Recherche

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Un site de l'Ireps Nouvelle-Aquitaine

Catégorie

Veille documentaire

Quels effets attendre sur la pauvreté des mesures de santé introduites dans la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté ? Proposition de schéma théorique et revue des expériences françaises et étrangères

Quelles sont les conséquences des politiques de santé sur la situation économique et sociale des individus ? A partir d’une revue de littérature sur des programmes et dispositifs français et étrangers, nous proposons un schéma théorique pour l’analyse des effets sur la pauvreté de plusieurs mesures de santé de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et du Ségur de la santé. Dans ce schéma, la santé joue sur la pauvreté selon deux canaux de causalité. D’une part, l’amélioration de l’accessibilité financière des soins réduit les dépenses de santé susceptibles d’entraîner une chute ou un maintien dans la pauvreté. D’autre part, l’amélioration de l’accès aux soins, et ainsi de l’état de santé, influence à terme le niveau d’éducation, l’accès à l’emploi et le revenu.

https://www.irdes.fr/recherche/2021/qes-259-quels-effets-attendre-sur-la-pauvrete-des-mesures-de-sante-introduites-dans-la-strategie-nationale-de-prevention-et-de-lutte-contre-la-pauvrete.html

Focus #7 – Diagnostic territorial

Focus est une sélection thématique de ressources et liens utiles introduite par le point de vue d’un expert. Pour ce septième Focus, des ressources en lien avec le diagnostic territorial, une étape incontournable pour les démarches locales de santé en vue de réduire ou au moins de ne pas aggraver les inégalités sociales de santé.

par Patrick Berry
Consultant en promotion de la santé et environnement (PBC)

Enquête – Donnez votre avis sur nos médias (site, blogs, réseaux sociaux)

Bonjour à tous,

L’Ireps Nouvelle-Aquitaine, dans sa volonté de promouvoir la santé de tous, a investi différents médias pour relayer ses événements – et ceux de ses partenaires -, ses missions ainsi que les priorités de santé publique.

Pour améliorer nos services et nos productions, nous vous proposons de remplir ce questionnaire.

Merci d’avance pour votre participation !

Régions : le renouveau de l’action publique ?

Si la présente note se propose d’explorer les régions, c’est pour mieux les connaître, mais aussi afin de mieux comprendre notre société, et ce qui surgit lorsqu’on réunit un corps électoral, un leadership politique, une administration, des moyens financiers et une liberté d’agir, même limitée et relative. L’attention publique
portée à ces régions s’est largement concentrée sur les anciens ministres, et ceux dont on pouvait supposer qu’ils avaient pris les rênes de certains de ces ensembles imposants en songeant à d’autres destins. De fait, beaucoup des transformations qui font l’objet de ce travail naissent de cette dimension nouvelle donnée aux régions
par de fortes personnalités politiques, dans la diversité de leurs profils et de leurs projets. Mais beaucoup leur échappent aussi, et on n’en saisirait pas la véritable signification si on les limitait à la mise en œuvre d’un dessein projeté sur un objet régional qui n’en serait qu’un réceptacle. Pendant ces cinq ans et demi, ces régions
ont pu devenir des lieux où les désirs et les projets du corps social ont rencontré un instrument d’expression et d’action, pour en faire de grands projets régionaux portés en étendard, ou des chantiers plus discrets, parfois infiltrés en contrebande dans les marges des institutions et des politiques publiques. En un mot, les régions sont devenues des lieux politiques, où commencent à se croiser, au cœur de l’action publique, l’horizontalité de la vie sociale et la verticalité d’une administration dirigée par un élu. Avant de remettre à nouveau en question les limites et les périmètres, ne faut-il pas d’abord prendre connaissance de ces nouvelles réalités ?

Retour sur les rencontres de Santé publique France 25-26 mai 2021

Plateforme collaborative de la Grande Equipe de la réussite républicaine

En novembre 2020, l’ANCT a inauguré la plateforme de la communauté de la politique de la ville – la Grande équipe. Cette plateforme collaborative permet d’accéder à toute l’actualité de la politique de la ville ainsi qu’à un espace « ressources », de créer un espace d’échange avec les acteurs de la politique de la ville et de valoriser vos projets/actions dans un groupe spécifique la « Banque d’actions inspirantes ».

La Banque d’actions inspirantes (BAI) permet de valoriser des actions à différents échelons territoriaux, du très local jusqu’à l’échelle nationale, et de favoriser les synergies entre acteurs dans une logique de partage. Chaque mois, la Banque d’actions inspirantes (BAI) sélectionne cinq actions inspirantes à mettre en avant dans la publication  « Flash Solutions » visible par l‘ensemble de la communauté.

https://acteurs.lagrandeequipe.fr/fr/bienvenue

Outil de partage d’indicateurs sociaux – OCARINA

A partir du 8 juin 2021, un outil de partage d’indicateurs sociaux dénommé OCARINA (Observation Collaborative Acteurs Recherche Indicateurs Nouvelle-Aquitaine) est accessible à tous. Cet outil, réalisé par l’ORS Nouvelle-Aquitaine et co-animé par l’UDCCAS de Dordogne est financé par la DRETS, le SGAR et l’ARS.

https://geoclip.ors-na.org/ocarina/#c=home

La France et ses territoires – édition 2021

Cet ouvrage offre un panorama des questions économiques, sociales et environnementales au niveau territorial. En utilisant les zonages d’études actualisés en 2020, l’ouvrage fait le point sur les disparités géographiques en France, sur les forces et faiblesses des divers territoires ainsi que sur les conditions de vie de la population.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/5040030

Accès aux soins et pratiques de recours – Étude sur le vécu des patients – Les dossiers de la DREES n°77 (avril 2021)

Cette étude, réalisée par Loïcka Forzy, Lou Titli, Morgane Carpezat et Claire Verdier, propose un éclairage qualitatif sur les logiques de recours aux soins des patients, à partir de 25 entretiens sociologiques réalisés entre janvier et avril 2019 sur trois territoires urbains ayant une accessibilité aux médecins généralistes légèrement inférieure à la moyenne nationale.

L’objectif était de comprendre comment la variable spatiale joue concrètement dans les logiques de choix des professionnels et dans l’organisation des pratiques de soins, mais également d’identifier quels autres facteurs peuvent apparaître comme des facilitateurs ou, à l’inverse, comme des freins dans l’accès aux soins.

Pour cela, l’étude se penche sur l’organisation, sur le plan spatial et temporel, des pratiques de soins, en les resituant dans des emplois du temps « ordinaires » et quotidiens.

➡️ Les résultats indiquent d’abord que le ressenti de la distance doit être replacé dans l’espace vécu des individus, multidimensionnel et propre à chacun. Il est susceptible de varier selon le type de professionnel considéré (médecin généraliste, autre professionnel médical de premier recours, auxiliaires médicaux et spécialistes de second recours).

➡️ Ensuite, la distance géographique n’apparaît pas comme un obstacle « en soi », mais elle peut le devenir lorsqu’elle se combine à d’autres facteurs (capacités de mobilité, maîtrise des contraintes professionnelles, charge familiale, etc.).

➡️ Enfin, la mise en perspective des pratiques de recours aux soins avec les représentations qu’en ont les enquêtés révèle que le vécu du manque et la propension à identifier et percevoir des obstacles dans l’accès aux soins ne sont pas nécessairement corrélés avec la « réalité » des difficultés rencontrées.

Source : Accès aux soins et pratiques de recours – Étude sur le vécu des patients | Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques

La nouvelle carte des régions : des effets de transformation inattendus

La loi de 2015 portant sur la réforme de la carte des régions ne paraissait guère porteuse d’une logique de transformation. En effet, elle a été perçue comme un prétexte pour démontrer la capacité du président Hollande à réformer, sans que l’objet de la réforme, à savoir le fait régional et ses transformations éventuelles, ait été au cœur du débat.

Pourtant, en favorisant la création de régions de très grande taille, elle a actualisé et en partie renouvelé la promesse historique confiée à l’échelon régional depuis près de soixante-dix ans maintenant : celle d’une institution capable à la fois de « moderniser » la société par les politiques publiques qu’elle mène (développement économique et aménagement du territoire notamment) et par la façon plus stratégique de les conduire (la planification et les contrats entre l’État, les régions et les autres collectivités locales, entre autres).

https://theconversation.com/la-nouvelle-carte-des-regions-des-effets-de-transformation-inattendus-158997

Une ordonnance fixe le cadre des CPTS et assouplit le régime des maisons de santé

Une ordonnance du 12 mai entend favoriser le développement de l’exercice coordonné des professionnels de santé grâce aux communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), constituées sous forme d’associations conventionnant avec l’ARS et la CPAM pour assurer diverses missions liées à l’accès aux soins, à la prévention, etc. Elle assouplit par ailleurs le fonctionnement des maisons de santé pluridisciplinaires (MSP), notamment quant au possible salariat des professionnels qui y exercent. Une autre ordonnance du même jour porte sur les équipements lourds, parfois subventionnés par les collectivités, et sur l’hospitalisation à domicile (HAD).

Le coronavirus rebat les cartes de l’urbain

Certains prédisent la fn des grandes villes. La crise, sanitaire et sociale, révèle et accentue les fragilités des
métropoles qui pourraient s’aggraver avec le dérèglement climatique. D’autres appellent à leur réinvention pour en assurer la résilience. Ils prônent une vraie coopération entre les différents tissus urbains et ruraux.

La mobilité dans les quartiers politique de la ville

 Regards d’acteurs sur trois quartiers de la métropole bordelaise

Bordeaux Métropole a proposé à l’a-urba d’engager une réflexion sur la mobilité dans les QPV pour : 

  • identifier et qualifier les difficultés des habitants
  • déterminer si ces quartiers, désormais reliés au reste du territoire métropolitain par des lignes de transports structurantes, présentent toujours des caractéristiques spécifiques en matière de mobilité. 

Il s’agit d’étudier la mobilité dans toutes ses composantes que ce soit les mobilités actives, l’accès au transport collectif et individuel ou encore le stationnement. 

Pour cela, les équipes de l’a-urba ont effectué des entretiens dans trois quartiers tests de l’agglomération : le quartier Terres Neuves à Bègles, le quartier Carriet intermédiaire à Lormont et le quartier Yser Pont-Madame à Mérignac.

Métropole de Lyon : une moindre mobilité des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville

Entre 2015 et 2016, les habitants des QPV de la Métropole de Lyon sont peu mobiles, en particulier ceux de Lyon et de Villeurbanne. Les habitants de ces QPV du centre déménagent plus souvent dans la Métropole (hors QPV), tandis que ceux des autres QPV changent de logement davantage en interne. La forte pression de la demande en logement social et la tension globale du marché du logement freinent les mobilités. Les personnes effectuant une mobilité entre QPV (le même ou un autre) sont plus pauvres que les habitants non mobiles. Les arrivants ne venant pas d’un QPV ont un niveau de pauvreté proche de celui de la population résidente. Les partants des QPV de la Métropole, au niveau de vie plus élevé, s’installent très majoritairement hors QPV et résident alors pour moitié dans le parc privé.

https://www.fabrique-territoires-sante.org/ressources/actualites/etude-metropole-de-lyon-une-moindre-mobilite-des-habitants-des-quartiers

Entretien avec François Alla

Afin d’alimenter la réflexion sur les questions de territorialisation en santé, LISA conduit des entretiens avec un certain nombre de personnalités. Neuvième de cette série : François Alla.

https://www.lisa-lab.org/francois-alla

Lutte contre la précarité des jeunes : les territoires urbains se mobilisent et proposent quatre scénarii d’expérimentation au gouvernement

France urbaine a souhaité disposer d’un panorama de la situation pour proposer aux territoires urbains volontaires des démarches expérimentales,  respectueuses de la diversité politique des élus, susceptibles d’être mises en œuvre avec l’État et les collectivités concernées, et surtout s’inscrivant dans une logique de démonstration par la preuve.

Ainsi, l’association présidée par Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, a missionné Mathieu Klein, Maire de Nancy, président de la Métropole du Grand Nancy et co-président de la commission « Solidarités, lutte contre les inégalités et la pauvreté » de France urbaine. Un cadre et des objectifs de travail ont été définis, une douzaine d’auditions ont été menées auprès de membres de gouvernement, associations d’élus, têtes de réseaux des opérateurs et acteurs sociaux, organisations syndicales et des associations œuvrant au quotidien.

A l’issue de ce travail d’enquête et d’auditions, France urbaine propose 4 scénarii d’expérimentation au gouvernement pour lutter contre la précarité des jeunes âgés de 18 à 25 ans :

  • Privilégier l’accès aux biens et services essentiels contre la précarité
  • Ouvrir un droit universel à l’accompagnement vers l’emploi
  • Accompagner l’universalisation de la Garantie jeunes
  • Créer un revenu de solidarité jeunesse

https://www.e-agora.news/voir/Communique/8RZK

Des territoires face à l’épidémie de Covid-19 : entre affaiblissement et renforcement des coopérations en soins primaires

Les séminaires « Mardis de l’Irdes » présentent des travaux de recherche finalisés ou en cours.

Ils répondent à deux objectifs :

– présenter et discuter les travaux effectués par les chercheurs de l’Irdes,

– valoriser et échanger sur les travaux réalisés par des équipes de recherche extérieures à l’Irdes.

Les « Mardis de l’Irdes » se déroulent deux fois par mois, le mardi à 11h00 à l’Irdes et sont ouverts aux personnes extérieures (chercheurs, administrations, professionnels de santé, etc.). La durée d’un séminaire est au maximum d’une heure et demi, soit jusqu’à 45 minutes d’exposé et 45 minutes de discussion.

Pour participer aux séminaires veuillez cliquer sur l’onglet « Inscription ». Vous recevrez un message de confirmation de votre inscription.

https://www.irdes.fr/recherche/seminaires-les-mardis-de-l-irdes-en-economie-de-la-sante.html

Quartiers populaires, politique de la ville et Covid-19 : des enseignements à tirer de la crise pour l’avenir

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

La crise sanitaire a consisté en un nouveau révélateur des inégalités sociales et économiques qui marquent les territoires prioritaires de la politique de la ville. Les nombreuses initiatives locales, portées par des structures identifiées depuis longtemps ou mises en œuvre de manière spontanée par quelques personnes souhaitant s’impliquer, ont témoigné d’une réelle force de réactivité et de solidarité face à l’urgence.

http://www.reseau-crpv.fr/publication/quartiers-populaires-politique-de-la-ville-et-covid-19-des-enseignements-a-tirer-de-la-crise-pour-lavenir/

Voir l’article original

Planification urbaine et Transition écologique et énergétique (TEE)

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

L’ADEME met à disposition des collectivités territoriales un recueil de documents d’urbanisme (PLU, PLUi, SCoT) intégrant de manière ambitieuse les enjeux de la Transition Ecologique et Energétique (TEE). Il réunit des exemples concrets et inspirants aux territoires souhaitant s’engager dans des démarches exemplaires de planification urbaine. Les 54 documents d’urbanisme[…]

https://librairie.ademe.fr/urbanisme-et-batiment/4577-planification-urbaine-et-transition-ecologique-et-energetique-tee.html

Voir l’article original

LE CONTRAT DE VILLE D’APRÈS

Le contrat de ville est le cadre qui définit les grandes orientations partenariales pour répondre aux enjeux des quartiers inscrits en Politique de la Ville (QPV). Signés en 2015 pour une durée de 5 ans, les actuels contrats ont été prorogés jusqu’à fin 2022, pour permettre un recalage sur les « méta » contrats que sont les contrats de Plan Etat – Région et la future programmation des Fonds structurels européens.

Alors que de nombreux professionnels du développement urbain et social regrettent l’extrême institutionnalisation et le poids des procédures administratives, et que la crise sanitaire, économique et sociale exacerbe les défis de ces territoires, cette période charnière nous a semblé propice pour repenser le contrat et le sens de l’action qu’il porte, pour en faire un outil d’engagement réciproque et d’action en commun, impliquant tous les acteurs des territoires concernés.

Les coopérations éducatives telles qu’elles se disent et telles qu’elles se font

Depuis l’automne 2019, les équipes locales des quatre-vingt Cités éducatives labellisées œuvrent à l’élaboration de leurs programmes d’actions et à la rédaction des conventions qui noueront les partenariats sur lesquelles elles pourront se déployer. A travers l’analyse de ces opérations de traduction du cadrage national, entre le lancement du programme et à la veille de l’été 2020, le réseau national des centres de ressources politique de la ville propose une première lecture de la façon dont les Cités éducatives viennent transformer la manière de penser et mettre en œuvre les coopérations éducatives.

http://cosoter-ressources.info/doc_num.php?explnum_id=6163

La ville, un grand corps malade

Les villes sont-elles saines ? L’urbanisme vise-t-il au bien-être des populations et organise-t-il les territoires urbanisés dans ce sens ? Les habitants sont-ils en meilleure santé en ville que dans les villages ? Aborder un tel sujet exige de bien le circonscrire afin d’élaborer une géohistoire se gardant de tout anachronisme puisqu’elle expose non pas un déroulé chronologique continu, itératif, progressif, reposant sur une explicitation a posteriori mais cherche à saisir une « climatique » propre à une période, en pointant les discontinuités, arrêts, sauts, retours en arrière, hybridations, qui la rythment.

Action publique : un guide pour identifier et mettre en œuvre ce qui fonctionne

Ce guide a pour objectif d’aider les acteurs publics à mieux identifier et mettre en œuvre ce qui fonctionne. Il vise à renforcer le déploiement d’une action publique s’appuyant sur la preuve de son efficacité.
Il s’adresse aux décideurs et aux agents d’organismes publics intervenant à différents niveaux et sur tous les secteurs de l’action publique (petite enfance, jeunesse, insertion, hébergement/logement, santé, éducation…).
Il ne nécessite aucun prérequis en matière d’évaluation de politiques publiques. Chacun pourra y trouver des éléments
adaptés à son degré de connaissances en la matière, d’une première sensibilisation à des préconisations concrètes.

« Les filles du coin » Enquête sur les jeunes femmes en milieu rural. Sociabilités dans l’espace local rural populaire

« Les filles du coin » est une recherche qui fait écho à l’enquête majeure sur la jeunesse rurale réalisée il y a 20 ans par Nicolas Renahy et intitulée « Les gars du coin ». Elle a pour objectif de rendre compte des trajectoires, conditions de vie et expériences juvéniles des jeunes femmes vivant en milieu rural et de poursuivre les travaux de sociologie sur les jeunesses rurales, en documentant les éventuelles spécificités rencontrées par les jeunes femmes résidant hors des grandes agglomérations en France hexagonale.

Qui sont les jeunes des quartiers de la politique de la ville (QPV) ?

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) regroupent 5,4 millions d’habitants dont 40 % ont moins de 25 ans1. La population des QPV est donc une population jeune, plus jeune que dans le reste de la France métropolitaine, où les moins de 25 ans représentent 29 %. Davantage touchés par les inégalités scolaires et par le chômage, les jeunes des QPV restent défiants par rapport aux politiques et aux institutions qui les considèrent plus comme un problème que comme une ressource possible.

Le plan de relance : le volet Politique de la ville

Le plan France Relance se fixe trois priorités : l’écologie, la compétitivité et la cohésion sociale. Pour se faire, le plan de  relance mobilise 100 milliards d’euros (M€). En matière de cohésion territoriale, les rédacteurs de ce plan insistent bien sur le fait qu’il concerne tous les territoires, à toutes les échelles. Il n’en reste pas moins que les quartiers prioritaires de la Politique de la ville apparaissent comme “une cible territoriale” de ce plan de relance. Et ceci, même s’il ne s’agit que d’une cible parmi d’autres.

Guide sur la mobilisation des élus sur l’agriculture et l’alimentation à travers une démarche territoriale

Découvrez ce guide à destination de l’ingénierie en charge du déploiement des démarches alimentaires territoriales. Comment mieux mobiliser les élus locaux sur les enjeux d’une transition alimentaire à l’échelle du territoire ? Comment accompagner la prise de conscience avec des actions concrètes ?

Selon le géographe Jacques Lévy, « la pauvreté est maximale dans les centres des grandes villes »

Loin de l’image d’Épinal, les centres de grandes villes sont aussi des lieux de concentration de pauvreté de masse, a analysé le géographe Jacques Lévy, lors d’une table ronde organisée au Sénat le 10 mars 2021. Récusant la théorie du « ruissellement » des métropoles autant que l’idée de « dette » d’un territoire envers un autre, il pense que l’essentiel des politiques publiques va devoir engager une « coproduction de biens publics » .

Effets et limites de l’EIS du PAPI de l’Île de Noirmoutier. Retour d’expérience.

Trois ans après la publication de l’Évaluation des impacts sur la santé (EIS) du Programme d’actions de prévention des inondations (PAPI) de l’Île de Noirmoutier, l’Observatoire régional de la santé (ORS) Pays de la Loire et Patrick Berry Consultant ont interrogé les acteurs ayant participé à cette EIS afin de mesurer la mise en œuvre de ses recommandations, d’estimer les changements induits en termes de prise en compte des habitants et notamment de leur santé dans les politiques locales, et de tenter de déterminer dans quelle mesure ces effets observés pouvaient être attribués à l’EIS.

Effets et limites de l’EIS du PAPI de l’Île de Noirmoutier. Retour d’expérienceORS Pays de la Loire, Patrick Berry Consultant, décembre 2020, 8 p.

Source : Effets et limites de l’EIS du PAPI de l’Île de Noirmoutier. Retour d’expérience | ORS Pays de la Loire

Webinaire « Quelle organisation locale pour porter des politiques territoriales de santé ? »

Fabrique Territoires Santé a organisé le 3 mars 2021 un webinaire « Quelle organisation locale pour porter des politiques territoriales de santé ? ». Avec : Laurent El Ghozi, président d’honneur d’Elus, Santé Publique & Territoires ; Yves Charpak, chercheur en santé publique ; Florence Dubois, cheffe du service Santé – Handicap – Lutte contre les discriminations de Cherbourg-en-Cotentin ; et Delphine Floury, cheffe du service Santé publique de Saint-Denis. 

Symposium « La fabrique des inégalités sociales de santé »

L’IFERISS (Institut fédératif d’études et de recherches interdisciplinaires santé société) a organisé un symposium sur « la fabrique des inégalités sociales de santé passée au crible des sciences sociales ». Les différentes séquences sont disponibles en ligne. 

https://www.fabrique-territoires-sante.org/ressources/actualites/replay-symposium-la-fabrique-des-inegalites-sociales-de-sante

Promouvoir l’activité physique dans les territoires

Promouvoir l’activité physique dans les territoires est un dossier de connaissances appartenant à la collection D-CoDé Santé. Il a été réalisé dans une perspective d’aide à la décision en santé publique et en promotion de la santé.

Plan de relance : le volet Politique de la ville

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Le plan France Relance se fixe trois priorités : l’écologie, la compétitivité et la cohésion sociale. Pour se faire, le plan de  relance mobilise 100 milliards d’euros (M€). En matière de cohésion territoriale, les rédacteurs de ce plan insistent bien sur le fait qu’il concerne tous les territoires, à toutes les échelles. Il n’en reste pas moins que les quartiers prioritaires de la Politique de la ville apparaissent comme “une cible territoriale” de ce plan de relance. Et ceci, même s’il ne s’agit que d’une cible parmi d’autres.

Voir l’article original

Analyse des protocoles de suivi et d’évaluation des « cités éducatives »

 Visant à intensifier les prises en charges éducatives des enfants et des jeunes, de 0 à 25 ans, avant, pendant, autour et après le cadre scolaire », les cités éducatives ont été mises en œuvre en 2019 au sein de quartiers prioritaires de la politique de la ville. Elles doivent prévoir leur évaluation comme indiqué dans la convention-cadre qui formalise les engagements de l’État et de la collectivité porteuse. Cette note fait état de la diversité des démarches d’évaluation envisagées par les cités éducatives à travers l’analyse de 51 protocoles de suivi et d’évaluation mis à disposition de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP).

Vous êtes positif au Covid-19 ou cas contact ? Voici une boîte à outils pour mieux vivre la période d’isolement

Vous venez d’être testé positif à la Covid 19 ou être « cas contact », vous devez passer au minimum 7 jours chez vous pour limiter la propagation du virus. Le CCAS de Poitiers met à disposition des habitants une boîte à outils pour traverser au mieux cette période.

Lire la suite

Évaluation d’Impact en Santé. Proposition de préconisations pour les projets d’aménagement et de renouvellement urbain. Des bases scientifiques au service des actions.

Des fiches thématiques réalisées dans le cadre de l’Evaluation d’Impact en Santé (EIS) du quartier Air Bel à Marseille

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Ce document est un recueil de 10 fiches thématiques (mobilités  actives  et  activité  physique ; relations sociales, mixité sociale et intergénérationnelle ; accès aux équipements et activités économiques ; cadre de vie, espaces verts ; accidents de la route ; tranquillité publique, délinquance ; allergies respiratoires ; pollution atmosphérique ; bruit ; ilots de chaleur urbain) réalisées par l’ORS Paca dans le cadre d’une évaluation d’impact en santé pour un projet de renouvellement urbain et proposant des recommandations fondées sur des données scientifiques (issues d’une recherche bibliographique).

Cliquer pour accéder à eis-fiches-donnees-probantes.pdf

Voir l’article original

Recommandations de l’OMS actualisée visant à réduire au minimum les conséquences de la pandémie sur la santé mentale

A l’occasion de la 148e session du Conseil exécutif de l’OMS organisée du 18 au 26 janvier 2021, le directeur général de l’OMS a présenté un rapport sur la préparation et la riposte en santé mentale à la pandémie du COVID-19.

Il comprend une liste de recommandations actualisées, visant à réduire au minimum les conséquences de la pandémie sur la santé mentale.

Recommandations de l’OMS actualisée visant à réduire au minimum les conséquences de la pandémie sur la santé mentale

Un système de santé pour toutes et tous, ancré dans les territoires

Alors que nous vivons depuis un an une situation de crise sanitaire doublée de terribles conséquences économiques et sociales, le Labo de l’ESS publie une nouvelle étude sur l’économie sociale et solidaire au sein de l’organisation des soins en France. Réalisé en partenariat avec la Caisse des dépôts – Banque des Territoires, ce travail est orienté sur l’accès aux soins de premier recours, en tant que première porte d’entrée dans le système de santé.

http://lelabo-ess.org/etude-un-systeme-de-sante-pour-toutes-et-tous.html

16 propositions pour une vie associative ambitieuse dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville

Les associations doivent faire face à une augmentation des besoins sociaux et cela dans un contexte économique de plus en plus contraint, marqué par l’épidémie de Covid-19. Même si elles continuent d’agir pour la cohésion sociale, force est de constater que la crise sanitaire a eu des conséquences importantes pour elles, d’autant plus pour celles intervenant dans les QPV, avec une perte de revenus significatives ou encore une baisse des ressources des cotisations. Pour ces raisons, un collectif d’acteurs associatifs, porté par Le Mouvement associatif, en partenariat avec la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France et avec le soutien de l’ANCT, publie « 16 propositions pour une vie associative ambitieuse dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville », à destination des pouvoirs publics nationaux, des pouvoirs publics territoriaux et des acteurs associatifs.

Appel à projet 2021 « Prévention des conduites addictives à l’échelle d’un territoire » à destination des communes et intercommunalités

Pour la 3e fois, la MILDECA lance un appel à projets au niveau national destiné aux communes et intercommunalités.Intitulé « Prévention des conduites addictives à l’échelle d’un territoire », cet appel à projets vise à favoriser la construction d’un projet politique local, décliné en actions concrètes, afin de changer la donne à l’échelle d’un territoire, en matière de comportements à risque liés aux substances psychoactives ou de conduites addictives sans produit (usage problématique des écrans ou de jeux d’argent et de hasard par exemple).

Outils et méthodes pour intégrer la santé dans les politiques et stratégies d’adaptation et d’atténuation relatives aux changements climatiques

Ce document présente les résultats d’une revue exploratoire de la littérature portant sur les outils et méthodes existants qui permettent d’intégrer des préoccupations de santé dans les politiques et les stratégies d’adaptation et d’atténuation relatives aux changements climatiques.

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Image de la page couverture du document - cliquez pour télécharger.La revue de la littérature scientifique et de la littérature grise a permis de repérer treize outils et méthodes qui ont été classés en cinq catégories :

1)  Les outils d’évaluation d’impact;
2)  Les outils pour intégrer la santé dans les politiques et les stratégies d’adaptation;
3)  Les modèles;
4)  Les cadres conceptuels;
5)  Les autres approches méthodologiques.

Ce document décrit brièvement ces outils et ces méthodes. Il s’adresse aux acteurs de la santé publique et d’autres acteurs qui souhaiteraient maximiser les avantages en termes de santé de scénarios d’atténuation ou d’adaptation relatifs aux changements climatiques. Des hyperliens menant à des exemples d’outils et de méthodes présentés dans ce document sont inclus pour ceux qui souhaiteraient en apprendre davantage.

Outils et méthodes pour intégrer la santé dans les politiques et stratégies d’adaptation et d’atténuation relatives aux changements climatiques
49 pages -fichier pdf 820 Ko

Source : http://www.ccnpps.ca/

Voir l’article original

Webinaire « Evolution et impact de la territorialisation des politiques publiques sur les politiques de santé »

Fabrique Territoires Santé a organisé le 20 janvier 2021 un webinaire « Evolution et impact de la territorialisation des politiques publiques sur les politiques de santé ».

Renaud Epstein, maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Carole Bégou, coordonnatrice CLS et CLSM d’Echirolles et Khalid Ida-Ali, président de l’IRDSU & directeur du développement social et urbain de Vitry-le-François s ont apporté leurs témoignages et éclairages. Le replay est disponible ci-dessous ou sur Youtube

Identifier et analyser la place des Inégalités Sociales de Santé dans des projets en ESE

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Cette grille d’analyse propose plusieurs étapes afin d’identifier et d’analyser la place des inégalités sociales de Santé dans des projets d’éducation et de promotion à la santé-environnement. En premier lieu, les liens entre ESE et ISS seront évoqués. Ensuite, nous aborderons le fonctionnement de cette grille (origine, rôle, public cible, quand et comment l’utiliser, etc.).

https://ese-ara.org/methode/identifier-et-analyser-la-place-des-inegalites-sociales-de-sante-dans-des-projets-en-ese

Voir l’article original

Colloque – Du quartier à la ville apprenante : résiliences et alliances territoriales face aux crises

En 2017, Clermont-Ferrand a été la première cité française à rejoindre le réseau UNESCO, avant que Mantes-la-Jolie, Montpellier et Évry-Courcouronnes ne soient retenues à leur tour. Les divers acteurs de ce processus souhaitent aujourd’hui croiser leurs regards avec d’autres expériences nationales et internationales, permettant d’apporter un éclairage extérieur sur leur action y compris face à la crise du coronavirus. Comprendre ce qui se passe aujourd’hui est peut-être le meilleur moyen de penser « l’après ».

Ville végétale, ville désirable : quand la nature prend racine

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Donner plus de place à la nature s’affirme comme un enjeu majeur dans la fabrique de la ville.

La crise sanitaire et les derniers épisodes caniculaires ravivent d’autant plus le besoin d’accès à des lieux agréables, frais et végétalisés près de chez soi. En explorant l’une de ses facettes -celle de la nature dans la ville constituée- l’Agam s’interroge sur la manière de planifier et tirer parti d’un matériau « vivant » en ville.

Cette première approche analyse les accélérateurs au développement de la nature en ville avant de défricher les différentes formes de végétalisation en ville pour battre en brèche ses idées reçues.

Voir l’article original

Habitants, transformations urbaines et santé [Dossier ressources]

« Le moral des habitants est affecté par les travaux, mais aussi par la conduite du projet (notamment les processus de relogement). Parfois on ne nous demande rien, la rénovation urbaine est subie » nous dit une habitante d’un quartier en cours de rénovation. 

Un projet de transformation urbaine peut et devrait être une formidable opportunité d’améliorer le cadre de vie et par là-même d’agir en faveur de la santé des habitant·es. Pourtant, sur le terrain les collaborations entre urbanisme et santé sont encore embryonnaires. 

On constate que lorsqu’un projet de renouvellement urbain intègre les questions de santé, les réponses apportées reposent d’abord sur des outils techniques (choix des matériaux), méthodologiques (évaluations d’impact sur la santé) ou sur la construction de nouveaux équipements, notamment des maisons de santé. Au- delà des diagnostics, on répertorie encore peu de démarches intégrées, comme celles s’appuyant sur le concept d’urbanisme favorable à la santé. 

Comment passer de la (bonne) intention à la réalisation de projets urbains promoteurs de bien-être pour les habitant·es présent·es et futur·es ? Ce Dossier ressources nous invite à faire le point et mesurer le chemin qu’il reste à parcourir. 

Il est le fruit d’une réflexion collective du réseau de Fabrique Territoires Santé, alimentée par une analyse documentaire, une série de rencontres et interviews et une capitalisation d’actions locales menées entre juin 2019 et septembre 2020.

Webinaire « Face à la crise sanitaire, la santé publique se fait-elle en équipe sur les territoires ? »

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Fabrique Territoires Santé a organisé le 16 décembre 2020 un webinaire « Face à la crise sanitaire, la santé publique se fait-elle en équipe sur les territoires ? ».

Laurent Chambaud, directeur de l’EHESP, Pascale Echard-Bezault, directrice du service santé d’Evry-Courcouronnes et Laurent El Ghozi, président d’honneur d’Elus, santé publique & territoires ont apporté leurs témoignages et éclairages. Le replay est disponible ci-dessous ou surYoutube.

https://www.fabrique-territoires-sante.org/ressources/actualites/replay-fabrique-webinaire-face-la-crise-sanitaire-la-sante-publique-se-fait

Voir l’article original

Études sur la santé en milieu rural AMRF, APIVIA Mutuelle et la MNFCT. 2 études

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Observe-t-on des inégalités en termes d’espérance de vie entre territoires ruraux et urbains et observe-t-on dans le temps long des périodes de rattrapage et/ou de creusement de ces inégalités ?
Un constat sans appel grâce à cette étude de l’espérance de vie à la naissance à l’échelle départementale en fonction de la grille de densité rural/urbain :
– Les habitants du rural vivent 2 ans de moins que ceux des villes
– Les écarts d’espérance de vie s’aggravent au cours des trente dernières années entre départements ruraux et département urbains

Les habitants du monde rural ont-ils le même accès aux soins hospitaliers que les habitants des villes ? L’étude montre que les habitants du rural consomment 20 % de soins hospitaliers en moins que ceux des villes (à âge et sexe égal) ; les indices comparatifs d’hospitalisation montrent une progression continue depuis les territoires les moins peuplées jusqu’aux centres urbains…

Voir l’article original 28 mots de plus

Communautés professionnelles territoriales professionnelles territoriales de santé

L’URPS Médecins Libéraux a rédigé un dossier complet sur les CPTS dans son journal trimestriel

Métropoles : tout ça pour ça ?

Économies d’échelle, gouvernance plus efficace, attractivité et compétitivité plus grandes… la création des métropoles (aujourd’hui au nombre de 22) devait produire de nombreux effets bénéfiques. Mais les résultats tardent à venir, selon « un premier bilan » de la Cour des comptes. 

Comment collaborer avec les municipalités? Un guide pratique pour les acteurs de la santé publique

Mettre en commun les idées et les moyens des acteurs municipaux et des acteurs de la santé publique est bien souvent une voie prometteuse pour atteindre des objectifs communs qui favorisent la santé de la population.

Que vous cherchiez à établir un nouveau contact avec une municipalité ou à entretenir une collaboration existante, ce guide pratique qui fait la synthèse d’une trentaine de ressources canadiennes vous propose un parcours adapté à votre situation. Les conseils présentés s’appuient sur l’expérience des principaux intéressés : élus, fonctionnaires municipaux et acteurs de la santé publique impliqués dans des collaborations.

Coordonner un conseil local de santé mentale : un métier à part entière

Les déterminants de la santé mentale sont multifactoriels aussi, la réponse ne peut être que plurielle pour être efficace. Un CLSM permet de mieux appréhender la situation du territoire dans sa globalité. La dynamique des acteurs locaux, l’environnement, les enjeux de pouvoir, les moyens financiers et humains dédiés, les conditions de travail, sont autant de facteurs qui vont avoir un impact sur le CLSM et sa dynamique. La coordination n’est pas spontanée et ne va pas de soi. C’est un arsenal de savoir-faire, de savoir-être et de qualités qui vont permettre à l’alchimie de se réaliser. Coordinateur.trice de CLSM est un métier à part entière, aujourd’hui encore trop peu reconnu, et qui est pourtant essentiel pour promouvoir une pensée moderne et innovante de la prise en charge de la vie psychique au sein de la collectivité et du secteur.

Une EIS originale dans le Béarn favorisant la biodiversité

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Une Evaluation des Impacts en Santé est en cours de réalisation sur la Communauté de Communes du Nord Est Béarn, dans le cadre de la préservation d’un réseau d’espaces de nature, appelé Trame Verte et Bleue. Le défi majeur de cette EIS est d’améliorer la santé des habitants et de l’environnement et de proposer des actions opérationnelles aux élus du territoire. Explications avec Clément Crozet, de l’un des bureaux d’étude retenus, Architecture et Santé.

Voir l’article original

La santé numérique : un levier pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé au Québec

L’accessibilité aux soins de santé est une problématique importante au Québec.

Aujourd’hui, le développement des technologies dans le secteur de la santé offre des possibilités intéressantes pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé.

L’objectif de cette recherche est d’identifier les options qu’offre la santé numérique pour améliorer l’accessibilité aux services de soins de santé au Québec, plus particulièrement dans les régions éloignées.

  • Cette étude montre que la santé numérique offre des bénéfices à la fois pour les patients et pour les professionnels de la santé, et qu’elle favorise l’accessibilité aux soins de santé dans les régions rurales de la province.
  • Les barrières devant être franchies afin d’assurer un accès aux services de santé à l’ensemble de la population québécoise sont également identifiées.

François, J., & Audrain-Pontevia, A.-F. (2020). La santé numérique : un levier pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé au Québec. Revue Organisations & Territoires, 29(3), 41-55.

Source : La santé numérique : un levier pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé au Québec | Revue Organisations & territoires

Un nouveau « Baromètre santé-social » pour donner à voir les disparités territoriales

L’Association des maires de France et la Mutualité française ont présenté conjointement le 8 décembre leur premier « Baromètre santé-social », qui met l’accent sur les disparités territoriales en matière d’accès aux soins, de santé environnementale, d’Ehpad et de petite enfance.

Plateforme collaborative La Grande Equipe

L’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT) lance une plateforme collaborative destinée à l’ensemble des acteurs de la politique de la ville. Elle permet d’accéder à l’actualité de la politique de la ville et diverses ressources, et à un espace d’échange avec tous ceux qui agissent dans les quartiers : Etat, collectivités, associations, habitants, conseillers citoyens, adultes-relais, médiateurs…

https://acteurs.lagrandeequipe.fr/fr/bienvenue

Webinaire « Le rôle des collectivités territoriales contre les inégalités sociales de santé »

Fabrique Territoires Santé a organisé et animé un webinaire dans le cadre du Salon des maires, organisé cette année en ligne. Autour du rôle des collectivités territoriales dans la lutte contre les inégalités sociales de santé, Jean-Luc Roelandt, directeur du CCOMS, Laurent El-Ghozi, ex-président de l’association Elus, santé publique et territoires, et Carole Bégou, responsable santé du CCAS d’Echirolles ont apporté leurs éclairages. 

L’évaluation de l’attractivité des quartiers prioritaires. Une dimension majeure de la politique de la ville

Depuis 40 ans, la politique de la ville a pour objectif de réduire les écarts entre les quartiers dits « prioritaires » et les autres, en améliorant les conditions de vie de leurs habitants. L’État y consacre environ 10 Md€ chaque année, auxquels s’ajoutent les financements de la rénovation urbaine et les dépenses, difficilement mesurables, des collectivités territoriales. En s’appuyant sur une enquête nationale et l’étude approfondie de la situation de huit quartiers prioritaires, la Cour et quatre chambres régionales des comptes ont procédé à l’évaluation d’un des objectifs clefs de cette politique publique : l’attractivité des quartiers prioritaires autour de trois dimensions de la vie quotidienne : le logement, l’éducation et l’activité économique. En dépit des moyens financiers et humains déployés, cette attractivité a peu progressé en dix ans. Pour y remédier, la Cour formule quatre orientations générales et 13 recommandations.

Les impacts du confinement et de la crise sanitaire sur la jeunesse : constats, initiatives locales, préconisations

Territoires Conseils, service de la Banque des Territoires, et l’Assemblée des Communautés de France (AdCF) ont réalisé une étude flash au cours de l’été sur l’impact du confinement et de la crise sanitaire sur la jeunesse. L’étude présente son diagnostic, un panel d’initiatives locales et propose des préconisations. 

Le logement face à la crise sanitaire

Le PUCA publie une nouvelle note d’analyse sur le logement, dans sa collection « La fabrique de la ville questionnée par la crise sanitaire ». 

L’étude montre notamment comment la crise a amplifié des difficultés et creusé des écarts sociaux qui lui préexistaient. A ce titre, elle a joué un rôle d’amplificateur des problèmes de sans-abrisme et de mal logement. Elle a ainsi mis en évidence l’incapacité à confiner une partie de la population qui n’a pas accès au logement. […] L’étude du Puca pointe aussi l’accumulation de difficultés pour les occupants en surpeuplement ou sur-occupation. […] L’étude esquisse également quelques scénarios pour l’avenir du logement. 

Accès territorial aux soins, les inégalités ne sont pas définitives

L’observatoire Plae de la santé, instance de la Mutualité française, a réalisé une étude sur l’accès aux soins. Elle comporte une analyse à partir de différentes sources de données permettant une mise en perspective ainsi qu’une enquête réalisée auprès du grand public et des entretiens avec des professionnels de santé. Elle vise à démontrer que, sans mesures fortes sur l’organisation des soins, des pouvoirs publics ou par les professions de santé, l’accroissement des inégalités est inéluctable.

https://placedelasante.mutualite.fr/observatoire2020-acces-territorial-aux-soins-les-inegalites-ne-sont-pas-definitives/

Des villes productrices de santé ?

Avec la pandémie de Covid-19, la question du lien entre urbanisme et santé est d’une actualité brulante : l’urbanisation croissante peut-elle expliquer la survenue de cette nouvelle zoonose ? La densité peut-elle être tenue pour responsable de la diffusion rapide du virus ? L’adoption de nouveaux comportements peut-elle freiner la propagation ? Peut-on transformer l’espace urbain pour aider les individus à adopter les « bons gestes » ? Quitter la ville permettrait-il de protéger sa santé ?

Comment collaborer avec les municipalités ? Un guide pratique pour les acteurs de la santé publique

Ce document présente des conseils basés sur les perspectives d’élus, de fonctionnaires municipaux et d’acteurs de la santé publique impliqués dans des collaborations. 

Mettre en commun les idées et les moyens des acteurs municipaux et des acteurs de la santé publique est bien souvent une voie prometteuse pour atteindre des objectifs communs qui favorisent la santé de la population.

Etablir un nouveau contact avec une municipalité ou à entretenir une collaboration existante, ce guide pratique fait la synthèse d’une trentaine de ressources canadiennes et propose différents parcours.

Comment collaborer avec les municipalités? Un guide pratique pour les acteurs de la santé publique (fichier pdf, 49 pages, 1,5 Mo)

Source : http://www.ccnpps.ca/

Dispositifs d’écoute suicidaire en période de confinement

La situation sanitaire COVID19 et les périodes de confinements associées, peuvent engendrer des difficultés  en matière de santé mentale : stress, angoisse, addictions … 

Dans le cadre de ses missions de Prévention du Risque Suicidaire sur la Gironde, l’association Rénovation a recensé  les différents dispositifs d’écoute pouvant être utilisés durant cette période de confinement par les professionnels ou bénévoles susceptibles d’être en contact avec des personnes en difficulté.
Télécharger le document

La santé environnementale dans les collectivités locales et les contrats locaux de santé – septembre 2020

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Le CRES et l’ARS Provence-Alpes-Côte d’Azur ont organisé le 22 septembre 2020 une journée d’échanges régionale intitulée « Santé environnementale et collectivités locales : la place du contrat local de santé (CLS) ».  Les supports de présentation sont disponibles sur le site du CRES ainsi qu’un article, « Le CLS, une opportunité pour la santé environnementale », écrit en lien avec la journée, dans la revue Priorités santé.

http://www.cres-paca.org/r/273/la-sante-environnementale-dans-les-collectivites-locales-et-les-contrats-locaux-de-sante-septembre-2020/

Voir l’article original

PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture) : Veille covid 19

Le Plan Urbanisme Construction Architecture -PUCA– initie une veille analytique et revue de presse des impacts de la COVID-19 dans les champs du logement, de l’habitat, de la ville, de l’aménagement du territoire, de l’environnement santé biodiversité, des mobilités,…

  • une sélection d’articles et d’initiatives de recherche autour de thématiques incontournables
  • des notes d’analyse mensuelles pour des clés de lecture.

Source : PUCA_veillecovid19 Profile and Collections – Wakelet

Boîte à outils urbanisme en santé | Agence régionale de santé Ile-de-France

Les équipes de l’ARS Île-de-France et leurs partenaires mettent à disposition des collectivités et des aménageurs franciliens une boîte à outils pour faciliter les premières réflexions liant urbanisme et santé, sur leurs territoires.

Cette boîte à outils est constituée de différentes ressources pédagogiques, informatives et expertes.

Source : Boîte à outils urbanisme en santé | Agence régionale de santé Ile-de-France

Covid-19 : nouvelles instructions pour la prise en charge des personnes précaires

Une instruction interministérielle liste une série d’actions à mettre en oeuvre dans la prise en charge et le soutien aux populations précaires face à l’épidémie de Covid-19, notamment sur la mise à l’abri par l’accès à l’hébergement, l’accès au logement et l’aide alimentaire.

Bordeaux : Un service famille en ligne pendant le confinement

Durant toute la période du confinement, l’équipe de la parentèle et des LAEP municipaux (Petit prince et Noviciat) maintiennent un accueil téléphonique à destination de toutes les familles au 05 56 24 62 35. Pour vos questionnements du quotidien avec vos enfants ou pour vous accompagner dans cette période particulière, n’hésitez pas à les contacter  ! 
les mardis et vendredis de 10h à 12h30 et de 15h à 18h 
Le mercredi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h 
Le jeudi de 10h à 12h  
Le samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 
Vous pouvez laisser un message auprès du secrétariat ou sur le répondeur. La boite mail de la Parentèle est aussi accessible : laparentele@mairie-bordeaux.fr. L’équipe s’engage à rappeler dans un délai de 48h.

Crise du Covid19, confinement et fractures numériques, les recommandations de Jean-François Lucas – Sciences Po Chaire digital, gouvernance et souveraineté

La crise du Covid-19, tout en affirmant de manière radicale l’importance des services numériques dans notre société, a révélé les importantes inégalités d’accès à ces services dans la population.

Si 88% des foyers français avaient accès à Internet en 2019 (CREDOC), cette large majorité recouvre des réalités d’accès et d’usages variées.

Outre les problèmes liés à des équipements défaillants ou insuffisants pour faire face aux besoins cumulés du télétravail, de l’éducation à distance, des usages sociaux et récréatifs, différents niveaux d’illectronisme, c’est-à-dire les inhabiletés à utiliser les outils numériques et à manipuler des contenus digitaux, ont aggravé l’impact négatif de la crise pour près de 14 millions de personnes (rapport Vall, 2020).

Dans cette note proposé par la Chaire Digital, Gouvernance et Souveraineté, intitulé « La Covid-19, accélératrice et amplificatrice des fractures numériques » , Jean-François Lucas, docteur en sociologie, passe en revue les différentes inégalités d’accès aux services digitaux que couvre l’expression de « fracture numérique », qu’elles soient d’ordre matérielles, sociales ou économiques, mises en exergue par le confinement.

Une série de recommandations est proposée afin d’assurer un accès universel aux services numériques de base.

La Covid-19, accélératrice et amplificatrice des fractures numériques, Jean-François Lucas, Octobre 2020 (24 pages, 1,49 Mo)

Source : Crise du Covid19, confinement et fractures numériques, les recommandations de Jean-François Lucas – Sciences Po Chaire digital, gouvernance et souveraineté

Anticiper et appréhender la « fatigue de la pandémie » des populations

Ce nouveau guide (en anglais) du bureau régional Européen de l’OMS apporte des pistes d’actions à mettre en oeuvre à tous les niveaux

Le réseau des villes santé OMS en fait une synthèse en français sur son compte twitter

Recommandation #1 Améliorer nos connaissances sur les populations et individus pour mieux adapter les politiques mises en oeuvre, quels groupes sont plus à risque de « fatigue », les raisons (contexte social, culturel, professionnel, ou légal)

Recommandation #2 Faire participer les populations comme actrices de la solution, écouter et engager pour mieux répondre aux besoins; impliquer la société civile et s’appuyer sur leurs connaissances

Recommandation #3 Trouver un équilibre entre restrictions et continuité des activités de la vie quotidienne, penser approche de ‘réduction des risques’ et aider le public à comprendre ce qu’est un comportement à haut risque ou à risque limité, encourager à ‘faire différemment’

Recommandation #4 Identifier les difficultés rencontrées par les populations, reconnaître le stress, la solitude et l’ennui engendrés par les restrictions, soutenir les initiatives sociales, culturelles, financières ou de soutien emotionnel, faciliter les nouvelles habitudes

Pour finir, le guide propose des grands principes directeurs tels que la transparence, l’équité, la cohérence, la coordination entre acteurs et, le plus possible, la prédictibilité. A intégrer dès maintenant pour agir !

Espaces verts urbains : promouvoir l’équité et la santé [nov. 2020]

Ce nouvel ouvrage réalisé dans le cadre du projet de recherche interventionnelle GREENH-City est dédié aux espaces verts, une composante majeure de l’urbanisme favorable à la santé et véritable levier d’intervention pour les collectivités. Cette production collective illustre l’importance de la création d’environnements favorables à la santé et à l’équité pour les populations métropolitaines.

Cet ouvrage, coordonné par le Réseau français des Villes-Santé de l’OMS, a été produit par l’équipe de recherche du projet GreenH-City – GoveRnance for Equity, ENvironment and Health in the city – piloté par les chercheures de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique et mené en partenariat avec l’Université Paris-Nanterre, l’Université de Genève et le Réseau français des Villes-Santé

Télécharger le guide en version pdf

Source : Guides méthodologiques du RFVS de l’OMS | Réseau français des Villes-Santé de l’OMS

Le Département des Landes face au reconfinement

Lire la suite

Elu.e.s, acteurs.trices de la santé des populations 

 

 

“ Soutenir des démarches positives sur les territoires ”   Les élus des collectivités territoriales sont les artisans des politiques de santé. Ils sont investis sur des territoires où les populations naissent, grandissent, apprennent, vivent, travaillent, vieillissent… Les politiques et les actions qu’ils soutiennent sont autant des leviers qui peuvent être favorables ou défavorables à… Lire la suite

Source : Elu.e.s, acteurs.trices de la santé des populations – Pôle ressources

Le confinement : qui l’a mal vécu, et pourquoi ?

Du 17 mars au 11 mai 2020, la population française a vécu une période de confinement inédite durant laquelle les habitudes de vie en lien avec le travail, les mobilités, la consommation et le lieu de résidence ont été chamboulées. Au regard des conditions de logement si particulières en Île-de-france – forte densité urbaine, logement plus petit… – cet épisode a révélé et exacerbé les inégalités de conditions de vie des Franciliens.

Accès territorial aux soins, les inégalités ne sont pas définitives

La quatrième édition de l’Observatoire-Place de la Santé est consacrée à l’accès territorial aux soins. Cette étude comporte une analyse à partir de différentes sources de données permettant une mise en perspective ainsi qu’une enquête réalisée auprès du grand public (plus de 1 000 répondants) et des entretiens avec des professionnels de santé. Elle vise à démontrer que, sans mesures fortes sur l’organisation des soins, des pouvoirs publics ou par les professions de santé, l’accroissement des inégalités est inéluctable.

Cliquer pour accéder à observatoire-mutualite-francaise_2020.pdf

De l’îlot de chaleur urbain à l’îlot de fraîcheur : Mécanismes en jeu et principes pour des aménagements plus résilients

Sous l’effet du dérèglement climatique, les crises environnementales, sanitaires et sociales mettent en exergue certaines vulnérabilités des milieux urbains tels qu’ils ont été développés au cours du XXe siècle. L’urbanisation des cinquante dernières années, que certains qualifient de galopante, a été stimulée par plusieurs périodes économiques fastes et des besoins en logements justifiés par une démographie nationale croissante.

Cette urbanisation marquée par une forte imperméabilisation des sols est l’une des conséquences du modèle de développement urbain guidé par l’automobile et le report de l’habitat et des activités en périphéries des centres anciens.

À l’image d’un écosystème appauvri ou d’un modèle agricole trop centré sur la mono-culture, certains espaces publics sont tellement simplifiés, rudimentaires dans leurs aménagements, qu’ils contribuent à la création d’îlots de chaleur urbains (ICU) . Ils ne comportent aucune zone refuge qui soit confortable lors de fortes chaleurs. Les choses semblent évoluer vers un regain d’intérêt pour une nature en ville plus présente.

Au-delà de ses fonctions esthétiques et environnementales, le végétal en milieu urbain est de plus en plus appréhendé comme une infrastructure vivante, support de mobilités douces, de loisirs et de santé publique. Dans cette logique, et afin de contrecarrer les effets des îlots de chaleur dans nos villes, les espaces publics tendent de plus en plus à offrir à leurs usagers des îlots de fraîcheur, prenant toutes sortes de formes, de la pergola à la forêt urbaine, en passant par le bosquet ou la place plantée.

Pourquoi, où et comment aménager au mieux ces nouvelles oasis urbaines ?

Une étude réalisée par l’A’Urba dans le cadre de sa collection : Regard sur l’espace public

Source : De l’îlot de chaleur urbain à l’îlot de fraîcheur – a’urba, agence d’urbanisme Bordeaux Aquitaine

Égalité femmes – hommes & Covid-19 dans les quartiers prioritaires en France – bibliographie (2020)

Cette bibliographie a été préparée par Villes au Carré et l’’Être Égale à l’’occasion du webinaire du 2 juillet 2020

http://cosoter-ressources.info/doc_num_data.php?explnum_id=6113

 

Renoncement aux soins, restes à charge, refus de soins : comment lever les barrières de l’accès aux soins ?

France Assos Santé diffuse les actes de sa rencontre organisée en novembre 2019 : « Renoncement aux soins, restes à charge, refus de soins : comment lever les barrières de l’accès aux soins ? ». 

https://www.france-assos-sante.org/publication_document/renoncement-aux-soins-restes-a-charge-refus-de-soins-comment-lever-les-barrieres-de-lacces-aux-soins-actes-de-la-journee-organisee-par-france-assos-sante-le-25-novembre-2/

Retour sur les journées nationales de l’IRDSU

L’IRDSU a organisé ses journées nationales fin août sur le thème « DSU et transition(s) : agir, vite ! ». L’intégralité des séquences est disponible en vidéos. 

https://www.fabrique-territoires-sante.org/ressources/actualites/ressources-retour-sur-les-journees-nationales-de-lirdsu

En 2018, les inégalités de niveau de vie augmentent 

En 2018, en France métropolitaine, le niveau de vie médian de la population s’élève à 21 250 euros annuels, soit 0,3 % de plus qu’en 2017 en euros constants. Il poursuit sa lente progression

Source : En 2018, les inégalités de niveau de vie augmentent – Insee Première – 1813

Focus Covid-19 : Dé-confinement et territoires / PromoSanté IdF

Pour ce Focus HORS SERIE, destiné aux acteurs territoriaux, nous avons fait un tri dans la profusion de ressources et d’analyses produites depuis le confinement. Nous vous proposons une sélection thématisée de liens utiles : des ressources documentaires (les plus actuelles, complètes et synthétiques possible), des outils et des initiatives locales pour nourrir votre réflexion, vous inspirer et vous soutenir dans vos projets dans le contexte particulier du « post-confinement ».

Source : Focus Covid-19 : Dé-confinement et territoires | PromoSanté IdF

Projets alimentaires territoriaux : comment passer de la réflexion à l’action ?

Six ans après leur création, les projets alimentaires territoriaux avancent timidement, faute de financements. En leur dédiant une enveloppe de 80 millions d’euros, le plan de relance devrait consolider la démarche. D’autant que le gouvernement réduit la voilure et ambitionne de se concentrer sur « un PAT par département » et non plus 500. Au croisement de nombreux enjeux (souveraineté alimentaire, lutte contre la précarité alimentaire, agro-écologie…), le PAT de la métropole d’Aix-Marseille montre une réelle capacité d’adaptation. Témoignages des acteurs concernés à l’occasion de la journée de débats organisée le 18 septembre par le Réseau Cocagne.

Source : Projets alimentaires territoriaux : comment passer de la réflexion à l’action ?

Une pandémie de la pauvreté – Le Grand Continent

À partir d’une étude de la surmortalité au Covid-19 dans les municipalités françaises, les auteurs de ce texte préconisent que l’action publique devrait se concentrer sur les municipalités les plus pauvres, notamment en protégeant autant que possible les travailleurs à court terme et en améliorant les conditions de logement à moyen terme.

Source : Une pandémie de la pauvreté – Le Grand Continent

Le sport rythme la ville

En baskets, à vélo, en skate… le sport s’impose dans nos villes comme un besoin vital d’oxygène dans un monde de plus en plus urbain, sédentaire et digital. Parce qu’il se pratique aujourd’hui partout et tout le temps, parce qu’il est un vecteur de convivialité et d’attractivité des territoires, un outil d’inclusion sociale comme de santé publique, le sport est au cœur de la transformation des métropoles.

https://www.institutparisregion.fr/nos-travaux/publications/le-sport-rythme-la-ville.html

Conférence-débat SFSP : « Premières leçons de la pandémie Covid-19 » – 25 septembre 2020

La Société Française de Santé Publique profite de la tenue de son Assemblée Générale (vendredi 25 septembre 2020 de 15H30 à 17H00) pour proposer en présentiel ou en direct sur YouTube sa Conférence-débat « Premières leçons de la pandémie Covid-19 ».

Cette conférence-débat sera l’occasion d’un premier retour sur l’expérience collective que nous traversons et auxquels les acteurs de la santé publique font face dans l’exercice de leurs missions.

Cela sera un espace de débat sur des questions que la gestion de la pandémie a soulevées : préparation à la gestion de crise, gouvernance du système de santé (y compris au niveau territorial), démocratie en santé en temps de crise, vigilance quant aux inégalités sociales…

A partir de leurs places et rôles respectifs, les intervenants partageront leur vision de cette crise et les réflexions qu’elle fait naître pour l’avenir.

Avec :

  • Jean-François Delfraissy, Président du Conseil scientifique Covid-19 ;
  • Aurélien Rousseau, Directeur général de l’ARS Île-de-France ;
  • Un.e intervenant.e de France Assos Santé.

Quelques lectures pour préparer les échanges :

Source : Les événements de la SFSP – Conférence-débat SFSP : « Premières leçons de la pandémie Covid-19 »

Pour une offre de soins de qualité et de proximité dans les territoires

L’APVF propose une transformation de notre système de soins et l’instauration d’une véritable démocratie sanitaire dans les territoires fondées sur la proximité et une logique de coopération entre tous les acteurs du système de soins. Avec un chantier prioritaire : la lutte contre la désertification médicale.

Santé / Social : six mois qui comptent pour dix ans

Avec son enveloppe totale de 28 milliards d’euros, le Ségur de la santé, initié pendant la crise sanitaire, représente un effort collectif inédit en faveur du secteur hospitalier et des Ehpad. Certes, de nombreuses questions demeurent, notamment sur le volet de la gouvernance du système de santé. Deux grandes réformes sont en effet attendues, et pourraient d’ailleurs n’en faire qu’une : le projet de loi Grand âge et le chantier de la création d’une cinquième branche, annonce surprise de mai dernier.

https://www.banquedesterritoires.fr/sante-social-six-mois-qui-comptent-pour-dix-ans

Sélection de ressources pour les nouvelles et nouveaux élu·es locaux·ales

Vous êtes coordonnateur·rice santé, directeur.rice générale des services, collaborateur·rice de cabinet… À la suite des élections municipales, une nouvelle équipe s’est mise en place. Fabrique Territoires Santé a réuni une courte sélection (non-exhaustive) de schémas et documents pour appuyer vos arguments pour la mise en place et la pérennisation de démarches territoriales de santé.

Bien vivre dans les quartiers prioritaires

L’Observatoire national de la politique de la ville publie son Rapport 2019. Composé de 8 études et 40 fiches synthétiques, cette édition s’intéresse à la question du « bien vivre » dans les quartiers prioritaires.

Le présent rapport croise les différents aspects du bien vivre proposés par les travaux académiques. Il propose une approche multidimensionnelle appréhendant le bien vivre à partir d’indicateurs objectifs et subjectifs, pour proposer un panorama de huit études et quarante fiches sur le cadre de vie des habitants des quartiers prioritaires et sur leurs conditions de vie.

 

http://biblio.reseau-reci.org/doc_num.php?explnum_id=1337

 

Les collectivités territoriales face au Covid-19

Le présent rapport, à travers l’expérience vécue par les acteurs de terrain durant cette crise, présente des pistes concrètes pour mieux faire face, à l’avenir, à de telles épidémies. Certaines d’entre elles se retrouvent déjà dans les propositions formulées par le Président du Sénat sur la nouvelle étape de décentralisation « 50 propositions pour le plein exercice des libertés locales ».

http://www.senat.fr/notice-rapport/2019/r19-625-notice.html

APPEL À CONTRIBUTIONS – HABITER & PROMOTION DE LA SANTÉ

fabrique territoires santé

Les liens entre logement et santé ne sont plus à démontrer. Si le fait d’« avoir un logement » est un besoin fondamental, il n’est pourtant pas la garantie d’une santé physique et mentale, et encore moins d’un bien-être. Humidité, précarité énergétique, plomb, qualité de l’air intérieur, bruit, isolement, sur-occupation, insécurité de l’occupation… sont autant de facteurs influençant la santé. Tout ceci est bien connu et étayé ; il s’agit d’ailleurs d’une priorité de santé qui finance de nombreuses actions en direction du logement.

Lire la suite

Accès Territoires – Collectivités locales et Covid 19 : de la gestion de crise à la relance économique

Ce numéro hors-série de la collection « Accès Territoires » livre une première analyse des marges de manœuvre financières dont disposaient les collectivités locales fin 2019 pour affronter la crise sanitaire et la crise économique qui en découle, et s’interroge également sur les fractures territoriales que cette dernière pourrait accentuer.

Cliquer pour accéder à AT_hors_serie_mondelocal-Covid19_juillet2021.pdf

Un guide pour construire ou rénover des crèches en évitant les « substances indésirables » | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

Un guide à destination des maires et des élus afin de mettre en place des mesures pour limiter l’exposition des enfants aux polluants chimiques

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Télécharger le guide pdf

Dans le cadre de sa stratégie santé environnement petite enfance, l’ARS Nouvelle-Aquitaine présente l’édition d’un second guide de recommandations dédié, cette fois, aux crèches à bâtir ou à rénover.

Ce guide réalisé par l’association EKOLONDOI est le fruit de 3 ans de collaboration avec différents partenaires

𝗤𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂’𝗼𝗻 𝘆 𝘁𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲 ?

  • Un diagnostic terrain illustré
  • 12 fiches métier ou profil : Maire ou élu, directeur de structure, architecte, artisan, acheteur public…
  • 14 fiches pratiques par thématique : l’implantation du bâtiment, les matériaux, la rénovation, l’aménagement…
  • De bonnes idées à piocher, des points de vigilance, des conseils, des rappels de réglementations…

Source : Un guide pour construire ou rénover des crèches…

Voir l’article original 13 mots de plus

Création d’environnements favorables à la santé et à la qualité de vie en milieux municipaux : analyse des pratiques et facteurs de succès 

Télécharger le rapport

Depuis plusieurs années au Québec, de nombreuses municipalités collaborent avec des partenaires nationaux, régionaux et locaux pour créer des environnements favorables à la santé et à la qualité de vie. Dans le cadre de la stratégie d’évaluation de la démarche « Prendre soin de notre monde », trois études de cas ont été réalisées. L’analyse intégrée de ces études permet de faire ressortir des constats sur les pratiques et les conditions qui favorisent les collaborations réussies et leurs retombées positives

Lire la présentation et le résumé : Création d’environnements favorables à la santé et à la qualité de vie en milieux municipaux : analyse des pratiques et facteurs de succès | INSPQ

Les pratiques sportives urbaines

La pratique sportive longtemps cantonnée aux espaces clos des salles sportives investit de plus en plus l’espace public des villes. Rues, esplanades, parcs, toits terrasses, la ville se réinvente en un gigantesque terrain de sport.

Les villes aussi mettent en place des politiques d’aménagement de l’espace public pour encourager et faciliter la pratique sportive. Marseille, ville passionnée de sports, possède en son sein tous les atouts pour l’émergence d’une pratique sportive libre, gratuite et auto organisée. Autant d’atouts à mettre en valeur à l’ère du sport-santé.

Les pratiques sportives urbaines

COVID-19 : Conseils de désinfection et d’hygiène pour l’accueil du jeune enfant | ARS Nouvelle-Aquitaine

Des conseils pratiques pour des protocoles qui neutralisent le virus tout en veillant à limiter le risque d’exposition à des substances chimiques préoccupantes réunis dans deux document : une extension « spéciale #Covid-19 » du Guide Reco-crèche, dans le cadre de la stratégie petite enfance et santé environnement de l’ARS Nouvelle-Aquitaine.

nouvelleaquitaine-santeenvironnement.org

Nettoyage des sols, des surfaces, hygiène des mains pour les personnels et les enfants… quels produits utiliser avec quel protocole pour neutraliser le virus tout en veillant à limiter le risque d’exposition à des substances chimiques préoccupantes ?

Des conseils pratiques réunis dans deux document : une extension « spéciale COVID-19 » du Guide Reco-crèche.

Un premier document de 6 pages, qui a pour objet de préciser les consignes du « Guide ministériel COVID-19 – Modes d’accueil du jeune enfant du 6 mai 2020 » afin d’aider les structures à choisir des produits de désinfection limitant à la fois le risque épidémique, mais aussi le risque d’exposition involontaire des enfants et du personnel à des substances chimiques préoccupantes.

Un deuxième document de 2 pages, qui a pour objet de préciser les consignes du « Guide ministériel COVID-19…

Voir l’article original 54 mots de plus

Le rapport Claris sur la gouvernance des hôpitaux propose de renforcer le rôle du conseil territorial de santé

Versé aux travaux du Ségur de la santé, le rapport sur « la gouvernance et la simplification hospitalières » remis le 17 juin par le professeur Olivier Claris propose notamment de « renforcer la structuration du territoire de santé et réaffirmer la juste place des élus ». La gouvernance devrait aussi s’appuyer sur un conseil territorial « aux compétences plus affirmées », préconise-t-il.

https://www.banquedesterritoires.fr/le-rapport-claris-sur-la-gouvernance-des-hopitaux-propose-de-renforcer-le-role-du-conseil?pk_campaign=Flux%20RSS&pk_kwd=2020-06-22&pk_source=Actualit%C3%A9s%20Localtis&pk_medium=RSS

Appui au déconfinement : profils de territoires

La Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé (Fnors) et les Observatoires régionaux de la santé (ORS) mettent à disposition des profils de territoires au niveau de chaque Établissement public de coopération intercommunale – EPCI (métropoles, communautés d’agglomération, communautés urbaines ou communautés de communes) de France.

Ces profils permettent de caractériser chaque territoire à partir d’une sélection d’indicateurs en lien avec les facteurs de risque de gravité de la Covid-19 ou avec les situations pouvant favoriser la circulation du virus. Ils ont vocation à aider les décideurs et les acteurs dans le cadre de l’épidémie de Covid-19.

En complément, une synthèse nationale permet de voir les similitudes et particularités des EPCI au regard des caractéristiques de la population sur l’ensemble du territoire national. Elle souligne les inégalités territoriales face à la propagation de la Covid-19. À partir de ces travaux, un regroupement des EPCI de France en sept groupes distincts vient en aide aux décideurs, ainsi qu’aux acteurs concernés y compris citoyens, pour décliner de manière adaptée à chaque territoire les mesures de prévention pour réduire la circulation du virus.

Source : www.scoresante.org

Ségur de la santé : l’ADCF et France urbaine plaident pour une « gouvernance sanitaire de proximité »

L’Assemblée des communautés de France et France urbaine publient leur contribution commune au Ségur de la Santé. Les deux associations d’élus plaident pour une « responsabilité partagée de l’État et des collectivités territoriales sur la politique de santé ». Leurs propositions s’organisent autour de quatre enjeux : mieux articuler les périmètres de l’administration sanitaire avec ceux des collectivités, mieux associer les élus locaux à la gouvernance des communautés professionnelles territoriales de santé et des hôpitaux de proximité, généraliser les contrats locaux de santé, faire de « la santé mentale dans la cité » une priorité.

https://www.banquedesterritoires.fr/segur-de-la-sante-ladcf-et-france-urbaine-plaident-pour-une-gouvernance-sanitaire-de-proximite?pk_campaign=Flux%20RSS&pk_kwd=2020-06-18&pk_source=Actualit%C3%A9s%20Localtis&pk_medium=RSS

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :