sera précédé le jeudi 20 septembre par une soirée spéciale télémédecine à destination des professionnels de santé, du médico-social, du social et des élus.

Télécharger le programme (pdf)

Pour en savoir plus, vous pouvez

Source : 3e salon professionnel Silver économie, La Réole — Silver Economie

Vers des services cliniques préventifs adaptés aux jeunes de 12 à 25 ans.

 

clinique20jeunesse_besoins20des20jeunesAu Québec, depuis plus de trente ans, l’offre de services de santé spécifiques aux jeunes passe principalement par le modèle des cliniques jeunesse, établies majoritairement dans les CLSC et en milieu scolaire. En 2011-2012, la Direction de santé publique de Montréal (DSP) a dressé un portrait des services offerts en CLSC pour les jeunes de 12 à 25 ans et a émis des recommandations dans le but d’améliorer la prestation de ces services.

Le présent document se veut une poursuite de cette réflexion à travers la mise à jour de l’offre de services de type clinique jeunesse en CLSC et en milieu scolaire pour les jeunes montréalais de 12 à 25 ans.

L’analyse de l’offre de services repose sur les huit standards de qualité émis par l’OMS en 2015, soit : l’accessibilité optimale des services, une gamme de services variés et appropriés, la littératie en santé, un personnel adéquat, les liens avec la communauté, l’implication des jeunes dans la planification et l’évaluation des services offerts, une offre de services à tous les jeunes, sans discrimination et le monitorage et l’amélioration continue de la qualité des services.

Les résultats issus de cette analyse permettent de proposer certaines actions qui pourraient être entreprises de façon à rehausser les services de type clinique jeunesse à Montréal.

Ce document s’adresse à tous les décideurs des milieux fréquentés par les jeunes et à ceux qui leur offrent des services sociaux ou de santé

Nathalie Ratté, Cat Tuong Nguyen, Camille Poirier-Veilleux, Danièle Dorval ; Coordination, Nathalie Ratté, 2018, 36 pages

Source : Vers des services cliniques préventifs adaptés aux jeunes de 12 à 25 ans

Groupements Hospitaliers de Territoire en Nouvelle-Aquitaine (GHT)

La mise en place des groupements hospitaliers de territoire (GHT) est l’une des mesures les plus structurantes et les plus ambitieuses de la loi de modernisation de notre système de santé. Elle vise à garantir à tous l’accès aux soins. En s’ouvrant à leur environnement, ils pourront intégrer de nouveaux modes de prise en charge : ambulatoire, télémédecine, hospitalisation à domicile…

Le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé a arrêté le 1er juillet 2016 la liste des 12 groupements hospitaliers de territoire de la Nouvelle Aquitaine.

Pour en savoir plus : Groupements Hospitaliers de Territoire en Nouvelle-Aquitaine (GHT) | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

Les plateformes territoriales d’appui

La loi de modernisation de du système de santé  du 26 janvier 2016 prévoit la mise en place de « fonctions d’appui » aux professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux pour la coordination des parcours de santé complexes. Ces fonctions d’appui, peuvent être organisées sous forme de « plateformes territoriales d’appui (PTA) ».

Les PTA ont vocation à concerner tous les patients en situation complexe, sans critère d’âge, de pathologie ou de handicap, pour lesquels les professionnels de soins de premier recours, et notamment les médecins traitant, ont besoin d’un appui.

Les PTA ont trois missions principales :

  • l’Information et l’orientation vers les ressources sanitaires, sociales et médico-sociales du territoire,
  • l’appui à l’organisation du parcours complexes,
  • l’appui aux pratiques et initiatives professionnelles.

Voir la vidéo de l’ARS Nouvelle Aquitaine sur les PTA sur Vimeo

Afin de favoriser l’émergence et le déploiement des PTA en Nouvelle-Aquitaine, un document régional d’orientation et d’appui a été élaboré : Document d’orientation et d’appui des PTA (pdf, 972.39 Ko)

Source : Dispositifs d’appui à la coordination | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

CMU : couverture maladie universelle, rapport d’activité 2017

Le rapport d’activités du fonds CMU montre un recul des dépenses de couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et une progression de celles d’aide à la complémentaire santé (ACS). Surtout, elle pointe la question, toujours prégnante du non-recours. En effet, si plus de 8% de la population française est couverte par la CMU-C, il y a toujours 30% des personnes éligibles qui n’y recourent pas.

Source : CMU : couverture maladie universelle

Feuille de route pour la politique de la ville

Le ministère de la cohésion des territoires a rendu public sa feuille de route pour la politique de la ville, intitulée « Mobilisation nationale pour les habitants des quartiers ». Elle présente les engagements du gouvernement et trois axes d’action (garantir les mêmes droits aux habitants, favoriser l’émancipation, faire République).

Source : mobilisation-nationale-pour-habitants-quartiers_2018-07-18_web.pdf

 Cohésion des territoires – rapport CGET 

Le CGET publie son premier rapport sur la cohésion des territoires. Il établit un état des lieux de la France partagé avec les associations d’élus. Ce rapport décrit les dynamiques territoriales à l’oeuvre depuis une dizaine d’années : métropolisation, croissance des couronnes périurbaines, couverture numérique inégale, fragilisation des petites et moyennes villes, transformation de la base productive.

Source : [RAPPORT] Cohésion des territoires – CGET | Fabrique Territoire Santé

Rencontre nationale des coordinateurs de CLSM du 28 mars 2018 : Participation des usagers dans les conseils locaux de santé mentale

En mars 2018, le Centre national de ressources et d’appui aux Conseils locaux de santé mentale a organisé une rencontre nationale des coordinateurs CLSM. Le compte-rendu de leurs échanges sur la participation des usagers est disponible. Deux CLSM ont apporté leur éclairage : le Conseil intercommunal de santé, santé mentale et citoyenneté de la métropole lilloise et le COSM de Marseille.

http://clsm-ccoms.org/2018/05/22/compte-rendu-rencontre-nationale-des-coordinateurs-de-clsm-du-28-mars-2018-participation-des-usagers-dans-les-conseils-locaux-de-sante-mental/

La place des femmes dans les espaces publics des QPV : l’avis du CNV

Le Conseil national des villes (CNV) a rendu un avis documenté sur « la place des femmes et des jeunes filles dans les espaces publics dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ».  Quelques constats sur la situation des quartiers prioritaires de la politique de la ville :

Source : La place des femmes dans les espaces publics des QPV : l’avis du CNV | Fabrique Territoire Santé

22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » 

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, a annoncé le 27 mars à l’occasion d’un déplacement à Châtellerault (86) le nom des 222 villes pré-sélectionnées pour bénéficier du plan national “Action cœur de ville”Ce plan a une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.Chaque ville signera une convention qui fixera au cas par cas les modalités de soutien des partenaires au projet de revitalisation de centre-ville.

Source : 22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » – Pays et Quartiers d’Aquitaine

Bibliographie du module : projets territoriaux de santé : de la stratégie à la mise en œuvre. Université de Besançon du 1er juillet au 06 juillet 2018

Depuis près de 20 ans, face aux inégalités sociales de santé croissantes et pour répondre à des problématiques de santé complexes, de nombreuses démarches locales volontaristes, basées sur le partenariat, se sont développées en France, à l’image des Ateliers santé ville. Si ces diverses dynamiques peuvent paraître hétérogènes, il est possible de dégager un certain nombre de caractéristiques en termes d’engagements stratégiques, de planification, d’ingénierie et de coordination. Ce module a pour objectif de conforter l’implication des acteurs locaux (collectivités, institutions, associations…) aux côtés des pouvoirs publics, via la co – construction formelle de projets territoriaux de santé et, plus largement, en favorisant l’émergence à l’échelle de territoires vécus de collaborations et cultures communes en matière de Promotion de la santé.

Biblio Module PTS Université d’été Besançon 2018

Nouvelles perspectives pour la santé territoriale au regard de la construction des politiques de santé ?

Cette journée a été consacrée aux nouvelles perspectives pour la santé territoriale, au regard de la construction des politiques de santé. Le CNFPT élabore actuellement son projet 2016/2021 et sa
feuille de route à 5 ans. Dans le cadre de ce projet, il a choisi de travailler en priorité sur les grandes mutations qui «traversent » l’ensemble des politiques publiques territoriales.

Source : Microsoft Word – actes CNFPT_30 Nov 2017.docx – actes_cnfpt_30_nov_2017.pdf

Évaluation d’impact de l’expérimentation PAERPA : premiers résultats

Les expérimentations Paerpa (Parcours santé des aînés), lancées en 2014 dans neuf territoires pilotes, ont pour objectif d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des personnes âgées de 75 ans et plus et de leurs aidants. Les projets visent à faire progresser la coordination des différents intervenants des secteurs sanitaire, social et médico-social pour améliorer la qualité de la prise en charge globale, prévenir la perte d’autonomie et éviter le recours inapproprié à l’hospitalisation.

L’évaluation conçue par l’Irdes vise à porter un jugement global sur les résultats des projets, en tenant compte de leurs spécificités territoriales, au regard des objectifs de Paerpa et au moyen de critères communs. Ce rapport intermédiaire présente les principales étapes et méthodes de l’évaluation d’impact, et dévoile les premiers résultats sur les données 2015-2016.

https://www.fabrique-territoires-sante.org/ressources/actualites/evaluation-dimpact-de-lexperimentation-paerpa-premiers-resultats

INSTRUCTION N° DGOS/R4/DGCS/3B/DGS/P4/2018/137 du 5 juin 2018 relative aux projets territoriaux de santé mentale

La présente instruction vise à accompagner les acteurs et les ARS dans l’élaboration des projets territoriaux de santé mentale. En application du décret relatif au projet territorial de santé mentale, elle précise les modalités d’association des acteurs, le rôle des ARS, les modalités de mise en œuvre, de contractualisation, de suivi et d’évaluation des projets. Elle renvoie par ailleurs à une « boîte à outils » en ligne sur le site internet du Ministère des solidarités et de la santé pour décliner et illustrer les priorités du décret.
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/06/cir_43485.pdf

 

Un décret et un arrêté mettent en place le service sanitaire dès la rentrée 2018

Le service sanitaire s’adresse à tous les étudiants en santé. Il doit contribuer à la prévention et à la réduction des inégalités sociales et territoriales en matière de santé. Il pourra entre autres s’effectuer dans les établissements médicosociaux, centres PMI, associations… et prioritairement auprès de publics fragiles.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281273226

Jardiner en ville pour faire face à la précarité

aquitaine-santeenvironnement.org

Comment des citadins en situation de précarité s’adaptent à la crise en se réappropriant des espaces libres pour tenter d’améliorer leurs conditions de vie.

Source : Jardiner en ville pour faire face à la précarité

Voir l’article original

Contribution à la transformation du système de santé

Le monde de la santé traverse aujourd’hui une crise qui affecte toutes ses composantes : établissements de santé, professionnels de ville et des établissements, structures publiques et privées, secteur sanitaire et médicosocial.

Partant d’un diagnostic commun de la gravité de la situation, le HCAAM s’est attaché à proposer un projet de transformation susceptible de fédérer l’ensemble des acteurs.

Force est de constater que, malgré des efforts constants, notre système a peu bougé dans ses grandes caractéristiques héritées des réformes des années 1960-1970. Ce modèle, orienté vers une approche curative et individuelle de la santé, ne parvient pas à se transformer pour répondre aux nouveaux besoins de la population qui résultent de la transition démographique et épidémiologique.

Selon le HCAAM, soixante ans après, il nous faut oser changer de paradigme et répondre par une réforme d’ensemble aux difficultés que l’on voit s’amplifier chaque jour. Seule une telle approche permet l’indispensable synchronisation d’un ensemble d’actions à conduire dans les différents compartiments du système de santé, à différentes échelles, en mobilisant les outils du long terme et particulièrement celui de la formation.

Plusieurs scénarios d’évolution sont possibles parmi lesquels le HCAAM réitère son choix, affirmé en 2016, en faveur d’un scénario de rupture qui d’une part, structure une offre d’acteurs en réseau permettant d’apporter avec des moyens renforcés en proximité une réponse de qualité aux besoins de la santé globale et, d’autre part, consolide les moyens les plus spécialisés et lourds pour en maintenir l’excellence. Ce scénario offre ainsi à chacune des composantes de notre système des perspectives de développement propres, au service d’objectifs communs d’amélioration de la qualité des services rendus et des résultats de santé.

Il est ainsi mis fin au cloisonnement institué au milieu des années 1970 entre prévention, soins et remédiation médicosociale. Le territoire d’organisation de la réponse aux besoins de santé de la population n’est plus le territoire hospitalier, mais le bassin de vie.

Un tel scénario, guidé par une logique de demande fondée sur les services à rendre à la population (et non la logique habituelle de gestion de l’offre), nécessite une action volontariste en rupture avec les tendances d’évolution spontanée du système vers toujours plus de spécialisation et de concentration. Il est le mieux à même de répondre à l’exigence de réduction des inégalités et de prise en compte de la diversité des territoires.

http://www.strategie.gouv.fr/publications/contribution-transformation-systeme-de-sante

Le CGET propose les «incontournables» pour retracer l’histoire de la politique de la ville

Depuis son origine, la politique de la ville fait l’objet de travaux de recherche, d’évaluations, de diagnostics ou d’analyses parfois divergentes… Le CGET publie une bibliographie sélective et analytique, à l’occasion de ses 40 ans. Incontournable.

http://www.cget.gouv.fr/node/5426

 

 

Rapport « Assurer le premier accès aux soins » – Organiser les soins non programmés dans les territoires 

La question de l’accès aux soins dits « non programmés » est un des enjeux du plan national pour renforcer l’accès territorial aux soins, présenté le 13 octobre 2017 à Châlus (Haute-Vienne) par le Premier ministre et la ministre des Solidarités et de la Santé, avec 4 priorités :
- « Le renforcement de l’offre de soins dans les territoires au service des patients : une présence médicale et soignante accrue » ;
- « La mise en œuvre de la révolution numérique en santé pour abolir les distances » ;
- « Une meilleure organisation des professions de santé pour assurer une présence soignante pérenne et continue » ;
- « Une nouvelle méthode : faire confiance aux acteurs des territoires pour construire des projets et innover dans le cadre d’une responsabilité territoriale. »

Source : Rapport « Assurer le premier accès aux soins » – Organiser les soins non programmés dans les territoires – Ministère des Solidarités et de la Santé

Pour une ville qui marche

aquitaine-santeenvironnement.org

La démarche d’urbanisme participatif, Quartiers verts, actifs et en santé, a permis à des milliers de citoyens d’exprimer leur vision
d’un milieu de vie adapté à leurs besoins. Cette expérience a mené à la rédaction du guide Pour une ville qui marche. Il est le résultat de plus d’une centaine de rencontres, d’ateliers, de marches exploratoires, d’activités citoyennes, de consultations. Le guide suggère 11 principes et les illustre à l’aide d’exemples inspirants photographiés au Québec, en Ontario et en Alberta. Pour
connaitre les meilleures solutions à implanter et savoir par où commencer, des pistes d’action sont proposées… pour que la ville marche.

Source : rqv_ville_qui_marche_guide-fr-ang_light.pdf

Voir l’article original

Evaluation d’impact sur la santé de la construction d’un équipement scolaire et de loisirs à Bressuire

Cette EIS a porté sur  la construction d’un nouvel équipement scolaire qui doit remplacer l’école maternelle (Guédeau) et l’école élémentaire (Jules Ferry) sur le quartier de la gare. Le projet relève d’une co-maîtrise d’ouvrage entre la Ville pour sa compétence scolaire et la Communauté d’agglomération pour sa compétence pour sa compétence périscolaire et accueil de
loisirs.

L’étude a pris en compte une liste de 10 items à considérer dans le cadre de cette étude :

  • L’environnement intérieur (qualité de l’air intérieur, radon, odeurs)
  • La performance énergétique du bâtiment
  • Le bruit et les nuisances sonores
  •  L’environnement visuel
  • Le déplacement et l’accessibilité aux services
  • L’accès au bâtiment et la sécurité
  •  Les conditions de travail et le confort
  • L’éducation et la formation
  • L’estime de soi et la fierté
  • La mixité sociale

Pour consulter le rapport de l’étude 

 

Inégalités sociales et territoriales de santé 

Pour prendre en compte les inégalités sociales de santé dans l’ensemble de ses programmes et en particulier dans la surveillance sanitaire, Santé publique France a lancé un programme transversal « inégalités sociales de santé », qui a eu pour objectif de fournir des outils pour mieux prendre en compte les déterminants sociaux de la santé dans les systèmes de surveillance. Les informations récoltées, à partir d’un indice de désavantage social, pourront servir à aider l’Agence à adapter ses moyens et ses actions de prévention et de promotion de la santé au niveau socio-économique des populations concernées.

Source : Inégalités sociales et territoriales de santé / Populations et santé / Dossiers thématiques / Accueil

Vieillissement et territoires : défis démographiques, enjeux démocratiques 

La CNAV publie un numéro de Retraite et société consacré au vieillissement et territoires et consacre le premier volet de son dossier à la définition des territoires et leur adaptation au vieillissement.

Source : Vieillissement et territoires : défis démographiques, enjeux démocratiques | Fabrique Territoire Santé

Avant de s’adresser aux élus de banlieue, Jean-Louis Borloo a remis son rapport au Premier ministre

Très attendu dans les banlieues, le rapport remis ce 26 avril par Jean-Louis Borloo à Edouard Philippe appelle à une mobilisation sur tous les fronts, de la rénovation urbaine à l’école et l’emploi. Il doit contribuer à nourrir le « plan de mobilisation » en faveur des quartiers prioritaires qu’Emmanuel Macron devrait annoncer « dans le courant du mois de mai », selon Matignon.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281007284

« La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés  » : Pour un plan d’action à la hauteur des inégalités sociales de santé

La CNS, réunie en assemblée plénière, a adopté, suite à une autosaisine l’avis du 06.07.17 « La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés ! » Pour un plan d’action à la hauteur des inégalités sociales de santé ».

Pour la présente mandature, « la CNS a choisi d’orienter son programme de travail sur la lutte contre les inégalités de santé. A cet égard, le concept de « littératie en santé » constitue une opportunité pour aborder la question des inégalités sociales de santé tant du point de vue des usagers que du point de vue des professionnels de santé.

La littératie en santé représente la capacité d’accéder à l’information, de la comprendre, de l’évaluer et de la communiquer ; ceci afin de promouvoir, maintenir et améliorer sa santé dans divers milieux et tout au long de sa vie. Les liens entre la littératie et la santé ne sont plus à démontrer. Les actions de renforcement de la littératie en santé sont ainsi associées à des résultats sanitaires améliorés.

L’étude de la littératie en santé souligne que nous ne sommes pas égaux dans notre capacité à agir face à un système de santé complexe. Renforcer la littératie en santé constitue un levier en faveur de l’émancipation de la personne.

La littératie en santé devient alors un levier de réforme du système de santé visant l’amélioration de la qualité de la prise en charge, de l’accompagnement et de la sécurité des usagers et des patients.

Dans cet avis, la CNS présente les concepts et les enjeux liés à la littératie en santé. Elle recommande la mise en œuvre d’un programme d’action ambitieux.Les principales recommandations s’articulent autour de 3 axes : créer un environnement favorable au développement de la littératie en santé, mobiliser les ressources et les dispositifs pertinents pour développer la littératie en santé des populations vulnérables, développer l’évaluation et la recherche et diffuser les pratiques exemplaires. »

Ce document s’appuie sur un travail réalisé en collaboration avec la Fédération Nationale d’Education et de Promotion de la Santé (Fnes) et l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). La synthèse bibliographique initiale est disponible sur le site de la Fnes.

Source : Avis de la CNS du 06.07.17 : « La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés ! » – Ministère des Solidarités et de la Santé

Contribution de Question de Ville dans le cadre de la démarche « Une grande mobilisation nationale pour les Quartiers » 

Depuis 40 ans, la politique de la ville agit en faveur des habitants des quartiers populaires, pour faire plus et mieux, là où il y en a le plus besoin, de manière innovante, participative et globale. À l’occasion de la « grande mobilisation en faveur des habitants des quartiers », les directrices et directeurs des dix-neuf centres de ressources « politique de la ville » (http://www.reseaucrpv.fr/) partagent quelques enjeux et préconisations tout en témoignant de leur engagement.

Source : Contribution de Question de Ville dans le cadre de la démarche « Une grande mobilisation nationale pour les Quartiers » – Pays et Quartiers d’Aquitaine

22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » 

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, a annoncé le 27 mars à l’occasion d’un déplacement à Châtellerault (86) le nom des 222 villes pré-sélectionnées pour bénéficier du plan national « Action cœur de ville »

Ce plan a une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.
Chaque ville signera une convention qui fixera au cas par cas les modalités de soutien des partenaires au projet de revitalisation de centre-ville.

Source : 22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » – Pays et Quartiers d’Aquitaine

Veille & Territoires

Le service de veille du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) propose tous les 15 jours, une sélection d’analyses d’experts et de travaux de référence qui nourrissent le débat et éclairent les enjeux de la cohésion des territoires. Des hors-séries thématiques complètent cette veille.

http://www.cget.gouv.fr/ressources/ressources-documentaires/bulletin-veille-territoires-en-quelques-clics

 

177 communes éligibles à la dotation politique de la ville (DPV) en 2018

La dotation politique de la ville pourra potentiellement bénéficier à 177 communes en 2018. Une instruction adressée le 6 avril aux préfets en dresse la liste et les invitent à signer au plus vite avec les collectivités les conventions d’attribution des subventions. Le préfet de Seine-Saint-Denis a la plus grosse enveloppe : 25,3 millions d’euros, à répartir sur 21 communes.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250280978207

Être un centre social dans un quartier prioritaire : quelle place, quelles pratiques, quelles questions ?

Plus de 600 centres sociaux sont implantés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). En novembre dernier, leur fédération, accompagnée par le CGET, organisait la 1rerencontre nationale. Elle édite le compte-rendu des interventions.

Le compte rendu de cette 1rerencontre nationale, tenue le 8 novembre 2017, propose un retour sur les interventions de Claudie Miller, présidente de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF), et de Sébastien Jallet, commissaire général délégué et directeur de la Ville et de la Cohésion urbaine au CGET. Il retrace également les échanges qui en ont suivi, ainsi que sur les ateliers thématiques – réussite scolaire, développement économique, participation des habitants, culture et modèles économiques des centres sociaux – et reprend la conclusion d’Alain Cantarutti, délégué général de la FCSF.

Source : Etre-CS-dans-les-QPV-1.pdf

« Plan climat » : réunion publique d’information le 5 avril 2018 18 h au VOX de St Christoly (Communauté de Communes de Blaye)

Après le diagnostic et la définition d’une stratégie territoriale, place maintenant à la 4e phase du « Plan climat » de la CCB : la concertation. Une réunion publique d’information ouverte à toute la population est programmée le 5 avril 2018 à 18 h au Vox de St Christoly de Blaye. Cette nouvelle étape sera suivie au 2e trimestre 2018 de 5 ateliers thématiques.Pour mémoire, près de 100 personnes étaient venues en novembre 2017 au Zoétrope assister au film d’Al Gore « Une suite qui dérange » à l’occasion du lancement de la démarche.

La mise en place d’un PCAET (Plan Climat Air Énergie Territorial) est une obligation réglementaire résultant de la loi de transition énergétique. Débutée fin 2017, la démarche doit déboucher d’ici la fin de l’année 2018 sur un programme d’actions stratégique visant à lutter contre le changement climatique.

Source : « Plan climat » : réunion publique d’information le 5 avril 2018 18 h au VOX de St Christoly | Site officiel de la Communauté de Communes de Blaye

40 ans de politique de la ville

En mars 1977 étaient lancées les premières opérations « Habitat et vie sociale ». C’est la date repère choisie par le Commissariat à l’égalité des territoires (CGET) pour lancer, le 6 octobre 2017, la démarche « Les 40 ans de la politique de la ville, inventons les territoires de demain ». Cette démarche a été suivie par un discours programme du président de la République, le 14 novembre 2017, qui augure d’une nouvelle étape de la politique de la ville. Une série d’événements, locaux et nationaux, organisés ou labellisés vont se dérouler dans les prochains mois. Le CGET a choisi de s’associer à la revue Urbanisme pour publier un numéro réflexif qui accompagne ces manifestations. Il s’ouvre sur un dialogue autour de la question de « l’alliance des territoires » entre le Commissaire à l’égalité des territoires, Jean-Benoît Albertini et Marie-Christine Jaillet, directrice de recherche au CNRS, spécialiste de la politique de la ville et des dynamiques métropolitaines.

https://www.urbanisme.fr/40-ans-de-politique-de-la-ville/special-62/123#article660

Amorce de l’évaluation de la démarche CLSM 

Le CCOMS a sollicité l’École des hautes études en santé publique (EHESP) pour évaluer la démarche CLSM. Au regard de l’hétérogénéité constatée entre les CLSM d’une part, et de l’évolution de la dynamique du dispositif (d’une quinzaine de CLSM en 2005 à plus de 200 créés début 2018) d’autre part, le CCOMS s’interroge sur cette évolution.

Source : Amorce de l’évaluation de la démarche CLSM | Fabrique Territoire Santé

La recomposition de la politique de la ville à l’heure de la montée en responsabilité de l’intercommunalité : une enquête de l’IRDSU

Chaque année, l’IRDSU réalise une enquête nationale auprès des professionnels de la politique de la ville et du développement social urbain. L’enquête 2017 a porté sur l’intercommunalité et son rôle grandissant dans le pilotage de la politique de la ville.

http://www.irdsu.net/wp-content/uploads/2018/03/Synthese-ENQUETE-2017-VF2.pdf

Repenser l’avenir des villes | FAO Stories | Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

Par quels moyens les villes pourraient-elles tirer profit des arbres qui ornent les rues et lutter contre la pollution urbaine ? À travers 7 exemples de métropoles, l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation explique que les villes ne constituent pas nécessairement un problème pour l’environnement. De nouvelles stratégies voient le jour chaque jour en vue de rendre les villes plus propres.

aquitaine-santeenvironnement.org

Les villes ne constituent pas nécessairement un problème pour l’environnement. De nouvelles stratégies et technologies voient le jour chaque jour en vue de rendre les villes plus propres, plus sûres, plus agréables à vivre, tant au profit de l’environnement que de celui des hommes et des femmes qui y vivent.

A travers 7 exemples, l’Organisation des Nation Unies pour l’alimentation et l’agriculture illustre comment les villes tirent parti des atouts des arbres urbains.

Source : Repenser l’avenir des villes | FAO Stories | Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

Voir l’article original

CLS de Tulle

 

  • Coordination : Magalie MAS, Coordonnatrice
    Tel : 05 55 21 77 09
  • Elus référents :Michel JAULIN, Maire de Sainte Fortunade, Vice-Président Tulle Agglo
    Jean-Louis SOULIER, Adjoint au Maire de Tulle, délégué au sport et à la santé
  • Date de création : novembre 2017
  • Durée : 2018-2022
  • Phase actuelle : construction

Les axes stratégiques et objectifs retenus :

Au regard des éléments de diagnostic et des résultats de la consultation des différents acteurs locaux, 4 axes prioritaires ont été retenus lors de l’Assemblée plénière du 17 novembre 2017.

Amplifier et améliorer l’accès à l’offre de soins

  • Favoriser le maillage territorial de l’offre de santé
  • Faciliter l’accès aux soins des personnes vulnérables
  • Améliorer le parcours de soins des patients atteints d’une maladie chronique (y compris cancers)

Améliorer les parcours de vie de personnes en perte d’autonomie : personnes âgées et/ ou en situation de handicap

  • Préserver le lien social, favoriser le maintien à domicile
  • Favoriser l’aide aux aidants

Promouvoir la santé mentale et prévenir le suicide

  • Création d’un Conseil Local de Santé Mentale
  • Prévention du suicide et promotion des compétences psychosociales

Renforcer la prévention et la promotion de la santé

  • Pérenniser, développer, communiquer sur les actions de prévention et promotion de la santé
  • Sensibiliser la population à la santé environnementale (perturbateurs endocriniens, pesticides, maladie de Lyme, radon)

Une semaine pour parler des violences faites aux femmes : le temps du bilan.

Dans le cadre du Contrat Local de Santé de l’Agglomération Côte basque – Adour, les professionnels des secteurs de la santé, du social, de la culture, de l’éducation, des forces de l’ordre ou encore du judiciaire, ainsi que les communes du territoire, ont conjugué leurs efforts pour lutter contre les violences faites aux femmes lors d’une première semaine de prévention « Stop violences contre les femmes ».

Au bilan, c’est plus de 2360 personnes, tout public, qui ont été touchées par cette première édition de la semaine de prévention sur les violences faites aux femmes sur le Pays Basque. Plus de 1500 personnes ont participé aux stands et animations menées dans les rues de Bayonne, au CHCB, au centre commercial BAB2 et dans les épiceries solidaires ; les colloques et ciné-débats ont fait salles combles avec plus de 400 personnes ; 280 jeunes ont été concernés dans les collèges et lycées ; et la grande marche finale a rassemblé 150 personnes.

Retrouvez le bilan de toutes les actions menées sur le territoire dans le rapport d’évaluation

Le point des villes-santé OMS sur la participation des habitants en santé 

Le réseau français des villes-santé de l’OMS diffuse une note synthétique sur la participation des habitants en santé, suite à son colloque du 15 septembre 2017. Après un rappel des caractéristiques d’une action participative, une dizaine d’expériences municipales sont présentées.  Consulter le point Villes-Santé sur la participation des habitants

Source : Le point des villes-santé OMS sur la participation des habitants en santé | Fabrique Territoire Santé

Dossier ressources de la Fabrique Territoire Santé : Alimentation et territoires 

Alors que les pathologies liées à l’alimentation ne cessent de croître, l’approche privilégiée par la santé publique d’agir sur les comportements individuels paraît réductrice et insuffisante. En effet, l’outil exclusif de l’information nutritionnelle ne couvre pas l’ensemble des besoins des personnes, en particulier des publics précaires plus exposés à une mauvaise alimentation et ses effets.

Fabrique Territoires Santé a mené une capitalisation auprès des acteurs locaux et repéré un ensemble de ressources utiles pour appréhender le sujet. Issu de ce travail, le Dossier ressources propose un état des lieux et présente une trentaine d’actions locales inspirantes sur les thématiques suivantes : l’aide alimentaire, la restauration collective, l’animation de jardins collectifs, l’organisation de circuits courts et de modes de distribution directs, le soutien à l’agriculture locale, et enfin l’élaboration de stratégies alimentaires territoriales.

Source : Alimentation et territoires | Fabrique Territoire Santé

Les risques sanitaires liés aux milieux naturels

Le 7 décembre 2017 s’est tenue à Saint-Laurent-Médoc une conférence ayant pour thème « les risques sanitaires liés aux milieux naturels », organisée par le Pays Médoc, dans le cadre du Parc naturel régional (Pnr) et du Contrat Local de Santé (CLS), en partenariat et avec le soutien financier de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine.

Cette matinée a été l’occasion de sensibiliser et d’échanger avec les acteurs relais du territoire exerçant leur activité dans les milieux naturels (agriculteurs, associations de protection et d’éducation à l’environnement, services techniques des collectivités…), les professionnels de santé mais également les élus, afin de diffuser l’information au grand public. Ce sont donc une soixantaine de participants qui ont pu être informés lors de cet évènement.

Les principaux moyens de prévention ont été regroupés dans une plaquette afin que chacun puisse retrouver facilement quels sont les gestes simples à adopter face à ces risques.

Télécharger le fichier

Source : Pays Medoc

CLSM : un guide pour les commissions de réflexion et d’aide aux personnes en situation difficiles 

Le Centre national de ressources et d’appui aux CLSM a élaboré un guide pour la mise en place des commissions de réflexion et d’aide pour des personnes en situation difficile dans le cadre des Conseils locaux de santé mentale (CLSM). Ces commissions sont mises en place dans une majorité de CLSM, l’absence de cadre juridique autour de ces instances a mené le centre à construire ce guide avec l’aide de plusieurs partenaires.

Source : CLSM : un guide pour les commissions de réflexion et d’aide aux personnes en situation difficiles | Fabrique Territoire Santé

Santé mentale et politique de la ville : enjeux et leviers – Santé Mentale et Quartiers Prioritaires, quels enjeux ?

Retranscription de l’intervention de Marie Sioen, chargée de mission, IREV, lors de la journée « Santé mentale et politique de la ville : enjeux et leviers » du 9 novembre 2017, organisée par l’IREV hauts-de-France, La Fabrique Territoires Santé et le Centre National de ressources et d’appuis aux CLSM – CCOMS

Source : Santé mentale et politique de la ville : enjeux et leviers – Santé Mentale et Quartiers Prioritaires, quels enjeux ? – Centre National de Ressources et d’Appui aux CLSM

CLS de Poitiers

Résultat de recherche d'images pour "LOGO VILLE DE POITIERS"

  • Coordination :  Véronique BOUNAUD, Responsable du Pôle Accompagnement santé et du Service Action Sociale et Santé.
    Tel : 05 49 41 92 67 Portable : 06 81 39 22 26
  • Élu référent : Regine Faget-Laprie, déléguée Actions sociales et santé
  • Date de création : 13 juillet 2018
  • Durée : 2018-2022
  • Phase actuelle : Développement
  • Axes stratégiques :
  • Les maladies chroniques : suivi médical et adaptation des habitudes de vie
  • Les comportements de santé
  • Promotion de la santé mentale
  • Promotion de la santé environnementale
  • L’égalité devant la santé

 

 

 

CLS de la Communauté de communes de Vienne et Gartempe

Communauté de communes Vienne et Gartempe

  • CoordinationBéatrice HARENT, Animatrice Santé Pôle Attractivité du Territoire,
    Tel : 05 49 91 73 13 / 06 74 76 83 59
  • Élu référent : Michel Jarrassier, Vice-président de la la communauté de communes en charge de la santé et  Maire d’une commune sur le territoire.
  • Date de création : 9 décembre 2013
  • Durée : 3 ans (prorogé pour un an)
  • Phase actuelle : Evaluation terminée (Réalisée par l’ARS (Transition : préparation du nouveau CLS)

 

  • Axes stratégiques :
  • L’accès aux droits et aux soins
  • La préservation et l’accompagnement de la perte d’autonomie des personnes âgées
  • Le développement de l’attractivité du territoire
  • La prévention et la promotion de la santé.
  • Axe transversal : Pilotage du CLS

 

 

CLS de Châtellerault

Résultat de recherche d'images pour "logo ville de chatellerault"

  • Coordination: Sonia ROBERT, Chargée de mission Santé Publique Service Santé Publique Sécurité Civile Tél 05.49.20.21.42 – Fax 05.49.20.20.15
  • Élu référent : Nelly Cassan-Faux, conseillère municipale déléguée à la santé
  • Date de création : 12 décembre 2011
  • Durée : Fin 2016 (Calqué sur le PRS)
  • Phase actuelle : Évaluation réalisée et Diagnostic en cours sur le territoire de l’agglomération en vue de l’élaboration du prochain CLS  ( 2018/2022)

 

  • Axes stratégiques :
  • Le handicap
  • Le vieillissement
  • Les risques sanitaires
  • La santé mentale
  • L’amélioration de l’accès au système de santé
  • Les maladies chroniques
  • L’observation en santé

 

 

 

CLS de Limoges

 

Résultat de recherche d'images pour "logo ville de limoges"

  • CoordinationVeronique BlondelAgence Régionale de Santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, Délégation départementale de la Haute-Vienne                                         Tél : 06-61-92-39-60  Autre contact : Aurélie Lecointre
  • Élu référent : Annie Schwarerdle
  • Date de création : Octobre 2011
  • Phase actuelle : Avenant (2016 – 2017) qui doit être évalué.
    CLS 2018 en cours d’écriture

 

  • Axes stratégiques :
  • Améliorer la connaissance des problématiques et des besoins
  • Améliorer l’accès aux soins des personnes résidant sur les quartiers
  • Agir sur l’environnement pour agir sur la santé
  • Développer la promotion de la santé, l’éducation pour la santé, la prévention orientée, le repérage et le dépistage
  • Améliorer la prise en compte des besoins en santé mentale

 

CLS de Haute-Corrèze

Logo_CLS-Haute-Correze

  • Coordination : Laurence Valleran
  • Élu référent : Pascal Montigny, référent Santé Insertion Gens du voyage, vice-président Haute-Corrèze Communauté.
  • Date de création : mars 2012
  • Durée : 2018-2022
  • Phase actuellecontinuité et construction du nouveau programme d’actions

 

  • Axes stratégiques :
    • Accessibilité à la santé
    • Améliorer la prise en charge PAPH (personnes âgées et personnes handicapées)
    • Santé mentale
    • Amplifier et promouvoir la promotion de la santé et l’inclure dans les parcours Santé
    • Agir sur les facteurs environnementaux

 

CLS de Bourganeuf-Royère et de Vassivière

Résultat de recherche d'images pour "bourganeuf royère de vassiviere"

  • Coordination Nadine RondetÉducatrice Spécialisée Tel: 06 07 68 01 33
  • Élu référent : Anne-Sophie Villéger
  • Date de création : 23 Janvier 2012
  • Durée : 2016 (Couvre PRS 2011)
  • Phase actuelle : Transition, Evaluation réalisée par l’ORS

 

  • Axes stratégiques :
    • Santé mentale, addiction
    • Rompre l’isolement rural
    • Promouvoir la santé et la place des jeunes
    • Maintien à domicile, prise en charge globale et pathologies chroniques
    • Rompre le déficit en dentistes, en kinésithérapeutes (et autres professionnels de la santé)
    • Amélioration de la participation au dépistage organisé
    • Développement de l’entraide intergénérationnelle

 

CLS d’Aubusson et Felletin

  • Résultat de recherche d'images pour "communauté de-communes-aubusson-felletin"Coordination : Aude Cadran Tél : 06.21.71.08.75
  • Date de création : Novembre 2011
  • Durée : 2016 (Couvre PRS)
  • Phase actuelle : Transition, évalué en 2016 par l’ORS

 

  • Axes stratégiques :
    • Personnes âgées, personnes en perte d’autonomie
    • Isolement rural et accessibilité
    • Santé des jeunes
    • Santé/ milieu professionnel
    • Dépistage des cancers
    • Professionnels de santé
    • Périnatalité petite enfance

 

 

CLS du Bocage Bressuirais

Résultat de recherche d'images pour "logo  bocage bressuirais"

  • Coordinatrice : Anaïs Bahier
  • Date de création : 4 février 2016
  • Durée : Suit la date de validité du PRS 2018
  • Phase actuelle : Transition

 

  • Axes stratégiques :
    • Le développement d’une ingénierie locale en santé, portée conjointement par la Communauté d’agglomération du Bocage Bressuirais et l’ARS, en vue d’accompagner l’émergence de coopérations et de projets nouveaux.
    • La structuration de l’offre de soins de premiers recours et le développement du lien « Ville – Hôpital » et avec le secteur médico-social,
    • L’accès aux droits, à la prévention et aux soins des personnes en situation de précarité,
    • La santé des jeunes,
    • La prise en charge de la santé mentale et du handicap,
    • Le parcours de santé de la personne âgée en perte d’autonomie,
    • La santé au travail,
    • L’urbanisme et l’habitat favorables à la santé.

Atlas de la santé mentale

L’Irdes, la Drees et le Ministère des solidarités et de la santé lancent un atlas interactif qui constitue une base de données territorialisée en santé mentale.

http://santementale.atlasante.fr/#z=196082,6941363,865616,813723;l=fr;v=map3

 

Bonne année 2018

Engageons-nous ensemble pour des territoires promoteurs de santé

Impression

Des données sur les quartiers prioritaires pour bien commencer l’année

le CGET et l’Insee viennent de mettre en ligne sur leur site respectif des données par thématiques pour tous les quartiers : démographie, revenus, éducation, insertion professionnelle et tissu économique.
Ces données par quartier sont fournies avec les données en comparaison à la commune, l’EPCI 2015 et l’EPCI 2017.

Habiter, travailler, se déplacer : la politique de la ville au défi des inégalités

Les centres de ressources politique de la ville franciliens publient les Actes d’une rencontre régionale organisée en novembre 2016. Alors que la politique de la ville doit mobiliser le droit commun au bénéfice des quartiers, comment ses acteurs peuvent-ils, chacun à leur niveau, tisser des liens entre les politiques publiques d’habitat, de transport et d’emploi ? Comment construire et promouvoir une vision et des méthodes plus globales pour la ville et ses quartiers ?

Source : Habiter, travailler, se déplacer – crpv_idf_-_habiter_travailler_se_deplacer_-_2016.pdf

Intervenir pour réduire les inégalités sociales de santé (IVRISS) : un guide d’accompagnement méthodologique

Ce guide vise à apporter une réponse au constat largement partagé : un nombre encore trop important d’Interventions visant la réduction des inégalités sociales de santé (IVRISS) peinent à se pérenniser dans le temps ou à être déployées sur d’autres territoires après une première période d’expérimentation.

Dans ce contexte, il a pour objectif de soutenir les acteurs désireux de pérenniser et de diffuser une Intervention Visant la Réduction des Inégalités Sociales (et environnementales) de Santé (IVRISS) au-delà deson expérimentation. Il propose des recommandations pour construire, animer et piloter des dynamiques collectives et collaboratives favorables à l’expérimentation, pérennisation et diffusion de ces IVRISS.

Source : Marketing Méditerranée – Livre version finale – guide_ivriss_2017_ars_paca_1.pdf

Guide de l’habitat inclusif pour les personnes handicapées et les personnes âgées

« Une diversité d’offres d’habitat inclusif s’est développée en France dans le cadre de partenariats impliquant des bailleurs sociaux, des collectivités, des associations, des mutuelles ou encore des gestionnaires d’établissements et de services médico-sociaux. Cette offre en émergence fait partie des éléments permettant d’élargir la palette des choix offerts aux personnes en perte d’autonomie liée à l’âge ou au handicap. La réponse en termes de logement constitue en outre, avec l’emploi, une réponse essentielle aux besoins d’insertion sociale.
Le guide d’aide au montage de projets montre la diversité de l’offre, dresse un état des lieux, à droit constant, des dynamiques partenariales utiles pour conduire à bien un projet et identifie les leviers juridiques et les pistes de financement adéquates. »

http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide-de_l-habitat-inclusif-pour-les-personnes-handicapees-et-les-person.pdf

Bilan national des appartements de coordination thérapeutique – Fédération Santé et Habitat

Chaque année la FNH-VIH et autres pathologies publie un bilan national des appartements de coordination thérapeutique, conçu à partir d’un questionnaire renseigné par chaque établissement. Ce bilan reflète précisément l’activité des ACT, leur fonctionnement et apporte une description fine des publics accompagnées et des besoins supplémentaires de places sur le territoire national. A partir de données anonymisées, la Fédération établit des constats précis et indispensables pour établir des stratégies en matière de politique de santé publique et de lutte contre la précarité. Un bilan par région est aussi proposé dans ce document.

https://www.sante-habitat.org/la-federation/bilan-national-des-act

Synthèse de la phase quantitative de l’étude Greenh-City

L’étude Greenh-City, financée par l’INCa, est portée conjointement par l’EHESP, l’Université de Paris-Nanterre et le Réseau français des villes santé-OMS. Dans ce cadre, une enquête quantitative a été menée auprès des membres du RfVS. Son objectif est de décrire la mesure dans laquelle les aspects « santé » sont inclus dans les politiques publiques des Villes-Santé, et notamment celle des espaces verts. La synthèse présente l’activité des élus et services santé en termes de plaidoyer pour la santé, d’activités intersectorielles et de collaboration avec les espaces verts.

http://www.villes-sante.com/wp-content/uploads/Synthese_enquete_Greenh-City-RfVS_nov2017.pdf

 

 

Évaluation d’impacts sur la santé (EIS) sur les documents de planification territoriale

Dans le cadre du 3e plan national de Santé Environnement (PNSE 3, 2015-2019) le HCSP a été chargé de mener une réflexion sur la prise en compte de l’évaluation des impacts sur la santé (EIS)  dans les documents de planification territoriale.

Les principaux constats concernant les liens entre les différents déterminants de la santé et leurs impacts sont exposés. Les moyens d’étude disponibles dans le cadre des documents de planification pour évaluer ces impacts sur la santé sont présentés. Les pratiques des différents acteurs sur le terrain en matière d’urbanisme et de santé sont intégrées à travers les retours d’expérience issus de nombreuses auditions.

http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=638

Appel à contributions : Santé mentale et isolement social

Selon la Fondation de France, plus de 5 millions de Français, soit près de 10% de la population, sont en situation d’isolement social. Cela a des effets sur leur santé physique et mentale. L’isolement social produit de la souffrance psycho-sociale et peut entraîner ou exacerber des troubles psychiques (par exemple, troubles du comportements, anxiété, insomnie, dépression, …). En tant que facteur défavorable à la santé mentale, il s’agit d’un enjeu de santé publique, autant que de cohésion sociale.

Fabrique Territoires Santé lance une capitalisation afin de récolter vos actions locales pour lutter contre l’isolement social des personnes vulnérables. 

https://goo.gl/forms/evILf2h4iDXp94qP2

Dématérialisation et accès aux droits de santé

Les acteurs de terrain sont de plus en plus confrontés à des demandes d’accompagnement au numérique et sont peu outillés. Des acteurs du social et de la santé ont développé sur leurs territoires des actions ou projets pour faire face à cette dématérialisation et ses impacts sur les populations les plus en difficulté.

Fabrique Territoires Santé a mené une capitalisation auprès de ces acteurs, notamment les porteurs de démarches territoriales de santé. A partir de cette capitalisation, le Dossier Ressources propose un état des lieux de la thématique et présente une vingtaine d’actions locales inspirantes.

https://www.fabrique-territoires-sante.org/capitalisation/dossiers-ressources/dematerialisation-et-acces-aux-droits-de-sante

Rapport sur l’état de santé de la population en France. 2017 – Drees

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publie l’édition 2017 de son rapport sur l’état de santé de la population en France. Suivant un ensemble d’indicateurs, ce rapport est un outil de référence partagé permettant de décrire les évolutions de l’état de santé de la population et de ses principaux déterminants. Il fait état d’une amélioration continue de l’état de santé des français, bien qu’à un rythme moins soutenu, avec une réduction de la mortalité toutes causes et de la mortalité prématurée. En revanche, la morbidité des maladies chroniques progresse et les inégalités sociales et territoriales de santé persistent.
La nouveauté de cette édition est d’accorder une plus large place aux données régionales et infrarégionales, présentant des cartes synthétisant les principales caractéristiques démographiques, socioéconomiques et sanitaires des nouvelles régions administratives, ainsi qu’une typologie socio-sanitaire des territoires.

Formuler les messages nutritionnels pour agir sur les comportements alimentaires – une expertise collective de l’Inserm

© Fotolia
Contrairement à d’autres pays européens, la France n’a pas légiféré pour restreindre la publicité aux enfants, encourageant les acteurs de l’audiovisuel et les industries agroalimentaires à s’engager dans des pratiques responsables avec la signature d’une charte visant à promouvoir une alimentation et une activité physique favorable à la santé dans les programmes et les publicités diffusées à la télévision. L’obligation d’information nutritionnelle est quant à elle inscrite dans le cadre de la Loi de Santé publique, mais les messages prévus, tels que « Pour être en forme, dépense-toi bien ! » ou « Pour votre santé, limitez les aliments gras, salés, sucrés », sont désormais bien connus et passent parfois à tort pour caution des produits présentés dans la publicité. Alors que se pose la question de la reformulation de ces messages nutritionnels, l’Inserm publie les résultats d’une expertise collective s’intéressant à la réglementation du marketing et à l’influence des communications de santé. S’appuyant sur une revue de la littérature, le rapport analyse les résultats des politiques menées dans les autres pays, l’efficience des différents types et supports de communication, puis formule un ensemble de recommandations pour mieux encourager, par le biais de messages nutritionnels, des comportements alimentaires favorables à la santé.

Pays basque : une semaine pour parler des violences faites aux femmes dans le cadre du contrat local de santé

Stop violences femmesUne femme meurt tous les trois jours en France suite à des violences conjugales, mais la réalité de celles-ci, dans chaque territoire, reste un domaine largement méconnu.

Cette année, dans le cadre du Contrat local de Santé de l’agglomération Côte basque Adour, les professionnels des secteurs santé, social, culture, éducation ou encore judiciaire, ainsi que les communes du territoire, conjuguent leurs efforts pour lutter contre ce fléau, autour de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre.

Du 20 au 27 novembre se tient au Pays basque la première semaine de prévention « Stop violences contre les femmes » : l’occasion de mailler le territoire basque de diverses animations, temps forts et rencontres visant à informer et sensibiliser les professionnels et tout un chacun sur les violences faites aux femmes.

Voir le programme complet des animations sur le territoire et les invitations aux conférences-débats.(les 3 PJ).

Lire l’article du 20 novembre dans Sud-Ouest

 

Facteurs de non- recours aux soins des personnes en situation de précarité

nonrecsoin_17_page_01-109x150Etude qualitative auprès de personnes accueillies dans les dispositifs d’hébergement et de logement temporaire en Nouvelle-Aquitaine (Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), Centres d’hébergement d’urgence (CHU), Maisons relais) – ORS Nouvelle Aquitaine. 

L’objectif de cette étude, cofinancée par l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle – Aquitaine et la Direction régionale et départementale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS) Nouvelle-Aquitaine, est de disposer d’une analyse partagée en matière de renoncement et de non – recours aux soins des personnes accueillies en structure d’hébergement et de logement temporaire, à l’échelle de la région Nouvelle-Aquitaine.

Les objectifs spécifiques sont :

  • Etudier les représentations de la santé et du système de santé
  • Apporter des éléments de compréhension des causes liées au renoncement et/ou au non – recours aux soins
  • Apporter des éclairages quant aux types de soins particulièrement concernés
  • Elaborer des préconisations d’actions

Consulter la plaquette // Consulter le rapport d’étude

Pour une Politique nutritionnelle de santé publique en France. PNNS 2017-2021 – Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique

L’analyse des processus et résultats des trois précédents Programmes nationaux nutrition santé (PNNS) a conduit à appréhender les limites des stratégies de santé publique fondées exclusivement sur les déterminants individuels des comportements alimentaires et d’activité physique. Ces stratégies s’appuyaient principalement sur la communication nutritionnelle, et des approches purement incitatives.

Les PNNS n’ayant atteint que partiellement les objectifs fixés et les inégalités sociales de santé s’étant aggravées dans le domaine de la nutrition, le HCSP propose, pour 2017-2021, une politique nutritionnelle de santé publique s’appuyant sur des mesures visant la population générale avec une intensité graduée selon le degré de désavantage.

Il recommande, tout en poursuivant les stratégies précédentes, d’intervenir sur l’environnement social, économique et sociétal afin de faciliter les choix individuels favorables à la santé concernant l’alimentation et l’activité physique. Il préconise de recourir à des mesures réglementaires pour réduire la pression du marketing commercial, améliorer l’offre alimentaire et l’accessibilité physique et économique aux aliments de meilleure qualité nutritionnelle. Il recommande enfin de développer des actions spécifiques et prioritaires orientées vers les enfants et les populations défavorisées.

Communiqué de presse  // Rapport

via avis et rapports du HCSP

La médiation en santé pour les personnes éloignées des systèmes de prévention et de soins : référentiel de compétences, de formation et de bonnes pratiques de l’HAS

Alors que les conditions de l’égalité d’accès au système de santé sont théoriquement et globalement remplies du point de vue juridique en France via une série de dispositifs (par exemple : assurance maladie universelle, CMU-C, AME, PRAPS, PASS, ASV, etc.), l’égalité et l’accès aux droits, à la prévention et aux soins ne sont pas pleinement effectifs. Dans ce contexte, la médiation en santé est un outil porté historiquement par la société civile, puis par les institutions, afin de lutter contre les exclusions et tenter de rétablir une égalité dans l’accès à la prévention et aux soins.

L’objectif de ce référentiel est de préciser le cadre d’intervention de la médiation en santé afin d’en permettre une meilleure appropriation par les publics et les partenaires, et de faciliter l’ancrage de la médiation en santé dans les territoires et dans le système de santé.

La médiation en santé pour les personnes éloignées des systèmes de prévention et de soins – Référentiel de compétences, de formation et de bonnes pratiques ( 1,25 Mo)

via https://www.has-sante.fr

Les inégalités sociales de santé. Actes du séminaire de recherche de la DREES 2015-2016

La DREES a conduit entre juin 2015 et juin 2016 un séminaire de réflexion et de discussion sur les inégalités sociales de santé (ISS), animé par le professeur Thierry Lang de l’université de Toulouse et président du groupe de travail du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) sur ce même thème. Ce séminaire a regroupé autour de cette question des chercheurs, des professionnels de santé, des acteurs associatifs, des élus, des représentants de différents ministères au niveau national et régional, des agences de santé et des collectivités locales.

http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/ouvrage_actes_seminaire_iss_pour_bat_cabinet_-_web.pdf

 

Handicap et territoires fragiles : la double peine

Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) publie dans sa lettre « En bref », une étude originale intitulée « Handicap dans les territoires fragiles : accéder à ses droits, plus facilement ». Si le titre se veut optimiste, le constat l’est un peu moins. L’étude observe en effet que « les quartiers de la politique prioritaire de la ville (QPV) et certaines zones rurales accueillent plus souvent que d’autres territoires des personnes en situation de handicap, également exposées à des difficultés d’accès aux droits ». Selon le CGET, ces difficultés d’accès aux droits « portent notamment sur l’accès aux prestations et allocations sociales. Elles sont souvent corrélées aux difficultés sociales ou encore à la non-maîtrise de la langue ».

http://www.cget.gouv.fr/sites/cget.gouv.fr/files/atoms/files/en-bref-42-cget-09-2017.pdf

Inégalités sociales de santé en Nouvelle-Aquitaine

À la demande de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, l’Observatoire régional de la santé Nouvelle-Aquitaine a réalisé une analyse des inégalités sociales de santé infra-territoriales, au niveau des bassins de vie. Il en ressort que le paysage de notre nouvelle région se révèle très hétérogène, dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, avec aux deux extrêmes certains territoires ruraux qui cumulent des indicateurs défavorables sur pratiquement toutes les dimensions et des espaces périurbains qui apparaissent en situation favorable tant sur le plan de la démographie et des conditions de vie qu’en matière d’état de santé.

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT

Source : Inégalités sociales de santé en Nouvelle-Aquitaine

EPCI : Territoires d’action pour une santé durable

L’ORS Nouvelle-Aquitaine vient de publier des profils sur les 153 EPCI de la Région. Ces documents intitulés « EPCI : territoires d’action pour une santé durable » permettent aux acteurs politiques de disposer d’un éclairage sur la santé des habitants de leur territoire et sur quelques déterminants de santé et de se comparer aux autres EPCI de la Région. Ce projet, soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine, a pour objectifs de permettre aux décideurs et à l’ensemble des acteurs locaux d’appréhender les besoins des territoires à partir d’une approche liée à la santé et ses déterminants.L’ORS Nouvelle-Aquitaine a ainsi réalisé un profil de 4 pages pour chacun des 153 EPCI de la région.

Source : EPCI : Territoires d’action pour une santé durable

CLS du Pays de Thouarsais

Résultat de recherche d'images pour "logo  pays thouarsais"

  • CoordinationAngèle LACOUR, Directrice générale CIAS du Thouarsais
    Tel. 05 49 68 94 41
  • Date de création : Le 7 février 2013
  • Durée : 3 Ans +1 an de prorogation
  • Phase actuelle : Evaluation réalisée
  • Axes stratégiques :
    • Accès aux droits, à la prévention et aux soins
    • Santé Mentale
    • Cancers, Maladies Chroniques
    • Périnatalité – Adolescence
    • Risque sanitaire
    • Vieillissement
    •  Handicap

CLS du Pays de Gâtine / Parthenay

  • Résultat de recherche d'images pour "pays de gatine"Coordination : Ronan Cesbron, Directeur Pays de  Gâtine Service, Santé, Social
    Tel : 05.49.64.25.49
  • Élu référent : Béatrice Largeau, Vice présidente
  • Date de création : 12 Mars 2015
  • Durée : 3 ans (2015/2018)
  • Phase actuelle : Développement

Futur SRS (2018/2023) en cours de réécriture . VALIDATION 02/03 2018.

 

 

 

  • Axes stratégiques :
    • Le recours aux soins primaires
    • L’accès aux droits, à la prévention et aux soins
    • La santé des jeunes
    • La santé mentale et le handicap
    • La perte d’autonomie de la personne âgée
    • La santé environnementale

CLS de la Communauté d’agglomération de Saintes

Résultat de recherche d'images pour "communauté d'agglomération de saintes"

 

  • Coordination : Virginie Joussemet, Directrice Politique de la ville – Insertion – CISPD – Gens du voyage/ Coordinatrice du CLS 05.46.98.24.15
  • Élu référent : Monsieur Fougerat Christian Vice-président en charge du CLS
  • Date de création : 22 Septembre 2016
  • Durée : Jusque décembre 2017, modifications par avenant au-delà de cette date
  • Phase actuelle : Développement

 

  • Axes stratégiques :
    • Améliorer l’accès aux droits de santé et aux soins
    • Développer des actions de prévention et de promotion de la santé
    • Développer des programmes de prévention et promotion en santé mentale
    • Promouvoir le bien vieillir

 

CLS de La Rochelle

Résultat de recherche d'images pour "logo  ville de la rochelle"

  • Coordination : Françoise Veteau                                                                                  Mairie de la Rochelle, Direction Santé Publique et Accessibilité – Tel : 05.46.51.51.42
  • Élu référent : Madame Stéphanie Costa
  • Date de création : 7 février 2013
  • Durée : 3 ans
  • Phase actuelle : Transition – Évaluation finale réalisée

 

  • Axes stratégiques :
    • l’accès à la prévention et aux soins
    • la santé au sein de la famille et de son environnement
    • la santé mentale, le bien-être et le lien social
    • les addictions et les comportements à risques

 

 

 

 

 

CLS de la Communauté de communes de l’île d’Oléron

logo cdc-provisoire

  • Coordination : Alice Lamandé  coordinatrice de la commission intercommunale d’accessibilité Habitat, Santé, Social
    Tel : 05.46.47.49.67
  • Elus référents :
    Eric Proust, Vice-président habitat Social de la communauté de commune
    Monsieur Massicot, président de la communauté de communes
  • Date de création : 24 Février 2015
  • Durée : Aligné sur le PRS (avec possible changement lorsque nouveau PRS)
  • Phase actuelle : Développement

 

  • Axes stratégiques : 
    • Accès aux soins
    • Les addictions
    • La prévention du suicide
    • Le maintien à domicile des personnes âgées et des personnes handicapées
    • La santé, sexualité et le bien être

 

 

CLS de Soyaux

CLS SOYAUX

 

  • Coordination : Ludovic Adrien EZA, Directeur Association A.S.pro.S.
    Tél : 05.45.94.86.67
  • Elu référent : Monsieur Bonnefond – Elu à la santé
  • Date de création : 12 Septembre 2012
  • Durée : 5 ans
  • Phase actuelle : pour 2018, bilan et préparation du futur CLS; en attente des outils de l’ARS.
  • Axes stratégiques :
    • L’accès à la promotion de la santé, à la prévention, aux dépistages et aux soins,
    • La santé, le vieillissement, le handicap,
    • La périnatalité, la santé de l’enfant, la santé et la parentalité, la femme et la santé.
  • Contrat cadre

 

 

CLS de Cognac

  • Résultat de recherche d'images pour "logo  ville de cognac"Coordination : Isabelle Filloux, Chargée de mission CCAS de Cognac                         Tel : 05.45.36.49. 00
  • Elu référent : Marianne Jeandidier, Maire adjointe en charge des solidarités
  • Date de création : Mai 2013
  • Durée : 3 ans (jusqu’à fin 2018)
  • Phase actuelle : réalisation.

 

  • Axes stratégiques : 
    • Actions sur la préservation de l’offre de soins tant publique que privée.
    • Accès aux droits en santé, à la prévention et aux soins
    • Petite enfance, périnatalité, santé de la femme et la procréation, la sexualité
    •  La souffrance psychique et les addictions
    • Nutrition l’activité et la santé
    • La santé, l’environnement de la santé et l’habitat Santé et habitat
    • Santé et Vieillissement, handicap

 

 

 

 

CLS d’Angoulême

  • Résultat de recherche d'images pour "LOGOangouleme"Coordination : Hélène Barrière, Coordinatrice du CLSM – Tél: 05.45.38.90.23
  • Elu référent : Isabelle Lagrange, Déléguée à la santé, à l’offre de soins et au handicap
  • Date de création : 13 Septembre 2013
  • Durée : Période de validité du PRS 2011
  • Phase actuelle : Période de validité du PRS 2011

 

 

  • Axes stratégiques :
    • Isolement
    • La prévention des risques et conduites à risques
    • La promotion de la santé à tous les âges de la vie

 

 

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :