Recherche

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Un site de l'Ireps Nouvelle-Aquitaine

Catégorie

Veille documentaire

La place des femmes dans les espaces publics des QPV : l’avis du CNV

Le Conseil national des villes (CNV) a rendu un avis documenté sur « la place des femmes et des jeunes filles dans les espaces publics dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ».  Quelques constats sur la situation des quartiers prioritaires de la politique de la ville :

Source : La place des femmes dans les espaces publics des QPV : l’avis du CNV | Fabrique Territoire Santé

22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » 

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, a annoncé le 27 mars à l’occasion d’un déplacement à Châtellerault (86) le nom des 222 villes pré-sélectionnées pour bénéficier du plan national “Action cœur de ville”Ce plan a une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.Chaque ville signera une convention qui fixera au cas par cas les modalités de soutien des partenaires au projet de revitalisation de centre-ville.

Source : 22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » – Pays et Quartiers d’Aquitaine

Bibliographie du module : projets territoriaux de santé : de la stratégie à la mise en œuvre. Université de Besançon du 1er juillet au 06 juillet 2018

Depuis près de 20 ans, face aux inégalités sociales de santé croissantes et pour répondre à des problématiques de santé complexes, de nombreuses démarches locales volontaristes, basées sur le partenariat, se sont développées en France, à l’image des Ateliers santé ville. Si ces diverses dynamiques peuvent paraître hétérogènes, il est possible de dégager un certain nombre de caractéristiques en termes d’engagements stratégiques, de planification, d’ingénierie et de coordination. Ce module a pour objectif de conforter l’implication des acteurs locaux (collectivités, institutions, associations…) aux côtés des pouvoirs publics, via la co – construction formelle de projets territoriaux de santé et, plus largement, en favorisant l’émergence à l’échelle de territoires vécus de collaborations et cultures communes en matière de Promotion de la santé.

Biblio Module PTS Université d’été Besançon 2018

Nouvelles perspectives pour la santé territoriale au regard de la construction des politiques de santé ?

Cette journée a été consacrée aux nouvelles perspectives pour la santé territoriale, au regard de la construction des politiques de santé. Le CNFPT élabore actuellement son projet 2016/2021 et sa
feuille de route à 5 ans. Dans le cadre de ce projet, il a choisi de travailler en priorité sur les grandes mutations qui «traversent » l’ensemble des politiques publiques territoriales.

Source : Microsoft Word – actes CNFPT_30 Nov 2017.docx – actes_cnfpt_30_nov_2017.pdf

Évaluation d’impact de l’expérimentation PAERPA : premiers résultats

Les expérimentations Paerpa (Parcours santé des aînés), lancées en 2014 dans neuf territoires pilotes, ont pour objectif d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des personnes âgées de 75 ans et plus et de leurs aidants. Les projets visent à faire progresser la coordination des différents intervenants des secteurs sanitaire, social et médico-social pour améliorer la qualité de la prise en charge globale, prévenir la perte d’autonomie et éviter le recours inapproprié à l’hospitalisation.

L’évaluation conçue par l’Irdes vise à porter un jugement global sur les résultats des projets, en tenant compte de leurs spécificités territoriales, au regard des objectifs de Paerpa et au moyen de critères communs. Ce rapport intermédiaire présente les principales étapes et méthodes de l’évaluation d’impact, et dévoile les premiers résultats sur les données 2015-2016.

https://www.fabrique-territoires-sante.org/ressources/actualites/evaluation-dimpact-de-lexperimentation-paerpa-premiers-resultats

INSTRUCTION N° DGOS/R4/DGCS/3B/DGS/P4/2018/137 du 5 juin 2018 relative aux projets territoriaux de santé mentale

La présente instruction vise à accompagner les acteurs et les ARS dans l’élaboration des projets territoriaux de santé mentale. En application du décret relatif au projet territorial de santé mentale, elle précise les modalités d’association des acteurs, le rôle des ARS, les modalités de mise en œuvre, de contractualisation, de suivi et d’évaluation des projets. Elle renvoie par ailleurs à une « boîte à outils » en ligne sur le site internet du Ministère des solidarités et de la santé pour décliner et illustrer les priorités du décret.
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/06/cir_43485.pdf

 

Contribution à la transformation du système de santé

Le monde de la santé traverse aujourd’hui une crise qui affecte toutes ses composantes : établissements de santé, professionnels de ville et des établissements, structures publiques et privées, secteur sanitaire et médicosocial.

Partant d’un diagnostic commun de la gravité de la situation, le HCAAM s’est attaché à proposer un projet de transformation susceptible de fédérer l’ensemble des acteurs.

Force est de constater que, malgré des efforts constants, notre système a peu bougé dans ses grandes caractéristiques héritées des réformes des années 1960-1970. Ce modèle, orienté vers une approche curative et individuelle de la santé, ne parvient pas à se transformer pour répondre aux nouveaux besoins de la population qui résultent de la transition démographique et épidémiologique.

Selon le HCAAM, soixante ans après, il nous faut oser changer de paradigme et répondre par une réforme d’ensemble aux difficultés que l’on voit s’amplifier chaque jour. Seule une telle approche permet l’indispensable synchronisation d’un ensemble d’actions à conduire dans les différents compartiments du système de santé, à différentes échelles, en mobilisant les outils du long terme et particulièrement celui de la formation.

Plusieurs scénarios d’évolution sont possibles parmi lesquels le HCAAM réitère son choix, affirmé en 2016, en faveur d’un scénario de rupture qui d’une part, structure une offre d’acteurs en réseau permettant d’apporter avec des moyens renforcés en proximité une réponse de qualité aux besoins de la santé globale et, d’autre part, consolide les moyens les plus spécialisés et lourds pour en maintenir l’excellence. Ce scénario offre ainsi à chacune des composantes de notre système des perspectives de développement propres, au service d’objectifs communs d’amélioration de la qualité des services rendus et des résultats de santé.

Il est ainsi mis fin au cloisonnement institué au milieu des années 1970 entre prévention, soins et remédiation médicosociale. Le territoire d’organisation de la réponse aux besoins de santé de la population n’est plus le territoire hospitalier, mais le bassin de vie.

Un tel scénario, guidé par une logique de demande fondée sur les services à rendre à la population (et non la logique habituelle de gestion de l’offre), nécessite une action volontariste en rupture avec les tendances d’évolution spontanée du système vers toujours plus de spécialisation et de concentration. Il est le mieux à même de répondre à l’exigence de réduction des inégalités et de prise en compte de la diversité des territoires.

http://www.strategie.gouv.fr/publications/contribution-transformation-systeme-de-sante

Le CGET propose les «incontournables» pour retracer l’histoire de la politique de la ville

Depuis son origine, la politique de la ville fait l’objet de travaux de recherche, d’évaluations, de diagnostics ou d’analyses parfois divergentes… Le CGET publie une bibliographie sélective et analytique, à l’occasion de ses 40 ans. Incontournable.

http://www.cget.gouv.fr/node/5426

 

 

Rapport « Assurer le premier accès aux soins » – Organiser les soins non programmés dans les territoires 

La question de l’accès aux soins dits « non programmés » est un des enjeux du plan national pour renforcer l’accès territorial aux soins, présenté le 13 octobre 2017 à Châlus (Haute-Vienne) par le Premier ministre et la ministre des Solidarités et de la Santé, avec 4 priorités :
- « Le renforcement de l’offre de soins dans les territoires au service des patients : une présence médicale et soignante accrue » ;
- « La mise en œuvre de la révolution numérique en santé pour abolir les distances » ;
- « Une meilleure organisation des professions de santé pour assurer une présence soignante pérenne et continue » ;
- « Une nouvelle méthode : faire confiance aux acteurs des territoires pour construire des projets et innover dans le cadre d’une responsabilité territoriale. »

Source : Rapport « Assurer le premier accès aux soins » – Organiser les soins non programmés dans les territoires – Ministère des Solidarités et de la Santé

Inégalités sociales et territoriales de santé 

Pour prendre en compte les inégalités sociales de santé dans l’ensemble de ses programmes et en particulier dans la surveillance sanitaire, Santé publique France a lancé un programme transversal « inégalités sociales de santé », qui a eu pour objectif de fournir des outils pour mieux prendre en compte les déterminants sociaux de la santé dans les systèmes de surveillance. Les informations récoltées, à partir d’un indice de désavantage social, pourront servir à aider l’Agence à adapter ses moyens et ses actions de prévention et de promotion de la santé au niveau socio-économique des populations concernées.

Source : Inégalités sociales et territoriales de santé / Populations et santé / Dossiers thématiques / Accueil

Avant de s’adresser aux élus de banlieue, Jean-Louis Borloo a remis son rapport au Premier ministre

Très attendu dans les banlieues, le rapport remis ce 26 avril par Jean-Louis Borloo à Edouard Philippe appelle à une mobilisation sur tous les fronts, de la rénovation urbaine à l’école et l’emploi. Il doit contribuer à nourrir le « plan de mobilisation » en faveur des quartiers prioritaires qu’Emmanuel Macron devrait annoncer « dans le courant du mois de mai », selon Matignon.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281007284

« La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés  » : Pour un plan d’action à la hauteur des inégalités sociales de santé

La CNS, réunie en assemblée plénière, a adopté, suite à une autosaisine l’avis du 06.07.17 « La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés ! » Pour un plan d’action à la hauteur des inégalités sociales de santé ».

Pour la présente mandature, « la CNS a choisi d’orienter son programme de travail sur la lutte contre les inégalités de santé. A cet égard, le concept de « littératie en santé » constitue une opportunité pour aborder la question des inégalités sociales de santé tant du point de vue des usagers que du point de vue des professionnels de santé.

La littératie en santé représente la capacité d’accéder à l’information, de la comprendre, de l’évaluer et de la communiquer ; ceci afin de promouvoir, maintenir et améliorer sa santé dans divers milieux et tout au long de sa vie. Les liens entre la littératie et la santé ne sont plus à démontrer. Les actions de renforcement de la littératie en santé sont ainsi associées à des résultats sanitaires améliorés.

L’étude de la littératie en santé souligne que nous ne sommes pas égaux dans notre capacité à agir face à un système de santé complexe. Renforcer la littératie en santé constitue un levier en faveur de l’émancipation de la personne.

La littératie en santé devient alors un levier de réforme du système de santé visant l’amélioration de la qualité de la prise en charge, de l’accompagnement et de la sécurité des usagers et des patients.

Dans cet avis, la CNS présente les concepts et les enjeux liés à la littératie en santé. Elle recommande la mise en œuvre d’un programme d’action ambitieux.Les principales recommandations s’articulent autour de 3 axes : créer un environnement favorable au développement de la littératie en santé, mobiliser les ressources et les dispositifs pertinents pour développer la littératie en santé des populations vulnérables, développer l’évaluation et la recherche et diffuser les pratiques exemplaires. »

Ce document s’appuie sur un travail réalisé en collaboration avec la Fédération Nationale d’Education et de Promotion de la Santé (Fnes) et l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). La synthèse bibliographique initiale est disponible sur le site de la Fnes.

Source : Avis de la CNS du 06.07.17 : « La littératie en santé – usagers et professionnels : tous concernés ! » – Ministère des Solidarités et de la Santé

22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » 

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, a annoncé le 27 mars à l’occasion d’un déplacement à Châtellerault (86) le nom des 222 villes pré-sélectionnées pour bénéficier du plan national « Action cœur de ville »

Ce plan a une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.
Chaque ville signera une convention qui fixera au cas par cas les modalités de soutien des partenaires au projet de revitalisation de centre-ville.

Source : 22 villes en Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans le plan « Action coeur de ville » – Pays et Quartiers d’Aquitaine

Veille & Territoires

Le service de veille du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) propose tous les 15 jours, une sélection d’analyses d’experts et de travaux de référence qui nourrissent le débat et éclairent les enjeux de la cohésion des territoires. Des hors-séries thématiques complètent cette veille.

http://www.cget.gouv.fr/ressources/ressources-documentaires/bulletin-veille-territoires-en-quelques-clics

 

Amorce de l’évaluation de la démarche CLSM 

Le CCOMS a sollicité l’École des hautes études en santé publique (EHESP) pour évaluer la démarche CLSM. Au regard de l’hétérogénéité constatée entre les CLSM d’une part, et de l’évolution de la dynamique du dispositif (d’une quinzaine de CLSM en 2005 à plus de 200 créés début 2018) d’autre part, le CCOMS s’interroge sur cette évolution.

Source : Amorce de l’évaluation de la démarche CLSM | Fabrique Territoire Santé

La recomposition de la politique de la ville à l’heure de la montée en responsabilité de l’intercommunalité : une enquête de l’IRDSU

Chaque année, l’IRDSU réalise une enquête nationale auprès des professionnels de la politique de la ville et du développement social urbain. L’enquête 2017 a porté sur l’intercommunalité et son rôle grandissant dans le pilotage de la politique de la ville.

http://www.irdsu.net/wp-content/uploads/2018/03/Synthese-ENQUETE-2017-VF2.pdf

Repenser l’avenir des villes | FAO Stories | Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

Par quels moyens les villes pourraient-elles tirer profit des arbres qui ornent les rues et lutter contre la pollution urbaine ? À travers 7 exemples de métropoles, l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation explique que les villes ne constituent pas nécessairement un problème pour l’environnement. De nouvelles stratégies voient le jour chaque jour en vue de rendre les villes plus propres.

aquitaine-santeenvironnement.org

Les villes ne constituent pas nécessairement un problème pour l’environnement. De nouvelles stratégies et technologies voient le jour chaque jour en vue de rendre les villes plus propres, plus sûres, plus agréables à vivre, tant au profit de l’environnement que de celui des hommes et des femmes qui y vivent.

A travers 7 exemples, l’Organisation des Nation Unies pour l’alimentation et l’agriculture illustre comment les villes tirent parti des atouts des arbres urbains.

Source : Repenser l’avenir des villes | FAO Stories | Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

View original post

Le point des villes-santé OMS sur la participation des habitants en santé 

Le réseau français des villes-santé de l’OMS diffuse une note synthétique sur la participation des habitants en santé, suite à son colloque du 15 septembre 2017. Après un rappel des caractéristiques d’une action participative, une dizaine d’expériences municipales sont présentées.  Consulter le point Villes-Santé sur la participation des habitants

Source : Le point des villes-santé OMS sur la participation des habitants en santé | Fabrique Territoire Santé

Dossier ressources de la Fabrique Territoire Santé : Alimentation et territoires 

Alors que les pathologies liées à l’alimentation ne cessent de croître, l’approche privilégiée par la santé publique d’agir sur les comportements individuels paraît réductrice et insuffisante. En effet, l’outil exclusif de l’information nutritionnelle ne couvre pas l’ensemble des besoins des personnes, en particulier des publics précaires plus exposés à une mauvaise alimentation et ses effets.

Fabrique Territoires Santé a mené une capitalisation auprès des acteurs locaux et repéré un ensemble de ressources utiles pour appréhender le sujet. Issu de ce travail, le Dossier ressources propose un état des lieux et présente une trentaine d’actions locales inspirantes sur les thématiques suivantes : l’aide alimentaire, la restauration collective, l’animation de jardins collectifs, l’organisation de circuits courts et de modes de distribution directs, le soutien à l’agriculture locale, et enfin l’élaboration de stratégies alimentaires territoriales.

Source : Alimentation et territoires | Fabrique Territoire Santé

CLSM : un guide pour les commissions de réflexion et d’aide aux personnes en situation difficiles 

Le Centre national de ressources et d’appui aux CLSM a élaboré un guide pour la mise en place des commissions de réflexion et d’aide pour des personnes en situation difficile dans le cadre des Conseils locaux de santé mentale (CLSM). Ces commissions sont mises en place dans une majorité de CLSM, l’absence de cadre juridique autour de ces instances a mené le centre à construire ce guide avec l’aide de plusieurs partenaires.

Source : CLSM : un guide pour les commissions de réflexion et d’aide aux personnes en situation difficiles | Fabrique Territoire Santé

Santé mentale et politique de la ville : enjeux et leviers – Santé Mentale et Quartiers Prioritaires, quels enjeux ?

Retranscription de l’intervention de Marie Sioen, chargée de mission, IREV, lors de la journée « Santé mentale et politique de la ville : enjeux et leviers » du 9 novembre 2017, organisée par l’IREV hauts-de-France, La Fabrique Territoires Santé et le Centre National de ressources et d’appuis aux CLSM – CCOMS

Source : Santé mentale et politique de la ville : enjeux et leviers – Santé Mentale et Quartiers Prioritaires, quels enjeux ? – Centre National de Ressources et d’Appui aux CLSM

Des données sur les quartiers prioritaires pour bien commencer l’année

le CGET et l’Insee viennent de mettre en ligne sur leur site respectif des données par thématiques pour tous les quartiers : démographie, revenus, éducation, insertion professionnelle et tissu économique.
Ces données par quartier sont fournies avec les données en comparaison à la commune, l’EPCI 2015 et l’EPCI 2017.

Habiter, travailler, se déplacer : la politique de la ville au défi des inégalités

Les centres de ressources politique de la ville franciliens publient les Actes d’une rencontre régionale organisée en novembre 2016. Alors que la politique de la ville doit mobiliser le droit commun au bénéfice des quartiers, comment ses acteurs peuvent-ils, chacun à leur niveau, tisser des liens entre les politiques publiques d’habitat, de transport et d’emploi ? Comment construire et promouvoir une vision et des méthodes plus globales pour la ville et ses quartiers ?

Source : Habiter, travailler, se déplacer – crpv_idf_-_habiter_travailler_se_deplacer_-_2016.pdf

Intervenir pour réduire les inégalités sociales de santé (IVRISS) : un guide d’accompagnement méthodologique

Ce guide vise à apporter une réponse au constat largement partagé : un nombre encore trop important d’Interventions visant la réduction des inégalités sociales de santé (IVRISS) peinent à se pérenniser dans le temps ou à être déployées sur d’autres territoires après une première période d’expérimentation.

Dans ce contexte, il a pour objectif de soutenir les acteurs désireux de pérenniser et de diffuser une Intervention Visant la Réduction des Inégalités Sociales (et environnementales) de Santé (IVRISS) au-delà deson expérimentation. Il propose des recommandations pour construire, animer et piloter des dynamiques collectives et collaboratives favorables à l’expérimentation, pérennisation et diffusion de ces IVRISS.

Source : Marketing Méditerranée – Livre version finale – guide_ivriss_2017_ars_paca_1.pdf

Guide de l’habitat inclusif pour les personnes handicapées et les personnes âgées

« Une diversité d’offres d’habitat inclusif s’est développée en France dans le cadre de partenariats impliquant des bailleurs sociaux, des collectivités, des associations, des mutuelles ou encore des gestionnaires d’établissements et de services médico-sociaux. Cette offre en émergence fait partie des éléments permettant d’élargir la palette des choix offerts aux personnes en perte d’autonomie liée à l’âge ou au handicap. La réponse en termes de logement constitue en outre, avec l’emploi, une réponse essentielle aux besoins d’insertion sociale.
Le guide d’aide au montage de projets montre la diversité de l’offre, dresse un état des lieux, à droit constant, des dynamiques partenariales utiles pour conduire à bien un projet et identifie les leviers juridiques et les pistes de financement adéquates. »

http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide-de_l-habitat-inclusif-pour-les-personnes-handicapees-et-les-person.pdf

Bilan national des appartements de coordination thérapeutique – Fédération Santé et Habitat

Chaque année la FNH-VIH et autres pathologies publie un bilan national des appartements de coordination thérapeutique, conçu à partir d’un questionnaire renseigné par chaque établissement. Ce bilan reflète précisément l’activité des ACT, leur fonctionnement et apporte une description fine des publics accompagnées et des besoins supplémentaires de places sur le territoire national. A partir de données anonymisées, la Fédération établit des constats précis et indispensables pour établir des stratégies en matière de politique de santé publique et de lutte contre la précarité. Un bilan par région est aussi proposé dans ce document.

https://www.sante-habitat.org/la-federation/bilan-national-des-act

Synthèse de la phase quantitative de l’étude Greenh-City

L’étude Greenh-City, financée par l’INCa, est portée conjointement par l’EHESP, l’Université de Paris-Nanterre et le Réseau français des villes santé-OMS. Dans ce cadre, une enquête quantitative a été menée auprès des membres du RfVS. Son objectif est de décrire la mesure dans laquelle les aspects « santé » sont inclus dans les politiques publiques des Villes-Santé, et notamment celle des espaces verts. La synthèse présente l’activité des élus et services santé en termes de plaidoyer pour la santé, d’activités intersectorielles et de collaboration avec les espaces verts.

http://www.villes-sante.com/wp-content/uploads/Synthese_enquete_Greenh-City-RfVS_nov2017.pdf

 

 

Évaluation d’impacts sur la santé (EIS) sur les documents de planification territoriale

Dans le cadre du 3e plan national de Santé Environnement (PNSE 3, 2015-2019) le HCSP a été chargé de mener une réflexion sur la prise en compte de l’évaluation des impacts sur la santé (EIS)  dans les documents de planification territoriale.

Les principaux constats concernant les liens entre les différents déterminants de la santé et leurs impacts sont exposés. Les moyens d’étude disponibles dans le cadre des documents de planification pour évaluer ces impacts sur la santé sont présentés. Les pratiques des différents acteurs sur le terrain en matière d’urbanisme et de santé sont intégrées à travers les retours d’expérience issus de nombreuses auditions.

http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=638

Appel à contributions : Santé mentale et isolement social

Selon la Fondation de France, plus de 5 millions de Français, soit près de 10% de la population, sont en situation d’isolement social. Cela a des effets sur leur santé physique et mentale. L’isolement social produit de la souffrance psycho-sociale et peut entraîner ou exacerber des troubles psychiques (par exemple, troubles du comportements, anxiété, insomnie, dépression, …). En tant que facteur défavorable à la santé mentale, il s’agit d’un enjeu de santé publique, autant que de cohésion sociale.

Fabrique Territoires Santé lance une capitalisation afin de récolter vos actions locales pour lutter contre l’isolement social des personnes vulnérables. 

https://goo.gl/forms/evILf2h4iDXp94qP2

Dématérialisation et accès aux droits de santé

Les acteurs de terrain sont de plus en plus confrontés à des demandes d’accompagnement au numérique et sont peu outillés. Des acteurs du social et de la santé ont développé sur leurs territoires des actions ou projets pour faire face à cette dématérialisation et ses impacts sur les populations les plus en difficulté.

Fabrique Territoires Santé a mené une capitalisation auprès de ces acteurs, notamment les porteurs de démarches territoriales de santé. A partir de cette capitalisation, le Dossier Ressources propose un état des lieux de la thématique et présente une vingtaine d’actions locales inspirantes.

https://www.fabrique-territoires-sante.org/capitalisation/dossiers-ressources/dematerialisation-et-acces-aux-droits-de-sante

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :