L’adaptation principale vient des horaires. L’établissement bergeracois est ouvert 24h/24 et 7j/7 aux personnes hébergées afin de palier au confinement. Cette augmentation des horaires permet moins d’entrées et de sorties. Dans le même temps, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) qui pilote la MAT utilise 5 bungalows au camping de la Pelouse afin d’accroître la capacité d’accueil des sans domicile fixe.

De neuf et du nouveau

« La mission principale de la MAT est donc l’hébergement d’urgence. Celui-ci est traité par un guichet unique joignable au numéro de téléphone 115. Au cœur de l’établissement sont concentrées 19 chambres individuelles comprenant une douche, un wc et un bureau. Cette configuration offre plus d’intimité et donc plus de sérénité au sein de l’entité » fait valoir Bruno Desmoulin, responsable de la structure.

Santé et parcours

Les résidents accueillis peuvent trouver l’appui d’une équipe composée de 10 personnes. Parmi elles, Dominique Fayau, monitrice-éducatrice « on définit avec les personnes accueillies qui le souhaitent des projets. On leur propose une aide et un appui en ce qui concerne tous les dossiers administratifs auxquels ils sont confrontés. » Les résidents peuvent aussi être vus par l’infirmière du Point santé de la MAT et son médecin. D’autres services sont à leur disposition.La MAT poursuit ses missions sociales et culturelles malgré le confinement.

Témoignage

Ricardo est un habitué du lieu. Installé dans la petite cour de la MAT, le SDF rend compte de la vie au sein de l’établissement « c’est un endroit agréable avec une vie commune et un vivre ensemble à respecter. Avant, on était sur des chambres de 3 ou 4 par le passé, j’ai pu obtenir des soins grâce au dispositif de santé. Sinon j’utilise l’ordinateur pour me cultiver, surtout dans les domaines de la géographie et de l’histoire  ».