Le confinement imposé par l‘épidémie de la Covid-19 a engendré une réduction considérable du bruit créé par les activités humaines. Certains ont pu ouvrir les fenêtres et découvrir les bruits naturels, profiter simplement du calme, pendant que d’autres au contraire ont eu à subir des bruits de voisinage plus intense qu’auparavant. Quels ont été les impacts du confinement sur l’environnement sonore de chacun, leur santé (sommeil, gêne, stress) et leurs activités quotidiennes (échanges, concentration…) ? Comment cette période a-t-elle été vécue ? Les Français sont-ils devenus plus sensibles au bruit ? Ont-ils profité du confinement pour repenser leur rapport à l’environnement sonore en termes de mobilité, d’habitat, de relations sociales ? Le CidB lance une enquête afin de mieux comprendre la relation que la population française entretient avec son environnement sonore.

https://www.bruit.fr/particuliers/enquete-sur-l-evolution-du-bruit-lie-a-la-crise-sanitaire?fbclid=IwAR3zhOyKRgR5FBUJb8AhDpIlpFfFx42pePdwrDtFKRG325vFK8j-yduYEPs